Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Définitions #57.

leshaker,les définitions,plage,mer,sable,médical,concours,froid,Au bord : ... de la mer je serais au moment où tu liras ces lignes. Besoin vital de voir la mer #danslefroid

Concours : C’est terminé. Je tenais à remercier les 23 participantes, vraiment. Un clin d’œil à mon amie Cindy qui gère ce concours, il ne lui reste qu’à voter (son équipe s’en charge), je reviendrais dans une note vous annoncer les résultats.

Chronique : D’une phrase vous dire que les chroniques de Lisianne prennent fin dans une chambre d’hôtel de Sydney le 18 mars dernier. Un #40 tragique.

Ma réponse : un gars que je ne connais pas, un client, depuis plus de deux ans avec un pansement énorme sur le visage, pas de nez, je le devine, puis un jour, samedi plus précisément prendre le temps de discuter et de découvrir son histoire… un simple bouton dans le nez, un mauvais diagnostique de départ, on découvre une tumeur (énorme), opération, on coupe, plus de nez (c’est fou), la galère médicale, la galère financière, la prise en charge, l’obligation de ne plus travailler. Et dernièrement l’opération, récupération du cartilage du crane pour reconfectionner le nez, la greffe, une réussite, reste la dernière opération, celle esthétique pour lui redonner l’envie d’exister.

J’ai : … 14 ans, j’ai le sourire, j’aime l’idée de ce que nous pourrions faire.

Merci : Pour vos témoignages par mail à propos de ma note sur le mariage pour tous, j’aime quand l’inspiration vient m’envahir, c’est si rare et si violent. Merci.

40 ans : Merde j’ai parlé retraite cette semaine.

Concentration : J’aime l’idée de pouvoir dormir avec au moins 50 000 personnes autour de moi dans un rayon de 5 kms. C’est mon côté urbain.

Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 4 commentaires

Commentaires

  • Oh oui la mer sous le soleil, par un froid glacial, un vent qui transperce, la sensation de ne plus avoir de visage... je te comprends ! ;)

  • ... une Cherbourgeoise ne peut que me comprendre ! ;)

  • Le vent dans la gueule, l'air iodé, le manteau qui gonfle et que l'on rabat sur soi pendant qu'on marche le long de la jetée, la mer déchaînée, un pêcheur qui brave la météo pour tendre sa ligne, se frigorifier les pieds en osant un pied nu dans l'eau... Puis faire une pause, au chaud dans un bar, un chocolat pour se réchauffer les doigts, et ne penser à rien en regardant les vagues au loin. Le sud-ouest me manque. Je vais le voir aussi ce week-end, et je comprends ce manque que tu évoques, il va me torturer jusqu'à vendredi. :)

  • Tes mots Fred, tellement vrai ce que tu évoques. Bon week end d'avance.

Les commentaires sont fermés.