Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

le Sri Lanka en tandem.

Mon pote Marc vient de traverser durant un mois le Sri Lanka en tandem avec sa compagne Mélanie. Un voyage passionnant dont il a eu l'occasion de me parler lors de son retour il y a une petite quinzaine de jours. Au travers de quelques questions (comme je l'avais fais pour mon amie Noémie lors du passage du Cyclone Earl dans les caraïbes) voici le parcours de Marc et Mélanie avec des "Zolies" photos.

sri lanka,marco vélo,marc ouvrard,bretagne,traverser le sri lanka,tandem,vélo et tandem,le shaker de cyril

Marc tu reviens d'un voyage d'un mois au Sri Lanka en tandem. Tu es dans le jargon un cyclotouriste, peux-tu nous dire comment t'es venue l'idée de ce voyage et le temps de préparation.

Surtout l'envie de voyager sur une île. Je souhaitais parcourir de la montagne et Mélanie la mer. Préparation minimum, une bonne carte routière, un guide.

Tu me racontais que les Sri Lankais connaissent très mal le camping, peux tu nous raconter des annecdotes à ce propos et comment vous trouviez votre hébergement.

Nous avons campé une seule fois. Le reste du temps c'était du "Guest house" ou des petits hotels. Le camping est inconnu pour eux, et la plupart du temps ne comprennant pas ce que nous voulions avec notre tente les réponses furent négatives.

sri lanka,marco vélo,marc ouvrard,bretagne,traverser le sri lanka,tandem,vélo et tandem,le shaker de cyril

Il faut savoir aussi que les maisons au Sri Lanka ne sont pas très grandes. Une fois le maire d'un village a eu plaisir de nous recevoir, il était réticent au départ mais pour le coup nous avons eu le droit à un accueil royal.

Physiquement c'est un parcours difficile, notament la traversée de la montagne. Un de tes pires moments à nous raconter !.

Le dernier jour pour monter à Nuwara Eliya 1889 M. 9km en 5 heures, sous le soleil, heureusement les Sri Lankais sont très souriants et peuvent aider. Sans oublier les premières heures de tandem pour sortir de Negombo, dangereux dans une circulation réglementée par la loi suivante "c'est le plus gros qui passe". Sinon le klaxon est roi et les chiens dorment sur le bord de la route. Un dernier mauvais moment aussi notre dernière nuit dans un hôtel infesté de moustiques, et evidement pas de moustiquaire, pour le coup nous avons monté la tente dans la chambre d'hôtel.

sri lanka,marco vélo,marc ouvrard,bretagne,traverser le sri lanka,tandem,vélo et tandem,le shaker de cyril

Vous avez traversé la zone du Tsunami sur une partie de la côte. Les marques de la catastrophe sont elles toujours présentes, et comment les habitants le vivent aujourd'hui ?.

C'est une catastrophe qui restera gravée à jamais. Nombreux sont ceux qui n'ont plus de famille mais les gens relèvent la tête. A l'intérieur les gens sont épargnés mais la vague a frappé de plein fouet la côte sud et ouest. Nous avons visité un mémorial... c'était très impressionnant. La vie a repris ses droits en tout cas.

Un conseil pour celles et ceux souhaitant traverser ce pays en vélo comme toi ou tout simplement le découvrir.

Le Sri Lanka est en pleine expension, les projets sont nombreux (routes, ports, aéroports). Les gens sont adorables, la nourriture délicieuse. Pour un mois à deux avec le vol 2000 euros. Bon voyage.

sri lanka,marco vélo,marc ouvrard,bretagne,traverser le sri lanka,tandem,vélo et tandem,le shaker de cyril

sri lanka,marco vélo,marc ouvrard,bretagne,traverser le sri lanka,tandem,vélo et tandem,le shaker de cyril

sri lanka,marco vélo,marc ouvrard,bretagne,traverser le sri lanka,tandem,vélo et tandem,le shaker de cyril

sri lanka,marco vélo,marc ouvrard,bretagne,traverser le sri lanka,tandem,vélo et tandem,le shaker de cyril

