Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les chroniques de Lisianne #. Une bouteille à la mer.

Edit : Je suis actuellement sans nouvelle de Lisianne depuis le 9 septembre ce qui est absolument anormal sachant que je devais partir prochainement et que cette dernière devait "impérativement" me contacter dernièrement afin de convenir de notre rendez-vous. Lisianne est au fin fond de la Russie, j'en dirais plus prochainement. Je suis particulièrement inquiet de son silence et la famille (sa soeur) aussi. J'ai heureusement un billet open qui me permettra de prendre un départ quand je le souhaite... . Je patiente encore. Mon amie et collègue Emilie a eu vent de cette info et elle lit les "chroniques" depuis le départ. Emilie a eu envie de lui faire parvenir ce message que je me permet de relayer en espérant que, toi, Lisianne, ma Lisianne, tu puisses lire ce message et nous donner un signe. 

 


les chroniques de lisianne,sans nouvelle,no news,bouteille a la mer,personne ne repond,suicide,le shaker de cyrilDepuis quelques temps, je ressentais le besoin de t'écrire, de répondre à tes chroniques, celles que tu envoies et qui ne passe jamais inaperçu.

Je n'osais pas, rare les fois où je les ai commenté.

Puis tu es parties vivre une expérience de solitude loin de tout, loin de tes amies, de ta famille, de ta vie professionnelle. Tu as décidé de fuir cette réalité, en laissant tout, comme si tu pensais ne faire de mal à personne. Comme si tu ne méritais pas l'attachement des autres, pour ne pas dire l'amour de tes proches.

Et je m'inquiète, tes dernières chroniques me laissent un goût amer dans la bouche, j'ai l'impression que tu appelles à l'aide sans le dire franchement, comme si toi, tu n'avais pas le droit de la demander.

Nous ne nous connaissons pas, nous ne nous sommes même jamais parlé, je ne te découvre qu'à travers tes chroniques, celles que tu veux bien faire publier. Je n'ai donc qu'un versant de toi, celui que tu nous transmets avec tant de sincérité, de fragilité.

C'est fou comme l'on peut s'attacher à une personne derrière son écran, juste parce que ce qu'elle dit résonne en nous, juste parce que ce qu'elle écrit nous rappelle des moments de notre vie, juste parce que cette sincérité nous touche, juste parce que ce côté pétillant et dynamique nous enivre, juste parce que la peine que tu ressens nous l'avons au moins vécu une fois dans notre vie.

Cette envie de tout lâcher, de fuir, de partir loin sans se retourner, pour soi disant se retrouver, se recentrer sur soi.

Seulement, là ou je ne suis pas d'accord avec toi, c'est que ce n'est pas en s'isolant que l'on se retrouve, que l'on s'aime, ce n'est pas en fuyant la réalité que l'on s'est construite que l'on va se débarrasser de sa douleur de vivre.

Tu as fait tes choix, tu as décidé de te détourner de l'amour des autres pour des raisons que je ne connais pas, mais si tu lis cette lettre, ces autres pensent à toi, t'aiment, s'inquiètent.

Même s'ils ne te le disent pas comme tu souhaiterais, même s'ils ne savent pas l'exprimer, même si tu ne comprends pas pourquoi ils pourraient bien s'intéresser à toi, même si tu ne saisis pas l'importance que tu as dans la place des gens.

Peut-être que je me trompe sur toi, peut-être que je m'imagine une autre personne.

Mais je sais ce que tu représentes pour les autres, je parle avec l'un d'entre eux très souvent, je sais qu'il s'inquiète de ton silence de ces dix derniers jours. Je sais qu'il a peur pour toi, et qu'il est prêt à débarquer dard dard avec son billet open, juste pour être sur que tout va bien.

Ton silence, même si tu le penses légitimes, ne le laisse pas t'envahir, ne laisse pas tes angoisses prendre le dessus, tends cette main, je suis sûre que quelqu'un l'a prendra te ne la lâchera pas.

J'espère que là où tu te trouves, tu vas bien, j'espère que tu as découvert ce que tu étais venue chercher, j'espère pleins de choses pour toi.

A très vite Lisianne,

Emilie

Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 12 commentaires

Commentaires

  • C'est pas grand chose juste un petit mot mais te dire que l'on pense à toi, donne des nouvelles, tu es loin et seule et c'est inquietant pour ton entourage et tes lectrices

  • Merci pour elle.

  • je découvre la note à l'instant je suis choquée, c'est pas normal... est elle vraiment seule ? as tu un moyen de la contacter ?

  • Oui Lisianne est seule et les premiers voisins sont a des km... je n'ai aucun moyen de la joindre le seule contact etant les mails qu'elle me faisait parvenir de la ville voisine. C'est inquietant, son silence n'est pas logique. Je suis en communication avec la famille. Je dispose d'un billet open qui me permet de partir quand je le souhaite, la semaine prochaine je serais dans l'avion si no news...

  • Très émouvant ce billet. Et oui c'est fou ce qu'on peut s'attacher derrière son écran. Alors non tu n'es pas seule... Moi aussi je lis, sans commenter très souvent mais on est beaucoup dans ce cas...
    Je pense à vous.

  • Merci pour elle Coline...

  • J'aime beaucoup cela que tu as écrit car c'est une réalité qui évoque quelque chose pour moi : "c'est que ce n'est pas en s'isolant que l'on se retrouve, que l'on s'aime, ce n'est pas en fuyant la réalité que l'on s'est construite que l'on va se débarrasser de sa douleur de vivre.
    Tu as fait tes choix, tu as décidé de te détourner de l'amour des autres pour des raisons que je ne connais pas, mais si tu lis cette lettre, ces autres pensent à toi, t'aiment, s'inquiètent."

    Je souhaite que Lisianne réapparaisse et que tu puisses la rencontrer sereinement prochainement.

  • Merci pour ton commentaire Sand, je l'espère aussi mais j'ai aussi une certaine appréhension, ce silence n'est pas "plus" normal !

  • peut-être qu'elle a peur maintenant que tout se concrétise?

  • Sincerement je ne sais pas. je ne suis pas non plus dans son intimité, y'a des zones d'ombre chez elle même si nous nous connaissons bien. Je ne présume de rien, juste que ce silence n'est pas normal ni logique, demain lundi je serais sur Paris avec sa soeur afin d'obtenir d'eventuelles infos de ses amies, le beau frère de Lisianne lui sera a moscou dès le 26 et moi le 29. malheureusment je ne connais pas l'endroit exact ou se trouve Lisianne (c'est a 286 km de moscou) j'ai heureusement l'adresse du cyber de la ville voisine ou elle se trouvait pour m'envoyer les notes... mais on est dans le flou il faudra chercher.

  • Un grand merci à toi Mimilie pour tes mots envers Lisianne. Shaker as tu des nouvelles, quelles sont les plans et y'a t-il un moyen pour toi d'informer les lecteurs ?

  • Je garde les dernières infos pour moi, celles que nous venons de récolter aujourd'hui sur Paris. Toujours pas de nouvelles de Lisianne à ce jour, et comme prévu je serais a Moscou samedi 29 septembre. Je donnerai des nouvelles aux lecteurs c'est normal (j'ai ton mail via ton commentaire je te tiendrais au courant comme pour les autres !)

Les commentaires sont fermés.