Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lettre ouverte à mon symbole #3

Je voulais te parler de ces jeunes que j’ai croisé dans les couloirs du métro dimanche dernier. Du drapeau avec maman-papa et l’enfant dessus. Des jeunes, 20 ans certainement, peut-être moins, l’âge de l’insouciance, l’âge où l’on pense que tout est possible, l’âge ou la découverte doit être une raison de vivre. Combien sont-ils ces jeunes à lever le bras pour manifester contre le mariage pour tous ? Combien ? Combien ? Sont-ils aussi nombreux que les images dans le téléviseur ?  Ont-ils conscience du geste ? Ils viennent crier la haine contre cette loi à grande explication de PMA et de GPA, rien que du Blablas…

Ils n’y connaissent rien, ils brandissent des pancartes, ils crient et hurlent sans discours, ils ne sont rien, juste de la chair fraîche pour nos zombies politique. Alors ils sont dans la rue. 100 000 ou 1 000 000. Entre les deux mon cœur balance. 72% des français considèrent que les manifestations devraient s’arrêter. Alors combien ? J’en vois dans les couloirs du métro, ils sont bien là, les enfants, la famille, c’est tellement plus rassurant de ne pas donner les droits aux homos, c’est tellement rassurant de rester dans ce cocon de vie de famille, surtout ne pas regarder, ne pas voir, les œillères ne sont pas destinées qu’aux chevaux.

Je voulais te parler de la diffusion du premier mariage homosexuel à la télévision. A en croire la timeline de Twitter il faut croire que c’est symbolique. C’est en effet le cas. Mais j’ai comme un goût amer de cette diffusion comme une vulgaire télé-réalité. A force de transparence les images doivent parler, le peuple ne va pas le croire sinon, mais pourtant cette loi, elle est bien votée, elle est bien là, j’ai pas rêvé, n’en parlons plus. Il faut des images, donner de la fiction à l’intime. Je suis en accord avec cette idée, celle loi, le mariage pour tous (c’est drôle d’ailleurs de voir ce déferlement autour du mariage alors que des milliers de gens viennent s’en lamenter après, bref…), j’espère juste que le déballage médiatique ne va pas encore plus stigmatiser cette loi républicaine. Décidément notre société ne sera jamais en paix, et les hommes n’ont plus.

Je voulais te dire que j’aimerais aussi une loi qui puisse raisonnablement faire fermer la gueule de certains et les condamner violement, et qu’on cesse de me répondre que c’est la règle de la démocratie… Je te laisse avec cette vidéo ou tout est résumé je crois.

Lien permanent Catégories : Shake la lettre ouverte... 2 commentaires

Commentaires

  • => Parmi tous ces gamins qui manifestent traînés par leurs parents dans les rues pour respirer le "bon air" des lacrymogènes, ils y en aura qui seront homosexuels... A dans dix ou quinze ans, les gosses.
    => Talons plats, trois enfants, jupes plissées. Et dessous ? La sodomie, ce n'est pas que pour les papas et les mamans...
    => Il n'y a pas de vieux cons ; il y a de jeunes cons qui deviennent vieux ! En colère contre l'assimilation : vieux = de droite = homophobes. J'ai été élevée par ma grand-tante qui était née en 1901 et qui m'a laissée être la bisexuelle que je suis (non toutes les sorcières ne le sont pas). Elle avait eu une vie libérée et heureuse avec mon Oncle. Donc, l'âge ne fait rien.
    => "Le mariage est la cause première du divorce" Oscar Wilde. Du coup, le droit au mariage est aussi un droit au divorce.
    => Je suis enrhumée et de mauvaise humeur = pas drôle.

  • atchoum...

Les commentaires sont fermés.