Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le transmédia, Késako ?

J'ai connu ce nom barbare de transmédia une première fois ici. En dehors du Show de Vinvin (Cyrille de Lasteyrie) j'avoue ne pas voir compris grand chose au "transmédia".

Et puis voila le dernier Buzzomètre d'Emery Doligé, sur le thème du transmédia. D'un coup j'ai sauté en l'air en poussant un Glop Glop car j'alalis tout comprendre du transmèditrucmuche. Bonne surprise présence de Cyrille de Lasteyrie (Vinvin), et présence des deux autres dont un qui bosse chez happy fannie (mais le nom de la boite ne colle pas bien à sa motivation)..., bref je glop glop toujours et je lance la vidéo.

Bilan à 1'56. je viens déjà de me bouffer "User Experience, multi tasking, story telling...". je commence à moins glop-gloper. Et puis l'invité mystère se pointe et balance finalement que je pense sur l'instant avec des mots simples.

Bilan bis. Les gars serieux on va arrêter avec l'utilisation massive d'expressions anglaises, c'est limite ridicule (pour moi), et puis on va aussi changer l'ingénieur du son pour faire fonctionner vos micros... et enfin payer une séance de coiffure pour le présentateur. Après on verra.

Bilan tri-bis. J'ai compris quand même que le transmédia c'est la possibilité de diffuser sur tous les supports, que les marques vont pouvoir sponsoriser autrement, et que le spectateur (moi, toi, vous) va se trouver impliquer. Ne me demande pas d'approfondir j'ai déjà mal au crane. A tout hasard si Fredouat de "piaillements" qui s'interresse au web-marketing passe par ici, son analyse et son avis dans les commentaires sont les bienvenus.

Buzzometre #11 : C'est quoi le Transmédia ? from mry on Vimeo.

Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 4 commentaires

Commentaires

  • C'est pourtant simple...
    C'est la création buttom up ou top down d'un univers au background suffisamment riche pour pouvoir en exploiter plusieurs aspects scénaristiques. Ceci afin de le rendre multitasking et ainsi de développer un storytelling complet grâce à une présence complémentaire sur les différents devices adaptés à la situation.
    T'as pas tout compris?

    Imagine le produit comme étant au centre d'une sphère.
    Cette sphère, c'est son univers, son histoire.
    Le transmedia, c'est percer des petits trous dans cette sphère à plusieurs endroits distincts. Ces trous, ce sont les medias.
    Chaque trou forme un tunnel, et ce tunnel est un chemin vers le centre. Chacun de ces chemins est unique, pourtant le but est le même: atteindre/effleurer le centre, tout en passant un agréable voyage.

  • Oui avec la sphère c'est tout de suite plus clair. Putain c'est sacré truc énorme hallucinant ce Transmédia, limite j'ai peur. Et puis merci... de cette explication.

  • Les pros ne savent pas expliquer. Donc je ne suis pas encore pro... :)

  • Ah si je t'assures t'es un pro, j'ai rien compris ;)

Les commentaires sont fermés.