Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

T'es au courant ?#6. C'est un enchantement.

t'es au courant,frederic lopez,la parenthèse enchantée,leshaker,laurent boyer,entrevue,en terre inconnueLeshaker - T'es au courant que Fréderic Lopez jouit d'un capital sympathie fort dans son émission "La Parenthèse Inattendue" ?

Harold - Je pense que le succès des émissions de Frédéric Lopez repose sur l'idée de l'empathie, une prise de conscience de l'autre par la bienveillance. Un concept que l'on retrouve dans de nombreuses émissions et plus précisément chez M6 appelé communément « télé coaching ». Ces émissions qui vous proposent des solutions et du réconfort pour régler vos problèmes privés et professionnels et faire face aux inquiétudes de la crise économique : refaire la déco de sa maison avec des meubles suédois, trouver l'amour de sa vie avec une personne au mode de vie diamétralement opposée dans un pré.... L'idée c'est aussi répandu dans le management des entreprises qui n'hésitent pas investir dans la création des salles de sport, des crèches pour leur bien-être de leur salariés dévoués au culte de la performance et du chiffre. Certains économistes et philosophes pensent que l'empathie serait l'un des moteurs de l'histoire de la civilisation et pourrait être la solution pour créer un nouveau modèle d'économie, de civilisation basés sur les nouvelles technologies de communication et un meilleur partage de production énergétique écologique. Pour revenir aux émissions de Frédéric Lopez, je ne suis pas étonné de son succès, car il a su créer des émissions qui correspondent à cette tendance, mais dont je ne partage pas son discours sur le bonheur et sur la compassion de l'autre.

Leshaker - Lopez c'est un peut notre Laurent Boyer des temps modernes ?

Harold - Je trouve qu'il y a une analogie entre le point de vue carte postale de Dame nature de Yann Arthus-Bertrand et de son écologie mercantile et celle de Frédéric Lopez qui nous propose un voyage introspectif à la rencontre des groupes ethniques en voie de disparition. Cette vision humaniste écologique de Rendez-vous en terre inconnue qui flirte sur l'idée du néo bon sauvage pour nous faire prendre conscience par des images en HD que des civilisations peuvent disparaître à cause des pays industrialisés me rebute. Comment peut-on prendre au sérieux cette bienveillance pour son prochain par le point de vue d'une célébrité faisant du tourisme ethnique équitable ? La plupart des invités sont des humoristes, des acteurs qui seront capables de jouer sur plusieurs registres émotionnels afin de respecter le cahier des charges de la production. On a d'abord l'effet de surprise quand il découvre la destination, le sérieux sur l'avenir de cette communauté, le rire pour créer un effet de groupe et les larmes pour clôturer l'émission, et je ne parle de la soirée diapos en deuxième partie de la soirée en présence de l’invitée. 

t'es au courant,frederic lopez,la parenthèse enchantée,leshaker,laurent boyer,entrevueCes invités en mal de désacralisation de leur image de star, à la recherche de leur moi originel souhaitant rencontrer ces gentils sauvages non pervertis par la société moderne et apprendre à quel point ils sont heureux malgré l'avenir sombre de leur communauté, il faut bien une morale. Le bonheur, c'est l'autre message important que l'on retrouve dans toutes ses émissions et notamment dans « La parenthèse inattendue ». Cette émission version vintage d'un temps suspendu ou des invités se retrouvent dans une maison remplis d'objets nostalgiques pour parler de leur enfance, de leur traumatisme et de la façon dont ils ont pu surmonter les épreuves de la vie. Merci à Frédéric Lopez d'avoir su créer des émissions nombrilistes pour bobos en mal de vire qui vont s’empresser d’organiser leur prochaine vacance à faire du tourisme ethnique et qui aimerait bien louer la maison de « La parenthèse inattendue » le temps d’un week-end. La comparaison avec l’émission Fréquence Star de Laurent Boyer est évidente mais je pense qu’il y a avait moins d’artifice et plus spontanée.

Leshaker - La multiplication des émissions et des séquences ou les personnalités se racontent pullulent de plus en plus, on va finir par croire que cela fait fantasmer la ménagère ?

Harold - Prosternons nous devant ses idoles païennes des temps modernes. Cette télé pseudo réflexive dont les invités se congratulent avec outrance leur bonheur autour d’une table avec pour décors un public passif qui les envie.

Leshaker - Et son on finissait par renvoyer Lopez en terre inconnu ?

Harold - Il est trop habitué au confort technique avec une logistique digne d’une superbe production hollywoodienne. Je le vois mal faire un reportage dans l’esprit J'irai dormir chez vous.

Lien permanent Catégories : Shake si t'es au courant ! 8 commentaires

Commentaires

  • Très belle analyse et c'est passionnant... pour une fois que je peux découvrir une lecture différente de Lopez. Bravo.

  • Il faut féliciter Harold.

  • Et si on envoyait Harold en terre inconnue... il nous ramènerait de vraies images sans filtre people ! Bon maintenant il faut trouver un concept pour l'émission : tout seul c'est déjà pris, tout nu aussi, à la rencontre de la cuisine locale, ça aussi... réfléchissons, réfléchissons ! ;D

  • 00h53... je réflechis encore.

  • j'ai trouvé ! et si on envoyait Harold et Frédéric Lopez en terre inconnue tous les deux, le débat pourrait être intéressant, certes un peu moins vendeur que Adriana Karembeu maaquillée et coiffée dès le réveil...

  • C'est une très bonne idée :)

  • Je ne renie pas le mérite de Frédéric Lopez d'avoir su créer ce concept d'émission qui a dépoussiéré le style classique des interviews mais c'est le discours qui me dérange. Je ne suis pas naïf, ma note n'aura aucun impact. Ma remarque ne pèse que deux ou trois octets et face à l’audience des émissions et à l’engouement des téléspectateurs qui s’empressent de féliciter la beauté des images de ces paradis perdu et de rechercher la localisation de cette maison, je ne suis qu’un anonyme insignifiant perdu dans la masse de la big data. La critique est toujours facile mais pour trouver des idées, c’est une autre paire de manche.

  • On va dire que les émissions de Lopez ne font pas de mal et que le PAF propose des choses bien pires...

Les commentaires sont fermés.