Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lettre ouverte à Marion #4

Elle me fait penser à cette fille que tu croises en soirée et qui malheureusement va perdre de son « mojo » avec une robe qui ne lui va pas. Mais tu l’aimes bien quand même, tu trouves même qu’elle a du charme. Tu espères que pour une fois elle soit juste elle, pas la peine de se chercher dans des fringues de fille qui ne lui vont pas.

Faut dire que la pauvre depuis que je la connais, les gars ne cessent de lui dire qu’elle est moche, pas féminine, pas charismatique, limite pas sympathique. Alors elle cherche à casser son image, elle cherche à donner de la douceur, c’est une fille, elle cherche à capter le regard pour entraîner le dialogue. Il faut de toute façon se ranger dans des cases, elle est juste hors sujet, depuis toute petite, il est donc temps de rentrer dans le moule dans notre société pour pourvoir exister.

Je dois avouer que je la regarde du coin de l’œil, je tente d’imaginer ce qu’il passe dans sa tête le jour même pour pouvoir dénicher de son armoire une telle robe, qui en plus ne lui colle pas à la peau, c’est tellement loin d’elle. Je me dis aussi qu’elle pourrait demander à une copine si ça lui va bien, y’a donc personne dans les couloirs de sa vie pour donner un avis ? Cristina Cordula si tu me lis.

C’est un art de marcher avec des talons. La boulette suprême reste d’en porter sans savoir les utiliser. Je tente d’en capter la « sexytude » en la regardant mais l’image d’elle arrivant en titubant sur les hauts talons me glisse vers un rictus que je ne peux contenir. Mais la volonté est là, bien présente. Le temps de faire un panorama sur les yeux des autres filles qui vont porter pour le coup un regard moins bien amusé que moi, à la limite du jugement.

Marion, pourquoi ?

Oui je sais. Je sais. Change rien, moi j’aime les gens qui déconnent, qui glissent sur des peaux de banane, qui prennent toujours les mauvaises directions. Puis tu sais que dire des gros cochons qui viennent envahir le paysage avec un bidon adipeux et de la sueur plein le front. Tout cela reste du sexisme. Garde cette idée en toi. Je t’embrasse.

marion bartolli,grand journal,robe sexy,talons hauts,tennis,leshaker,cyril balayn,flolou,lettre ouverte,féminine

La vidéo c'est ici, là, ici, puis là.

Lien permanent Catégories : Shake la lettre ouverte... 2 commentaires

Commentaires

  • Et bien cher Shaker, je me suis dit la même chose en voyant cette pauvre Marion, qui a d'ailleurs récidivé le lendemain dans TPMP... Je la trouve bien mal entourée si personne n'a osé lui dire que quelques centimètres de moins aux talons et quelques uns en plus sur la robe lui auraient été bénéfiques, pas un ami, un parent pour la conseiller, pas un pourri de la télé pour lui expliquer gentiment... et ne pas la laisser se ridiculiser de la sorte. Pauvre Marion qui pourrait être si jolie et si fraîche avec ses belles courbes et son sourire.

  • Tout est résumé, elle reste délicieuse cette Marion. J'ai parcouru les réseaux sociaux ces derniers jours et que les gens sont misogynes, c'est hallucinant, enfin je ne devrais même pas être étonné. elle n'est pas habitué a se fringuer comme ça, normal, encore moins à porter les hauts talons et la TV ne pardonne rien, le public non plus. Moi Marion je l'aime bien...

Les commentaires sont fermés.