Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Scientologie et Penthouse.

LRonHubbardJr.jpg

Mon pote David vient de m'envoyer par mail un bout d'une interview que Ron Hubbard Jr (le fils du fondateur de la scientologie), a accorde au magasine Penthouse au début des années 80. Comme me le précise David dans son mail "tu vas voir c'est édifiant"...

Penthouse: Est-ce que ça attirait autant les jeunes que les sectes d'aujourd'hui?

Hubbard: Oui. On attirait pas mal de hippies, mais on essayait de les éviter, parce qu'ils n'avaient guère d'argent.

Penthouse: Est-ce qu'un pauvre peut être scientologue?

Hubbard: Non, sûrement pas.

Penthouse: Qu'est-ce que vous pensez de la grande vogue des sectes aux Etat-Unis?

Hubbard: Je crois qu'elles sont dangereuses et destructives; je ne crois pas qu'on doit penser à la place des autres; toutes les sectes, scientologie comprise, disent ceci "Je suis votre cerveau. J'ai fait tout le boulot à votre place. Tout ce qu'il vous reste à faire, c'est de stopper votre cerveau et de prendre le chemin que j'ai tracé." Bon; mais j'ai appris qu'il y avait une grande richesse dans la diversité, qu'une discussion ou un débat vivaces sont valables et devraient être encouragés. C'est pourquoi j'apprécie notre système politique: on peut se bagarrer, argumenter, sauter, crier, et donner toute sorte de points de vue, même ridicules ou ineptes. Pas besoin que les gens abandonnent leur droit de percevoir les choses comme ils veulent.  La scientologie et les autres sectes sont à une seule dimension, et nous vivons dans un monde à trois dimensions.  Les sectes sont aussi dangereuses que les drogues: elles pratiquent le pire des crimes: le viol des âmes.

Penthouse: Vous avez dit que la scientologie avait attiré pas mal de gens célèbres: pouvez-vous en citer?

Hubbard: Fin des années 50, il y avait Errol Flynn et un type haut placé du Parti Travailliste anglais; mon père  et Errol Flynn étaient assez semblables: intéressés par l'argent, les drogues, le sexe et la chopine. A cette époque, Flynn avait tout du lourdaud mal foutu. mais il s'arrangeait avec mon père pour les affaires: l'or de la méditérannée, et des drogues, surtout de la coke.

Ils étaient juste des personnages impressionnants. Il me faut au moins admirer ça chez mon père. Comme je l'ai dit plus haut, c'était un écrivain de science fiction raté, le voilà qui écrit un bouquin  de science-fiction et réussit à faire croire à tout le monde que c'est la vérité.  Il en vend des millions, se fait des milliards de dollars, et plein de types le prennent pour un Dieu. Il était vraiment plus grand que la vie. Flynn aussi, dailleurs. On peut dire des tas de choses sur leur dos, mais ils ont vécu comme ils voulaient et fait ce qu'ils voulaient. Ca a toujours été distrayant de les entendre papoter aux repas. Des gens bizarres.

Errol Flynn était aussi comme mon père pour le fric: il aurait fait n'importe quoi. Il fichait tout ce qu'il pouvait dans son lit: garçons, filles, des femmes de 55 ans, des gamins de dix ans. Flynn et mon père avaient des appétits insatiables. Des tonnes de maîtresses. Ils vivaient en goinfres complets.

Penthouse: Et cet officiel du Parti Travailliste?

Hubbard: C'était un agent double pour le KGB et MI5 - les services secrets anglais. Il voulait que mon père utilise sa magie noire et ses techniques de craquage de cerveau  sur des gamins. Il voulait en faire ses esclaves sexuels; il voulait se servir des techniques de mon père pour voir ce qu'il y avait dans la tête des gens parce qu'il avait beaucoup d'influence dans le gouvernement, et qu'en plus, il monneyait ses infos auprès des russes. Comme mon père.

Penthouse: Votre père vendait de l'information aux soviets?

Hubbard: Oui. C'est comme ça qu'il a eu l'argent pour acheter le château de St Hill Manor à East Grinstead dans le Sussex anglais, devenu le QG de la scientologie.

Penthouse: Qu'est-ce qu'il leur vendait comme informations, aux Russes?

Hubbard: Il ne faisait pas d'espionnage;  normalement, il faisait rentrer ces gens bizarres la nuit; il m'a dit qu'il laissait le KGB fouiller dans nos dossiers, et qu'il en tirait 40 000 livres sterling [environ 4 millions de F au cours 1997]. C'est comme ça qu'il a acheté St Hill.

Penthouse: Est-ce que vous connaissez des informations spécifiques que le KGB a obtenu de votre père, qui pourraient créer des problèmes de
sécurité?

Hubbard: Les plans d'un missile à tête chercheuse par infra-rouge dans les années 50. Ils ont eu l'information en auditant bien à fond l'un
des ingénieurs en chef du projet.  Pas mal d'infiltrations. il y a toujours eu un intérêt colossal de la scientologie pour le personnel militaire et gouvernemental. Je ne peux le prouver d'ici, mais je crois que le KGB entraînait des agents d'Allemagne de l'Est arrivant à Londres par le Danemark, puis les envoyait aux Etat-Unis: ils étaient supposés être des scientologues. Ils étaient très bien entraînés.

Penthouse: Est-ce seulement pour l'argent que votre père le faisait?

Hubbard: Oui. Plus il en faisait, plus il en voulait. Il est devenu cupide. Il ne s'intéressait qu'à l'argent et au pouvoir, d'où qu'ils viennent et quel que soit le résultat. La moralité et la politique ne faisaient qu'un pour lui.

Penthouse: Est-ce que l'officiel du Parti Travailliste a obtenu des jeunes gens par la scientologie?

Hubbard: Oui. Les anglais étaient mûrs pour la sciento; le système éducatif anglais développe l'homosexualité et le lesbianisme, puisque vous ne voyez que des gens de votre propre sexe entre 6 et 20 ans. Les écoles mènent leur ségrégation. et vous remarquerez qu'en scientologie, l'accent....

[texte interrompu, la suite de l'article manque]

Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.