Lien permanent Catégories : Shake les entrevues., Shake mes découvertes. 10 commentaires

Commentaires

  • Bof, un vrai travail d'amateur qui ne sont pas renseigné avant de partir dans une aventure qui n'en est pas une. Pas d'attention à la population locale, oublié le tsunami, le Sri Lanka c'est autre chose que cette description fade et insipide de gens perdus qui cherchent l'aventure sans vraiment la vouloir et qui ont peur des moustiques

  • Très honnetement je n'ai jamais lu depuis trois ans sur mon blog un commentaire aussi stupide. C'est une analyse completement gratuite et l'origine de ton blog ne te donne pas le droit de critiquer de la sorte. Je pense que s'interresser a un pays c'est justement aller a la rencontre d'une population comme mon ami a pu le faire... de plus l'objectif de cette entrevue n'est pas de faire une analyse du Sri Lanka ou je me doute bien, ainsi que les lecteurs, que la vit ne doit pas être facile tous les jours.

  • Le vélo est un moyen de voyager à rythme humain C'est une source magnifique de rencontre et d'immersion dans un pays quel qu’il soit.Ne nous méprenons pas notre but premier est le tourisme mais cela ne nous à pas empêcher de nous rendre compte de la situation sur place et de tenter d'aider aujourd'hui ce peuple "en souffrance".Il parait évident que quatre questions ne peuvent résumer un voyage d'un mois.Quand à "oublier le tsunami" je ne pense pas vous connaitre monsieur peut être que si nous avions l'occasion de nous parler vous vous rendriez compte de votre erreur.Enfin peut être vous sentez vous seul et démuni dans votre association dont je respecte l'excellent travail mais sachez qu'avec des propos comme les vôtres ça ne donne pas vraiment envie d'y adhérer.

  • pour ma part j'ai aussi voyagé a vélo dans des pays sous dvlopés ou en voie de dvlpt , et bien évidemment que je n'avais pas envisagé toutes les situations géopolitiques ou sociales auxquelles nous allions être confrontés ; ce n'est pas pour autant que je suis partie en me disant que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil et tout le monde gagne 500 euros par mois...par contre je suis rentrée meilleur ce n'est pas pour autant que g imaginé que nous pouvions sauver le monde .
    je crois qu'il ne faut pas tout mélanger voyage et action humanitaire.
    Ce qui n'empêche pas de voir, analyser et comprendre et si chaque voyageur fait la même chose on avance tous.
    et monsieur ce n'est pas parce que l'on constate qu'il y a des moustiques et qu'ils nous gênent qu'on en a peeeeuuuuuurrrrr...
    et soyons honnête tout le monde ne peut pas et ne doit forcement penser aux misères du monde chaque jour, cela n'empêche pas la compassion et la conscience de l'état du monde
    d'autre part votre commentaire ne montre pas votre ouverture d'esprit; comment peut t on aider les autres avec un esprit si fermé
    a bon voyageur salut!

  • Merci de votre participation est de vos commentaires si pertinents. je pense que ce cher monsieur aura le plaisir de lire vos réponses.

  • Un sacré courage pour faire ce genre d'aventure, bravo à eux !!!

  • Bah ouiais tu m'etonnes, un beau pays, une belle découverte... et surtout des mollets en béton ;))))

  • magnifique ca donne envie... de le faire à vélo par contre non. Et le commentaire du connard du haut c'est aussi uen belle aventure et dire que ces gens s'occupent d'une association... bon bref félicitation Marc et mélanie :)

  • Oui c'est pathétique mais je lui laisse la portée de ces propos très malsain et son analyse gratuite.

  • des mollets et un CERVEAU tout est là! tu sais mel le moment ou ton corps n'existe plus ...

Les commentaires sont fermés.