Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Leshaker & Mimilie #5. Notre première fois.

    C'est un rendez vous hebdomadaire dorénavant, le mercredi, collaboration étroite avec Mimilie du blog La maison de Mimilie. Notre envie, nous poser une question, y répondre en nous invitant dans nos blogs respectifs, permettant ainsi aux lecteurs de surfer entre les deux blogs et de découvrir deux réponses, deux sentiments différents... ou pas.

    Nous donnons la suite au premier opus de la semaine dernière après notre premier dîné voici notre première fois. Avec pour l'exercice 5 mots clés à insérer dans le texte (sexe, champagne, carrosse, menotte, sauterelle), des mots choisis par les internautes sur nos Facebook.

    Vous pouvez retrouver ma contribution chez Mimilie ici-même.

     

    le shaker de cyril,rencontre,première fois,niquer sa femme,faire l'amour,dépucelage,vierge,leshaker & mimilie« Je manque de m’étouffer. Je rallume une cigarette, j’inspire, je sourie, me tapote les joues, et met mon manteau en poil de castor et ferme à clé mon appart. »

    Cyril est venu me chercher sous l’abribus, la gène a vite disparu, nous avons pu très rapidement relier notre relation virtuelle à celle de la réalité. Nous avons dîné dans une petite brasserie arrosée de champagne et de vodka. Tout était parfait. L’heure de la fin avait sonné, et je ne savais trop quoi faire. L’inviter chez moi ? En même temps, je me voyais mal lui dire de retourner chez lui, à presque 2 heures de route. Et puis même si nous nous entendions bien, je n’avais pas envie de gâcher cette amitié naissante pour une histoire de sexe. Même si je dois bien l’avouer, l’idée m’effleurait l’esprit.
    Cyril devait comprendre ce qu’il se passa dans ma tête, parce que très prévenant, il me demanda s’il pouvait dormir sur le canapé « en tout bien tout honneur ». Sa demande me fit sourire, nous savions tous les deux que le tout bien tout honneur n’était dit que dans le but de me rassurer. Je me laissai tenter …

    Dans son carrosse, je lui indiquais le chemin à prendre pour retrouver mon petit chez moi.
    Légèrement tendu, je le dévisageais. C’est vrai qu’il était pas mal, la sensualité qu’il dégage m’attire plus que je ne voudrais bien me l’avouer. Au détour de notre conversation, il me parla de notre première discussion, des heures et des heures à converser sur facebook.
    Nous étions tous les deux dans notre bulle de souvenir, quand tout à coup, un bruit fort nous fîmes sursauter.
    C’était la police municipale qui nous ordonna de sortir de la voiture. Etonnés, nous nous sommes regardés sans rien comprendre de ce qu’ils allaient nous arriver. Cyril sorti de son véhicule et sorti ses papiers. Je sortais également de sa voiture, un peu ébranlé. Les flics intima Cyril de souffler dans le ballon.

    Et merde ! Manque de bol, nous étions tous les deux imbibés et je n’avais absolument pas percuté que nous aurions pu nous mettre en danger et surtout être dangereux pour les autres. L’insouciance de cette soirée m’avait fait complètement oublier mes responsabilisés.

    Menottés tous les deux, nous étions bon pour aller passer la nuit en cellule de dégrisement. Cyril laissa sa voiture sur le bas côté, tandis que je m’installai sur les sièges arrières de la voiture. Le policier avait l’accent chantant, celui du Sud et du pays des sauterelles.

    La nuit allait être longue très longue dans cette cellule, et pour la première fois je ne remercierai pas mes lecteurs de nous avoir donné des mots clés aussi saugrenues pour ce cinquième opus. 

    Mimilie.

    Lien permanent Catégories : Shake Mimilie & Leshaker 3 commentaires
  • Définitions #2.

    pascale arbillot,le shaker de cyril,définition,insomnie,fin,trace numérique,découvrir,lien,santé,vieInsomnie : Rare mais pénible. Je me suis bouffé 4 épisodes de « Merci, les enfants vont bien » sur Paris Première, et j’ai trouvé que Pascale Arbillot à un charme dévastateur. Dodo 5h42. Réveil  7h22. Dur.

    Fin : Derrière moi un long travail sur la parentalité, des mois et de mois à rencontrer, écouter, découvrir. Merci à la journaliste qui a travaillé avec moi. Je ne sais ce qui va sortir de ce travail, mais je m’en fiche, j’aime les expériences et les découvertes.

    Trace numérique : A méditer… les mots des adultes/parents doivent donner du sens à ceux que nous donnons à nos enfants. Nous donnons l’exemple, et pourtant… .

    Découvrir : Au détour d’un mouvement de main pour effacer la poussière, découvrir les histoires de ma fille, avec des mots, des fautes, des dessins, et de la couleur. J’aime son bureau.

