Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les chroniques de Lisianne #27. Conversation.

conversation,lisianne,cyril balayn,solitude,éloignement,amour,le shaker de cyril,telephone« … je n’arrive pas à comprendre, tu cherches quoi Lisianne, tu veux quoi, j’ai l’impression de ne plus comprendre tes choix… »

« Me comprendre n’est pas le plus important je crois que je serais incapable de te donner des explications, puis nous sommes très différentes, j’ai juste envie que tu puisses me soutenir et penser à moi… »

« Je pense à toi, tu le sais… »

« Je sais, alors ne cherche pas à comprendre, je sais que tu ferais différemment que moi, toute petite déjà tu faisais autrement… »

« Mais ton métier, ta vie sur Paris, tes amies, nos parents, partir loin ça va te donner quoi, rien, tu le sais… »

«Il fallait que je bouge, loin, les gens sont en moi, l’éloignement c’était un moyen de ne penser qu’à moi et de me retrouver avec celle que je suis… »

« J’étais là, pourquoi partir sans venir me parler… »

«Ne cherche pas à comprendre mon départ, ne cherche pas à savoir si je suis ici ou bien ailleurs, l’important c’est toi, moi, nous, les autres, l’important c’est que je revienne reconstruite. Je sais que tu vas pouvoir comprendre, un jour je prendrais le temps de t’expliquer. »

« Ma sœur je t’aime. »

« Je t’aime aussi. »

« Tu as fait quoi aujourd’hui ? »

« J’ai marché pendant deux heures, au bout de ma route un lac, j’ai regardé des poissons durant quelques minutes, retour sur mes pas, sans croiser personne, juste moi et le bruit de mes pas… j'ai écris des lettres, j'ai posé mes mots sur du papier. Elles sont sur ma table. Ce sont des mots importants »

« … tu me fais peur ! »

«Au contraire, je vais bien, bien mieux que mes dernières visites chez toi. Je vais bien. »

C'est en gros l'échange que j'ai eu avec ma soeur la semaine dernière. Un jour elle comprendra.

[Lisianne/Leshaker]

Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 1 commentaire

Commentaires

  • "Il fallait que je bouge, loin, les gens sont en moi, l’éloignement c’était un moyen de ne penser qu’à moi et de me retrouver avec celle que je suis… »
    Oh, comme je comprends ces mots .. Cependant, je les aurais écrit différemment.
    Il me semble que quand on voyage, on ne pense pas qu'à soi, bien au contraire, on s'ouvre, on réalise qu'on est infiniment petit, et que grand est l'univers et ses promesses.
    L'éloignement c'est un moyen de devenir anonyme, de renouer avec l'humain, les autres, d'autres, pas vous qui me lisez à travers vos préjugés et mon passé, mais de me réinventer, de me donner une nouvelle chance, un nouveau départ.

Les commentaires sont fermés.