Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Mon chat il est...

    Mon chat il est... cool, y'a un côté swag chez lui, on devine même une nuance de mojo, il laisse surtout traîner sa patte pour faire un gros "fuck" à notre société, et j'aime son côté rebelle !

    leshaker,cyril balayn,flolou,chat,patte de chat,fuck,swag,mon chat est swag,il est cool,animal

    leshaker,cyril balayn,flolou,chat,patte de chat,fuck,swag,mon chat est swag,il est cool,animal

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires
  • Définitions #81.

    leshaker,flolou,définitions,vie,bonheur,pétrole,total,signalement,ip dynamique,babay boom,truman show,père,être père,papa solo,Vie : Quand je vois ma fille et sa grande sœur (ma belle-fille) dans la chambre, porte fermée,  jouer, déconner, rigoler, faire des chorégraphies, se filmer, danser… je me dis que le bonheur c’est juste à un mur de moi. #bonheur

    Ticket : Merde je vais être obligé d’aller voir Gravity. Pas le choix.

    Elle : alors OUI ma copine Cindy  est célibataire, NON elle ne cherche personne, Oui elle est jolie, NON elle ne vit pas en France, OUI je l’a connais depuis la FAC, NON on est juste des potes. Bon voilà en gros pour répondre aux admirateurs de cette dernière. Je vais finir par ouvrir un compte ASK.

    … : le mérite de la note et du lien qui va avec. Il ne m’est jamais arrivé d’avoir une requête de la sorte vers mon blog. Venant de mes contacts et suite à cette note j’ai appris que c’est un IP dynamique (une adresse de connexion qui change à chaque fois), le plus important reste le signalement.

    La Total : Ma fille qui va répondre au questionnaire (pour l'école) les doigts dans le nez sur le thème du pétrole grâce à notre vidéo de l’époque, moi j’dis c’est la classe !

    Challenge : Prochainement je vous raconte ma rencontre avec Philippe Pinault CEO de Talkspirit. Il est encore trop tôt, mais le changement… c’est maintenant.

    Fiction/réalité : De plus en plus Baby-Boom me fait penser au Truman Show.

    Témoignage : Merci. Putain merci. Merci pour les mots, pour les témoignages, y’a des papas, vous êtes là, une parole encore si faible qui résonne sur le net. Je pense à vous, mettre en place un endroit sympa, il me manque du temps, mais j’y pense. #perejesuis

    Photo : Oui je sais. Mais que faire ? C’est une addiction. 

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Walk On The dark Side.

    leshaker,vilnius,bertrand cantat,les inrocks,violence conjugual,cyril balayn,flolou,lou reed,walk on the dark side,Cantat parle et il fait parler. Les uns les autres, toi, nous, vous, lui, nous parlons, pour lui, nous lui donnons une existence dans nos commentaires, nous sommes guider par notre jugement. Cantat est parfaitement indissociable du drame de Vilnius. Sa notoriété n’est plus artistique elle restera à jamais imprimé d’un fait divers. D’ailleurs je vais tagguer cette note « cantat,drame,vilnius » afin que Google ne perde jamais sa trace.

    Cantat je m’en tape, mais vraiment très fort. Je suis passé artistiquement à côté de Noir Désir (et c’est certainement dommage), mais j’ai la sagesse de m’en foutre royalement. Le drame je m’en fiche aussi, je fini par penser que c’est une sordide histoire de « beauf », et je pense que je n’ai pas totalement tort (c’est l’avantage d’être artiste y’a du romantisme dans l’horreur).

    Devant les pages des Inrocks je me suis posé la question de savoir si j’allais lire ou pas. Une vraie question. Elle trouve réponse dans cette note. Cette dernière c’est juste mon questionnement et pas une de plus sur Cantat. Je vais donc tourner les pages et finir sur la 92 ou je vais apprendre que Stephen King vient d’écrire la suite de « Shining ». Elle est pas belle la vie.