    Lien : Le garder après des années,  se retrouver autour d’une table, se trouver des rides, raconter nos vies, passer un agréable moment et recommencer… plus tard.

    Santé : 75kg et des bananes. Oublier définitivement le chocolat et le Coca.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 6 commentaires
  • La Playlist de Sand Angel #12. The Mike Flowers Pop.

    Je ne me souvenais plus de cette très sympathique reprise de Wonderwall (Oasis), merci Sand Angel.

    The Mike Flowers Pops - Wonderwall

    Lien permanent Catégories : Shake ton Body [musik]. 0 commentaire
  • Interlude #19. Priape.

    Priape c'est lui, il doit inspirer Georges, Bill, Dominique et Sylvio... ou pas.

    priape,georges tron,sexualité,le shaker de cyril,gouverner avec son sexe,pourvoir des femmes,priapisme,bd,dsk lille

    priape,georges tron,sexualité,le shaker de cyril,gouverner avec son sexe,pourvoir des femmes,priapisme,bd,dsk lille

    priape,georges tron,sexualité,le shaker de cyril,gouverner avec son sexe,pourvoir des femmes,priapisme,bd,dsk lille

    priape,georges tron,sexualité,le shaker de cyril,gouverner avec son sexe,pourvoir des femmes,priapisme,bd,dsk lille

    priape,georges tron,sexualité,le shaker de cyril,gouverner avec son sexe,pourvoir des femmes,priapisme,bd,dsk lille

    Lien permanent Catégories : Shake les interludes. 0 commentaire
  • Leshaker&Mimilie #4. Hier soir ils ont dîné ensemble.

    C'est un rendez vous hebdomadaire dorénavant, le mercredi, collaboration étroite avec Mimilie du blog La maison de Mimilie. Notre envie, nous poser une question, y répondre en nous invitant dans nos blogs respectifs, permettant ainsi aux lecteurs de surfer entre les deux blogs et de découvrir deux réponses, deux sentiments différents... ou pas.

    Cette semaine nous parlons de notre "rencontre" avec nos deux visions, il est interressant d'y percevoir les différences et les points communs, sachant que nous découvrons comme vous nos collaborations. Pour le fun Mimilie est moi devions ajouter 5 mots obligatoires fraise, castor, abribus, nuage, vodka - (merci à Véro pour le choix des mots ainsi qu'à Carole pour l'idée du thème).

    Vous pouvez retrouver ma contribution chez Mimilie ici-même.

     

     

    dîné,diner,manger ensemble,fébrile,stressé,avoir peur,castor,abribus,rencontre,leshaker&mimilie,le shaker de cyril,première rencontreChers lecteurs,

     

    Je dois vous avouer un truc, hier soir j’ai dîné avec Cyril. Première rencontre en tête à tête et pour de vrai avec LeShaker. Ce n’est pas rien, et j’étai à la fois heureuse de le voir et stressée. Plusieurs fois, nous nous sommes longuement parlé au téléphone, nous échangions aussi très souvent (surtout depuis notre courrier interposé LeShaker&Mimilie). Un soir, enfin disons une nuit, je regardais les nuages sombres par ma fenêtre. Quand  LeShaker m’appelle, nous parlions, nous nous amusions de la situation virtuelle facebookienne qui nous avait pour le coup rapproché. Nous partagions comme d’habitude avec beaucoup de sensualité dans notre tonalité, dans le choix de nos mots … Puis une envie de se rencontrer en vrai. Oui / non, oui /non, grosse hésitations réciproque. Nous n’avions pas envie de gâcher ce plaisir partagé virtuel par du réel. Je vous l’accorde, nous sommes très fantasmatiques tous les deux.

    Hier soir, il devait venir me chercher sous un abribus (hors de question qu’il vienne chez moi pour l’instant) vers 21h. Je me prépare mais avec une sensation bizarre. Je projetais dans ma tête des tas de situations comme pour me conforter dans l’idée qu’il n’y aurait aucun souci entre nous, que le virtuel et le réel sont deux mondes liés, sans réel dissociation. Je tenais à me rassurez, vous comprenez, LeShaker et moi, nous ne sommes pas des amis, nous ne sommes pas des amants, nous ne sommes que nous ensemble. L’étiquette nous définissant n’existe pas ! 

    Je m’épile (c’est juste une habitude, n’y voyait rien de je ne sais quoi), file sous une douche, me passe de la crème sur le corps … Coiffage rapide, à savoir une barrette dans les cheveux, un brin de maquillage, un peu de vernis histoire de faire un peu fille. Je m’habille, me regarde dans le miroir. Aie, je commence à faiblir. Je sors une vodka, et me sert un verre glacée. J’allume ma clope et envoi un sms à Cyril, juste pour savoir s’il était bientôt là. (Je suis lucide, je cherchais complètement à être rassurée, disons plutôt je cherchais un soutien de sa part, une façon comme une autre de se rassurer).
    Réponse : j’arrive dans 5 minutes …
    Bon là il ne me rassure absolument pas, je bois d’une traite ma vodka, déchire mon paquet de Fraise Tagada, et avale une poignée complète.

