Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je suis une princesse qui a craqué…

[Alexandra Le Dauphin]

shake les princesses,alexandra,drôle de plume,princesse,mot,dictionnaire,franglais,Littérairement parlant,  je veux dire. Pas de craquage sur la nourriture. Pas encore à 14h09 alors que je suis sortie de table il y a une heure.

Non, aujourd’hui, j’ai envie de te parler…Non, je ne te dis pas, tu vas comprendre…

« Hier, alors que je zappais, mon mari m’a appelée : « chérie, j’ai fait de l’aquaplanning, je n’ai rien, mais je rentre en stop ou en camping-car parce que la voiture est dans le fossé. »

Je suis rédactrice, donc, habituée à manier les mots. Le Franglais est devenu monnaie courante, pourtant, je sais que notre ministère de la culture, entouré d’une batterie d’experts à l’imagination littéraire débordante,  se penche dessus pour inventer des substituts à tout ceci, ce qui donne :

« Hier, alors que je sautais des chaînes sur ma télévision, mon mari m’appelle : « chérie, j’ai fait de l’aqua-glisse, je n’ai rien, mais je rentre en pouce-pouce ou en auto-caravane parce que la voiture est dans le fossé ».

Enfin, mon mari parlerait comme ça s’il s’en tenait à l’avis du ministère.

Mais attention, gros dossier en vue. Car ça cogite également dur chez les défenseurs de la langue française réunis  sur le site WikiLF, qui te proposent des substituts dont tu me diras des nouvelles…Leur but ? Que l’Anglais disparaisse pour laisser place à un Français des plus purs (et tant pis  si c’est grotesque)

-          « Chérie, on part en SamDim ? » -> « Chérie, on part en week-end ? »

-          (Pour les adeptes de Twitter) ->’ N’oublie pas ta dièserie ! » pour « n’oublie pas ton hashtag ! »

La garden party ?! On oublie. Le comité des WIkiLF propose « jardivité ». Tu en penses quoi, toi, princesse, d’aller à une jardivité ?

Le Friday Wear ? On se vendredise. Logique, car le Dimanche, on s’endimanche…

Quant à la happy hour, les défenseurs de la langue française optent pour « l’heureuseuse ».

Comme tu le vois, chère princesse, ça travaille dur pour défendre notre belle langue. On pourrait dire que ces équipes se réunissent pour faire des « tempêtes sous leurs cerveaux » (le fameux brainstorming) afin d’éradiquer toute trace de l’envahisseur anglais.

Je te tiendrai au courant, et qui sait, mon prochain billet balaiera peut-être tous les mots remplacés par cette bande de joyeux drilles du Français. Tout un programme.

As-tu des suggestions, d’ailleurs ? Parce que je ne sais pas ce que tu en penses, mais franchement, « jardivité », c’est juste impossible…Tu ne trouves pas que ça gâche le paysage ?

Quitte à révolutionner la pluridisciplinarité de notre langue pour la rendre moins riche culturellement parlant, autant innover. J’attends donc tes propositions de princesse !

Alexandra est rédactrice freelance. Pour la retrouver sur Facebook et découvrez son livre "au boulot, Chômette"

Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 6 commentaires

Commentaires

  • jardivité = partie de campagne
    friday wear = sans soutif sans cravate
    happy hour = apéro buvatoire
    week-end = congé hebdomadaire
    brainstorming = baptêmes expérimentaux
    stop = covoiturage gracieux
    aquaplanning = dérapage sur l'eau
    camping-car = véhicule de villégiature

    Merci Alexandre pour cet exercice constructif. Je suis aussi une princesse rédactrice qu'un rien amuse.

  • Tu dis merci à Alexandre ou à Alexandra ? ;)

  • Pardon Alexandra !

  • Excellet Kielut, ils devraient t'embaucher ^^ ça au moins, c'est créatif !

  • Grand merci, Drôle de Plume :D Petit ajustement pour aquaplanning = dérapage sur nappe d'eau (la flaque est trop petite).

  • Une jardivité friday wearp pour un happy hour avant le congé hebdomadaire, ça nous va, surtout sans soutif.
    Me rappelle le livre de ce vieil animal d'Etiemble : Parlez-vous frangalis, qui serait peut-être à relire tant il est resté d'actualité...
    Ceci dit le sunday wear risque d'être très limité. Après le soutif il ne reste plus grand chose... Mais ce sont les joies du dimanche à la campagne.

Les commentaires sont fermés.