Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pourquoi la "victime" de DSK n'est pas une princesse ?

Par mail le lendemain de l'affaire, j'ai le plaisir de recevoir la contribution de Morgane. Je vous propose de la découvrir. Je profite pour inviter les princesses à participer, et comme Morgane, vous pouvez vous poser votre propre question et y répondre - en y joignant une petite photo. Des gros bisous Morgane et encore merci pour ton texte.

 

princesse,dsk,victime,jupe,femme de chambre,douceur,tendresse,le shaker de cyril,sofitel,morgane

Autant rentrer dans le vif du sujet et te dire que je suis une jeune princesse de 17 ans. Et si je tire la langue c'est que je suis très enervée. Je suis très enervée car je me dois d'apporter une élément d'information ultra-super-important dans l'affaire, la fameuse affaire.

Monsieur, Madame, je l'affirme, ici-même, la femme de chambre du Sofitel n'est point une princesse !.

Oui je sais c'est violent mais j'assume et je te donne mon point de vue d'un coup d'un seul sans jamais reprendre ma respiration.

Madame femme de chambre n'est point une princesse car une princesse se trimballe au Hilton ou au Waldorf, mais pas au Sofitel. Madame femme de chambre n'est point une princesse car très sincerement une princesse ne va pas calculer une seule seconde un type qui dirige une grande institution et porte un costume, faut pas déconner. Et puis surtout, une vraie princesse n'est pas américaine. Les vraies princesses se refusent à manger des Hot-Dog, à porter des baskets, et mettrent des leggins rose fluo (oui je sais j'ai tendance à avoir une image relativement fausse de la femme américaine)...

Et puis pour finir sérieusement, une princesse aime la douceur, la tendresse... ainsi je le confirme, je le dis haut et fort, non, non, la "victime" de DSK n'est pas une princesse... ou pas !

Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.