    Je manque de m’étouffer. Je rallume une cigarette, j’inspire, je sourie, me tapote les joues, et met mon manteau en poil de castor et ferme à clé mon appart. 

    Mimilie.

    Lien permanent Catégories : Shake Mimilie & Leshaker 8 commentaires
  • Définitions #1.

    définir,définition,solitude,pudeur,émotif,le shaker de cyril,cardiaque,humainBlog : Objet du désir, érotique et diabolique, il est cependant necessaire de le dominer.

    Elle : Loin derrière mais le silence et l’absence n’efface rien surtout pas le souvenir. Deux ans déjà.

    Travail : Endroit où j’ai le sentiment de devenir inutile et transparent. Heureusement y’a de l’ambiance… heureusement.

    Anniversaire : 9 ans. La nostalgie de la jeunesse de ma fille m’envahit déjà.

    Tour Eiffel : Symbole d’un regret, pas de la personne mais de l’endroit, trop haut et c’est souvent la chute.

    Silence : La meilleure défense.

    Pansement : Ce que je suis, ce que je serais, ce que je vais demeurer.

    Cardiaque : Prendre peur, se dire que la vie est courte, et l’éloignement c’est chiant.

    Routine : Elle me ronge.

    Santé : Pour la medecine du travail tout va bien.

    Ces définitions résument assez bien les derniers mois.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 5 commentaires
  • La Playlist de Sand Angel #11. Christian Morin.

    Pour le coup c'est une surprise... Christian Morin ici-même, et tu vas voir que "enfin je trouve" c'est pas si mal. Merci sand Angel pour cette petite pépite.

    christian morin alchimie

    Lien permanent Catégories : Shake ton Body [musik]. 0 commentaire
  • The fantastic Flying Books Of Mr. Morris Lessmore.

    Il va falloir donner 15 minutes de ton temps, mais il faut me croire tu vas passer un agréable moment en compagnie de cette production qui donne la place aux livres et à la lecture. Notons au passage que cette animation est nominé aux Oscars 2012.

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 0 commentaire
  • Leshaker&Mimilie #3. Est-ce que la femme sait faire l'amour ?

    C'est un rendez vous hebdomadaire dorénavant, le mercredi, collaboration étroite avec Mimilie du blog La maison de Mimilie. Notre envie, nous poser une question, y répondre en nous invitant dans nos blogs respectifs, permettant ainsi aux lecteurs de surfer entre les deux blogs et de découvrir deux réponses, deux sentiments différents... ou pas.

    Vous pouvez retrouver ma réponse à cette question chez Mimilie ici-même.

     

    savoir faire l'amour,sacha fauster,le shaker de cyril,les femmes ne savent pas faire l'amour,les femmes baisent bien,ma femme est nulle au lit,faire l'amour,leshaker&mimilie,bien faire l'amour,étalon,niquer comme un dieuChers lecteurs du Shaker,

    La semaine dernière quelle ne fût pas surprise lorsque j’ai lu Leshaker. Il écrit que les femmes ne savent pas forcément faire l’amour. On en parle, puis il me dit que c’est un sujet tabou.

    Je cherche, je réfléchis et me demande pourquoi moi j’avais instinctivement classé inconsciemment les femmes comme déesse du sexe. Non mais c’est vrai c’est quoi cette ineptie, comme si nous savions toutes faire l’amour.

    Comme si nous savions toutes que de faire l’amour c’est être.

    Comme si nous savions toutes que de faire l’amour c’est vibrer.

    Comme si nous savions toutes que de faire l’amour c’est ressentir.

    Comme si nous savions toutes que de faire l’amour c’est écouter.

    Comme si nous savions toutes que de faire l’amour c’est donner.

    Comme si nous savions toutes que de faire l’amour c’est recevoir.

    Comme si nous savions toutes que de faire l’amour c’est respecter.

    Savoir faire l’amour c’est tout un art, ça se passe aussi bien dans la tête que dans le sexe.

    Je pensais à tord que chacune de nous savions comment faire. Attention je ne parle pas de techniques de kamasutra,  je te parle de connaissance sur soi, sur le mâle.

    Pourtant je sais qu’une femme a des blocages, que ces peurs les plus intimes peuvent la rendre incapable de donner ou même de recevoir.

    Mais voilà j’avais dans l’idée qu’une femme c’est la sensualité incarnée, la tendresse redoutée, la douceur et brutalité mélangée. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake Mimilie & Leshaker 0 commentaire