Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je viens de mourrir.

Avec mes conneries cela devait m'arriver un jour...

Untitled-1rtr.jpg
Clique sur l'image pour accéder à mon horrible meurtre.
Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 12 commentaires

Commentaires

  • mais c'est macabre tout ça!... ça va pas non, dans ta tête!.... ;-))))

  • genial ce truc, glauque à souhait et révélateur pour le choix de la victime, j'ai essayé mais je ne dirais pas qui j'ai mis comme photo, par contre il me semble que la silhouette est plus fine que dans la réalité, moi j'ai choisi olivier comme tueur,plus élégant et plus masculin et le coup du sabre est parfait , juste ce qu'il faut de sang et d'angoisse - bon sinon ca va pas dans ta petite tête de vouloir te supprimer symboliquement bien sûr - bisous

  • mais non c'est pas macabre du tout ! remarque si c'est vrai, j'ai honte méa culpa.

  • @ nettoyeur, non la silhouette est comme dans la réalité ;) nettoyeur balance ta vidéo que je vois qui tu as tué (si je te connais).... moi j'ai préférais me faire tuer par une belle bonde, quitte à mourrir :)

  • sur le plan freudien, le choix du tueur est symbolique : une femme , gaînée de cuir, utilisant une arme très très longue , n'ya t'il pas comme une demande particulière ou un fantasme vécu ou non vécu - ouh là là cela devient chaud !!!

  • @ nettoyeur. Qui est tu nettoyeur, un ancien bruxellois ;) ? Admettons. Non j'avais le choix entre des hommes et une femme, mon côté hétéro à pris le dessus. J'ai donc choisi la "belle" blonde sachant que le cuir et le latex c'est pas du tout mon truc (sauf pour Michelle Pfeiffer en catwoman). Allez dévoile toi nettoyeur.

  • eh oui, je suis un ancien bruxellois - je pense avoir été assez bon - salut et bisous

  • En effet y'a du travail sur la syntaxe, mais c'est le terme "freudien" de ton dernier commentaire qui t'as demasqué. T'as toujours pas répondu tu as tué qui alors ??????

  • c'était jean-jacques mais je n'avais pas de belles photos pour bien couvrir le visage, le résultat était plutôt abscons - mais j'use aussi du langage lacanien ou jungien ou turlututu et chapeau pointu comme aurait du Harry POTEEER !!!

  • Tu as osé tuer ton frère ;)...langage lacanien ok, par contre jungien ????

  • pour ta culture, je ne garantis pas l'exactitude de wikipédia
    Carl Gustav Jung est un médecin, psychiatre, psychologue et essayiste suisse né le 26 juillet 1875 à Kesswil, canton de Thurgovie, mort le 6 juin 1961 à Küsnacht, canton de Zurich, en Suisse alémanique. Penseur influent, il est l'auteur de nombreux ouvrages de psychologie et de psychosociologie en langue allemande traduits en de nombreuses autres langues. Il est le fondateur du courant de la psychologie analytique. Son œuvre a été d'abord liée à la psychanalyse de Sigmund Freud dont il fut l’un des premiers collaborateurs et dont il se sépara par la suite pour des motifs personnels et en raison de divergences théoriques. Carl Jung a été un pionnier de la psychologie des profondeurs en soulignant le lien existant entre la structure de la psyché (c'est-à-dire l'« âme » dans le vocabulaire jungien) et celle de ses productions (c'est-à-dire, ses manifestations culturelles). Ceci l'a amené à introduire dans sa méthodologie des notions provenant de l'anthropologie, de l'alchimie, de l'étude des rêves, de la mythologie et de la religion permettant d'appréhender la « réalité de l'âme ».

    Si Jung n'a pas été le premier à se consacrer à l'étude de l'activité onirique, ses contributions à l'analyse des rêves ont été nombreuses et influentes. Il a écrit une œuvre prolifique mêlant des réflexions métapsychologiques mais aussi pratiques quant à la cure analytique. Bien que, pendant la plus grande partie de sa vie, il ait centré son travail sur la formulation de théories psychologiques, et sur la pratique clinique, il a aussi fait des incursions dans d'autres domaines des humanités : depuis l'étude comparative des religions, la philosophie et la sociologie, jusqu'à la critique de l'art et de la littérature. Les concepts d’« archétype », d’« inconscient collectif » et de « synchronicité » constituent sa contribution essentielle.

    Père fondateur d'une psychologie des cultures, il a rassemblé autour de ses travaux des générations de thérapeutes, d'analystes et d'artistes. En dépit de la polémique concernant ses relations avec le régime nazi[1], Jung a profondément marqué les sciences humaines au XXe siècle.

  • Merci pour ma culture ;) dis moi, surf sur mon blog, sur wikipédia et autres...ca bosse dur au palais !

Les commentaires sont fermés.