Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La classe écossaise.

Du haut de tes 37 ans (et bientôt de mes 38) tu as des sons qui correspondent à des ambiances, à une nostalgie, à une époque, une situation. Une époque ou j'achetais mes vinyles, ou j'aimais admirer la pochette et sortir le disque. Wet Wet Wet c'est une époque, c'est une ambiance, un vinyle que j'ai écouté des milliers de fois.

Pour ceux qui ne connaissent pas ou très mal voici le charismatique Marti Pellow,  dans Wishing I Was Lucky un titre très emblématique des Wet Wet Wet et du succès de l'époque, d'ailleurs en revoyant ce clip je trouve qu'il règne une petite ambiance Village People... . Ce titre n'est pas mon préféré, je revendique Sweet little mystery, et j'ai retrouvé un bon live de 92 du mythique Angel Eyes.

Lien permanent Catégories : Shake ton Body [musik]. 4 commentaires

Commentaires

  • Dans mes bras Cyril !!! la semaine dernière, j'ai passé une soirée sur Youtube, au départ je cherchais à me faire un piqure de howard jones et de tous ces tubes qui ont berçé ces années, en vue d'un article que j'ai laissé tombé , puis j'ai fait du Wetwetwet en boucle, parce que j'aimais beaucoup ; son sourire craquant, et la musique, simple, sans prétention mais qui balançait
    Bon, du coup, j'ai vu que lui aussi avait pris un coup de vieux, en matant les vidéos les plus récentes....
    J'avais l'impression d'être la seule à me souvenir de lui :-)

  • Non t'inquiète tu n'es pas seule c'est parfaitement impossible d'oublier ce groupe.

  • et puis un mec qui souri tout le temps, quel bonheur !!

  • ;) au quotidien j'ai un doute !

Les commentaires sont fermés.