Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il est où ton féminisme ?

féminisme,confrontationliberté,leshaker,garçon,fille,battre sa femme,violence,libreJe cherche mais je ne trouve pas une réelle définition. J’ai 40 ans pourtant mais je serais bien incapable d’en donner une signification précise, j’ai bien conscience des symboles et des combats, de la volonté de changer les choses mais je ne m’y retrouve pas. Je suis pourtant un homme issu d’une femme forte, indépendante, faisant le choix de la liberté de son corps (coucou maman). Petit j’ai rangé ma chambre, plus grand je passais l’aspirateur et je faisais la vaisselle, bien plus grand je respectais mes petits amies, encore plus grand (mais plus vieux) je changeais les couches de ma fille. Loin de là l’idée de dire que je suis un mec bien, juste un mec de ma génération qui vit et compose avec les filles.

Je suis aussi un garçon qui travaille au contact des gens et qui observe. Le rapport des couples, les insultes, les confrontations,  c’est souvent déconcertant, tant  pour les hommes que pour les femmes. La jeune génération n’échappe pas non plus à cette analyse. Une nouvelle fois j’ai conscience que la vie, cette société, développe de la frustration, le besoin de s’imposer pour mieux vivre demain, ne plus écouter l’autre.

Du coup le féminisme je sais pas vraiment à quoi il correspond dans ma vie, je crois tout simplement que c’est une affaire humaine et pas une histoire de chromosomes.

Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires

Commentaires

  • A ta question, j'ai eu envie de répondre tac-o-tac "Dans mon cul". Après reflexion, le féminisme est un concept intello collant comme une étiquette anti-vol.

  • J'ai eu quelques "DTC" sur le Facebook aujourd'hui (faut éviter de titrer "il est où" !). Pour le reste je suis d'accord, et plus encore.

  • Certaines feministes semblent elles-memes avoir oublie la definition du feminisme. C'est la confusion totale.Les gens ont une image completement negative et faussee du mouvement et c'est bien dommage. Mais c'est deja bien que tu y penses en tant qu'homme.(desole pour les accents, mon clavier est etranger)

  • J'ai conscience de la necessité et de la mesure du mouvement, les inégalités, les luttes, il reste evidement du travail... mon texte résonnait pour les hommes d'aujourd'hui, ceux de ma géneration qui vivent et composent avec les femmes. Merci de ton passage chère Londonnienne (que j'aime cette ville).

Les commentaires sont fermés.