Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les "vraies" vacances !

[Alexandra Le Dauphin].

Bonjour à toutes et tous !

Tout d’abord, je me présente : je suis Alexandra, rédactrice pour le web. Ma spécialité : les chroniques humoristiques, celles qui n’ont d’autre but que de te faire sourire.

Pour parvenir à ma mission « travail de tes zygomatiques », j’aurai besoin de ta coopération.

Aussi, si tu sens que tu n’es pas prêt à lire des âneries qui te parleront de ta vie quotidienne, un conseil : file. Dans une galaxie très très lointaine.

Si, au contraire, tu as des soucis, des voisins chiants, des gosses terribles, des disputes avec ton mari ou des contrariétés  X ou Y, reste, et nous en rigolerons ensemble.

alexandra,drole de plume,cyril balayn,le shaker de cyril,princesse,chronique humoristique,piscine,crise de nerf,vacances,les vraies vacancesCet article est ouvert aux commentaires (hostiles ou pas, d’ailleurs). Il n’a pas matière à avoir une densité réelle en terme de réflexion (ça, tu l’avais compris). C’est superficiel, limite familier, mais c’est approuvé par le Shaker (pas vrai, le Shaker ?). Tout roule donc !

Une dernière chose : ami mâle, j’ai l’habitude de te maltraiter dans mes chroniques, pourtant, je connais tes capacités extraordinaires. Ne te vexe pas, c’est du second (voire troisième) degré, vu ?!

Pour cette première chronique humoristique,  ma drôle de plume a décidé de s’attaquer…aux vraies vacances !

J’insiste sur le mot « vraies », (si tu es une mère avec l’option enfant en bas âge, tu devrais comprendre) car, au XXIème siècle, difficile de poser son cerveau au bas de sa serviette et de ne penser à rien d’autre qu’au néant.

Déjà, tu croyais être tranquille au bord de la piscine, à siroter ton diabolo-grenadine pendant que tes deux gosses nageraient tranquillement.

Ne rêve pas.

alexandra,drole de plume,cyril balayn,le shaker de cyril,princesse,chronique humoristique,piscine,crise de nerf,vacances,les vraies vacancesIl y en a deux qui hurlent et qu’on entend à l’autre bout du camping…Devine ? Oui, ce sont les tiens.

L’eau est froide, ils n’arrivent pas à nager, le grand a fait couler le petit : les excuses pleuvent pour te faire lever tes fesses de ta serviette.

Obligée d’intervenir, vu que tous les regards désapprobateurs convergent vers toi et attendent la sanction, pour que la piscine retrouve son calme habituel.

Ton cerveau est resté posé sur le sol environ 45 secondes (y’a de l’idée, mais c’est encore trop peu).

Tu as vite du le reprendre face à la crise aquatique à laquelle tu as fait face.

Le problème réglé, tu te réinstalles sur ton transat, soufflant comme un phoque, prête à faire ta grille de sudoku. Tu as évidemment besoin de ton cerveau, mais tu le mobilises pour la bonne cause, celle de la réflexion logique.

C’est pas compliqué : tu as à peine eu le temps d’inscrire le « 1 » dans la case appropriée que la valse des cris reprend de plus belle.

Mais où est le mâle, ton mari, l’emblème de l’autorité, la sagesse incarnée ?!

Il pionce,  juste à côté. Lui a réussi à poser son cerveau et à ne pas le reprendre pour le moment. Il a pu faire le vide et sortir de son esprit les derniers mois écoulés, où il a dû affronter  une hiérarchie traumatisante. Pour lui, vacances = déconnection totale. Gestion des p’tits loups  quasi inexistante.

Pas facile de tout débrancher quand on est accro au boulot, mais il l’a fait.

Il n’a même pas consulté son téléphone portable pour vérifier ses mails. Il a vraiment tout lâché…

Qui trinque du coup ? : Toi, la maman poule pour qui « congés » riment avec « suractivité », « speeder » et « grossièreté ».

alexandra,drole de plume,cyril balayn,le shaker de cyril,princesse,chronique humoristique,piscine,crise de nerf,vacances,les vraies vacancesOui, tu as craqué au bout de 12 minutes de piscine et prononcé  l’expression qui tue : « saleté de gosses pourris gâtés ».

Oui, toutes les têtes se sont retournées et t’ont décerné mentalement la palme de la mère indigne de la piscine.

La honte.

À tous les vacanciers, profitez (surtout si vous êtes partis sans vos gosses) ! Et si vous me lisez, cela prouve que vous n’êtes pas complètement déconnectés du virtuel…Pas facile, hein ?

Vos commentaires de mamans overbookées à la piscine ou de papas en mode farniente total sont les bienvenus. Surtout si c’est le contraire ;-)

Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 6 commentaires

Commentaires

  • pas encore partie .et j entend déjà les "c est a ton tours de faire la vaisselle ;non moi j ai mis la table "etc etc...et oui car en principe je dit bien en principe en mode vacances se sont mes filles (14 et 17 ans ) qui s occupent de ses quelques taches ...il y aura aussi bien évidament les" tu as mis du sables sur ma serviette" les disputent car une voudrais bien faire ceci et l autre pas ...et moi qui au bout de deux jours qui désespérément mais sans conviction aucune leur dit "je vous promet les filles l année prochaine je part toute seule avec mes copine" ...puis papa qui enfin essayera de faire régner l ordre "calmez vous calmez vous "...bref tous ça sous le soleil enfin j espère ...et a la fin on dira tous les quatres .."MINCE C EST PASSE TROP VITE "je n y suis pas encore et je pense déjà vivement l année prochaine..

  • Les vacances c'est surtout casser le quotidien et se retrouver. Moi mon plaisir c'est de partir seul tous les ans avec ma princesse. Rien que nous deux et des souvenirs que pour nous.

  • Ah les VRAIES vacances... j'en rêve depuis toujours.

    Hélas, cela doit être écrit que les vacances pour les mères sont toujours aux fourneaux, au ménage et à penser au bien-être de toute la famille ! Les habitudes héritées de 2 siècles ont la dent dure... et le changement n'est pas pour demain.

    Et si toutes les mamans se mettaient vraiment en grève, hein ? Vous pensez que ça ferait bouger les choses ?

    Aussi, pourquoi chaque été on pense au bout d'un mois "vivement le mois de septembre parce qu'on ne se supporte plus déjà au bout d'un mois de congés" ?

    Bref, ça craint.

  • Que dire... ! Pour faire simple je n'ai jamais vécue en couple de cette façon, je ne suis jamais parti en vacance de cette façon, les vacances sont justement des moments et de instants ou la famille peut vivre differement avec une certaine absence du temps qui passe.

    Evidement j'ai conscience aussi que comme tu l'écris "les habitudes héritées de 2 siècle..." mais prendre note aussi du changement des génerations et qu'aujourd'hui nombreux sont les hommes qui vivent en couple ou seuls, sans besoin domestique des femmes... c'est mon cas. J'ai toujours parfaitement géré, toujours occupé pleinement de ma fille, une relation est un partage.... .

    En tout cas l'image que tu décris est loin d'être motivante et j'espère que vous êtres nombreuses à vous éclater en vacances et ne pas vivre dans ce shéma qui (je le sais) existe evidement.

    Tu devrais participer à ma rubrique "shaker les princesses" et exposer ton point de vue se serait très interressant"...merci de ton commentaire en tout cas :)

  • Comme Plumaline, j'en ai marre de me cogner les corvées comme à la maison, même 1 semaine. La prochaine fois, je pars ou je reste seule.

  • ... ou tu pars seule :-) !

Les commentaires sont fermés.