Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les papas prennent la parole.

Il est rare que je vienne parler de moi au travers de ce blog. Dernièrement Mistinguett du blog Amstramgram m'a demandé de venir participer a sa rubrique "les papas prennent la parole". J'ai trouvé son idée novatrice, d'autant que son blog est un espace de maman, qui parle de maman et destiné en priorité aux mamans... y'a aussi de la présence masculine j'en suis la preuve. Cette dernière m'a transmis plusieurs thèmes et j'ai décidé de parler des "papas célibataires", un sujet que je connais bien. Voici ma contribution, je vous invite aussi à lire les commentaires en bas de note sur la page d'Amstramgram. Une dernière fois je profite de la remercier car... les papas n'ont pas suffisament la parole...pas toujours.

mistinguett,les papas prennent la parole,papa célibataire,papa solo,séparation,mini miss,mistinguett,le sahaker de cyril

Avant de commencer cette note il faut lancer un énorme pavé dans la mare. Être un papa célibataire même en 2011 c'est loin d'être évident, et on est loin du fantasme de l'homme seul qui va pouvoir jouir de la vie... et de ses conquêtes. Être un papa célibataire c'est au départ une rupture, un choix, dans le meilleur des cas des deux côtés. C'est très rapidement une nouvelle vie, un nouveau départ, des bases différentes, un comportement différent avec son ou ses enfants. C'est aussi la peur, le doute de ne plus avoir son être cher, son enfant près de son coeur, une crainte qui une nouvelle fois dans le meilleur des cas va se dissiper très vite.

En effet il faut avancer, évoluer, se battre aussi, trouver un nouveau chemin, et étrangement les enfants dans les moments difficiles vous donnent des ailes et de l'energie. Très rapidement les bases reviennent, on devient un papa en pointillé (mais jamais dans le coeur), elle devient aussi une maman en pointillée... oui car aujourd'hui en grande partie les papas (et j'ai conscience que ce n'est pas toujours le cas) prennent une part importante dans la vie de l'enfant, c'est mon cas, je suis impliqué, je suis habitué à m'occuper de ma fille, dès son plus jeune âge, me retrouver seul pour m'occuper d'elle n'a jamais étais une crainte. Les papas nouvelles générations c'est aussi ça, j'en connais pas mal.

L'autre côté du miroir c'est sa propre vie. Certains qui me liront ne seront pas forcement d'accord et j'ai conscience de ne parler que de mon cas, mais la reconstruction d'un homme qui s'occupe de ses enfants pour refaire sa vie intime n'est pas si simple et si aisé que cela. J'ai toujours étais surpris que l'on me demande une fois connaissant ma séparation « ah bah tu as ta fille tous les 15 jours ! »... non je n'ai pas ma fille tous les 15 jours, non je ne veux pas de cette vie là, non je veux ma fille autant que sa maman, et l'harmonie opère. J'ai conscience que je peux le faire, j'ai conscience d'avoir la chance de bien m'entendre avec la maman, ce sont deux composantes importantes.

Pourtant comme je disais precedement, c'est pas facile d'être un homme impliqué, pas facile d'avoir du temps a offrir à l'autre, car dans une forme d'inconscient un papa c'est tous les 15 jours.... même en 2011.

En conclusion ma rupture était un choix des deux côtés, j'ai conscience et la franchise de dire que c'est aussi un échec car une rupture est un échec, mais le plus important c'est de vivre en harmonie avec ses choix. Au point culminant de ma rupture (tu sais le moment ou tu vas mal !) je me suis pris une claque par ma fille en une seule phrase, en lui demandant si notre séparation ne lui faisait pas trop peur « bah tu sais papa le plus important c'est que tu sois bien »... je vous laisse cette phrase en méditation mais je sais d'avance qu'elle avait tout compris.

Lien permanent Catégories : Shake les entrevues., Shake mes découvertes. 6 commentaires

Commentaires

  • Jolie note pleine de sincérité que j'approuve étant moi aussi dans le même cas. Pas facile, surtout pour l'éducation de ma fille, en n'étant pas présent tout le jours, je rate beaucoup de choses et elle me manque tout le temps. Il faut savoir composer comme on peut, essayer de prendre le plus de temps possible, être disponible et attentif, même à distance. C'est clair que c'est un échec.

  • ... mais l'important c'est la présence, ce que tu fais.

  • et encore une fois, je te remercie de cette participation et surtout, n'hésites pas à revenir "chez moi" ;-)

  • J'y suis souvent... et il me reste quelques sujets ;)

  • Je te retrouve tout à fait Mon Cher Cyril dans cette note !
    Tu es super avec ta fille !!!
    Bisous
    PS : super article de Mistinguett^^

  • merci karine :) oui très bonne idée de sa part de donner ainsi la parole aux papas.

Les commentaires sont fermés.