Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Histoire d'un soir. #suncindy

[cindy]

leshaker,suncindy,foster the people,son,couple,vierge,mariée,amant,pqr,sexfriendHélène est une amie française que j’aime bien. On a passé le temps de l’apéro à trouver la différence entre un « PQR » et un « Sexfriend ». Force est de constater que ce dernier lui garde son chat quand elle n’est pas là, il convient donc de le placer dans la catégorie « Sexfriend ».

Sue était en notre compagnie aussi, elle boit jamais d’alcool. Une américaine. Elle est mariée depuis quelques années mais trompe son mari. Elle devait même venir avec son amant ce soir.

Alana je la connais bien c’est une amie. J’aime bien son humour et sa folie. Un seul bémol, je déteste parler « mec » avec elle, toujours dans la plainte, la complainte, la crise, rien ne va jamais… jamais. Sinon je l’adore.

Callie s’est ajoutée à notre table. Je la découvre. Il semble qu’elle est épousée un con. J’ai un mal fou avec ce concept. Si t’es avec un con (et que tu restes) c’est que t’es « conne » aussi, non ?!!!! Je sais pas, je dis ça je dis rien.

Y’avait aussi Déborah. Elle ne parlait pas. Elle regardait (elle dévorait) des yeux Garret le seul mâle de cette soirée.

Au milieu j’étais là. Je n’avais rien à raconter moi, je suis trop pudique pour ça. C’est super épuisant, je suis rentrée chez moi, j’ai téléphoné à mister leshaker aka Cyril, je l’aime bien car lui aussi il n’a rien à raconter. Je lui ai demandé si je pouvais raconter ça. Lui et moi on aime bien raconter le « rien » de la vie.

Je me suis allongée, dans les oreilles du bon son, Foster The People était donc de circonstance.

Lien permanent Catégories : Shake Suncindy [contribution]. 2 commentaires

Commentaires

  • Oh oui oh oui, racontez-nous le rien, moi j'aime ça ^^

  • Le rien à raconter c'est une philosophie de vie, je dois avouer que Cindy et moi nous sommes très fort sur le sujet. On va donc raconter du "rien", pour remplir notre vide.

Les commentaires sont fermés.