Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les chroniques de Lisianne #24. Tu étais au courant ?

chronique,lisianne,partir,cyril balayn,le shaker de cyril,partir six mois,déconnection,traceJe ne cesse de virevolter dans les rues de Paris en ce moment. J’aime toujours autant lire les Inrocks en prenant mon bain. Je suis toujours aussi fan du petit chat de ma meilleure amie. J’aimerais tellement en avoir un, l’entendre ronronner, venir me sentir au petit matin. Oui mais c’est impossible je suis jamais là. Je mange des fruits et j’ai repris le sport, c’est bon, c’est reposant, le meilleur moment se poser sous la douche en sentant respirer son corps. J’ai acheté des sous-vêtements, ils sont beaux, ils sont Vichy, j’aime ressembler à l’unique PinUp que je demeure. Mes talons sont toujours aussi haut, mes cheveux jamais peignés et mes seins trop petits. J’ai dîné chez une amie hier soir. En repartant j’ai compris que j’étais incapable de rendre un homme heureux. J’ai l’album Super Discount d’Etienne De Crecy dans les oreilles.

A la fin du mois j’arrête pendant six mois. Noël c’est une jolie date pour recommencer là où je vais tout laisser. Tu n’étais pas au courant ? Six mois à ne rien faire, j’ai la chance de pouvoir le vivre, six mois pour me reconfigurer. Six mois de reseat. Six mois sans ne jamais nuire à personne. Six mois dans les nuages, dans le vent. Un espace-temps que je vais m’offrir égoïstement. Je t’expliquerais, ou, comment… et je serais là. La déconnection n’est jamais complète et ce n’est pas une obligation, c’est moi qui décide, je viendrais déposer des mots ici.

[lisianne]

Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 2 commentaires

Commentaires

  • J'aime toujours autant te lire Lisianne :)
    J'aimerais vraiment que tu lises avec mes yeux ce que tu écris, parce que même si je dois illusionner un peu vu que l'on ne se connaît pas, je trouve que ta sensibilité, ta vivacité d'esprit, ton coeur, est fantastique. Pour ce qui est de rendre un homme heureux, j'ai envie de te répondre que c'est d'abord à lui de s'épanouir sans toi, toi tu serais la cerise sur le gâteau.
    @ Bientôt Lisianne

    Mimilie

  • Tes derniers mots lui vont droit au coeur, tu peux me croire.

Les commentaires sont fermés.