    Ce qui me choque le plus c’est la Une – Cantat parle. Il parle, il parle, il chante aussi, il crie, il hurle certainement, en tout cas il fait parler, en un mot il fait son métier. Tout est question de nostalgie, l’artiste que vous connaissiez est mort à Vilnius, mais j’en doute fortement car si tu regardes bien il esquisse un dernier sourire.

    Et pendant ce temps-là... Lou Reed meurt et il « Walk And The Dark Side”, et c’est pas du cinéma.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Dans les yeux de ma fille #3

    Dessine-moi François Hollande que j'ai dit à ma princesse. Elle n'a rien oublié, les lunettes, les pochettes pour le travail, le costume, la petite pustule sur la tronche... il est complet !

    leshaker,cyril balayn,dans les yeux de ma fille,président,francois hollande,elysée,dessin,dessin d'enfant,pustule,flolou,

    Lien permanent Catégories : Shake les yeux de ma fille. 4 commentaires
  • 63115200 secondes #suncindy

    [cindy]

    leshaker,suncindy,flolou,cyril balayn,solitude,upper west side,new york city,abstinence,désir sexuel,plaisir,frustration,fantasme,séduction,J'en suis en gros à 63115200 secondes, 1051920 minutes, 17532 heures, 730 jours, 104 semaines et 24 mois. En gros.

    Deux ans sans rien. Deux de choix. Deux ans à me dire que c’est inutile. Deux ans qui passent très vite. Deux ans avec des frustrations. Deux ans et des désillusions. Deux ans à sourire. Deux à faire croire que… Deux ans à chercher sans chercher. Deux ans d’autonomie. Deux ans à se souvenir. Deux ans qui semblent passer en 2 secondes. Deux ans c’est l’éternité. Deux ans de Up And Down. Deux ans à m’en foutre royalement. Deux ans à me questionner. Deux ans pour douter.

    J’en suis en gros à 63115200 secondes, 1051920 minutes, 17532 heures, 730 jours, 104 semaines et 24 mois.

    A la différence des garçons si je le souhaitais vraiment je pourrais inverser la tendance. Je vis dans un pays, dans une ville, dans un univers ou la séduction n’existe pas, ou n’existe plus. Les américains ne connaissent plus les codes de la séduction. Juste des rendez-vous qui ne donneront rien ou bien la volonté très souvent maladroite de faire comprendre le message. Entre les deux, rien. Rien du tout. Ce pays est dans l’extrême et les codes aussi.

    Moi je rêve de fantasme, d’un désir, de plaisir, qu’on vienne me tenir la porte, qu’on prenne le temps de se regarder d’un coin de l’œil. Ici rien n’est possible. C’est un constat, une observation, cette note je voulais l’écrire depuis longtemps mais je tenais à être certaine de mes propos.

    J’en suis en gros à 63115200 secondes, 1051920 minutes, 17532 heures, 730 jours, 104 semaines et 24 mois. En plein New York City, quartier de Upper West Side. A tout hasard si tu passes dans le coin, invite moi boire un verre (photo en haut à gauche), j’y viendrais avec plaisir. Et après…

    Lien permanent Catégories : Shake Suncindy [contribution]. 0 commentaire
  • Définitions #80.

    leshaker,cyril balayn,show new burlesque,mimi le meaux,sexy,pin up,teâtre du rond point,météo,perte d'emploi,chomage,trèsor public,hausse des taxes,père je suis,parentalité,Burlesque : Dimanche soir au théâtre du Rond-Point pour assister au Show New Burlesque. Depuis le temps que je voulais aller assister à une représentation burlesque. Sous le charme. 1h30 de spectacle, le charisme débordant de Mimi Le Meaux… et les autres. Une grande partie des artistes étaient d’ailleurs dans le film de Mathieu Amalric « tournée ». Une bien belle surprise en tout cas encore merci à mon pote Laurent pour l’invitation de dernière minute. Un spectacle et une ambiance à découvrir, vraiment…

    Trésor public : Je viens de me prendre 86 euros de plus que l’année dernière sur ma taxe d’habitation moi qui vit dans une ville-de-merde-qui-pue-du-cul-à-chier-sa-bite !

    Politique : On en parle ou pas ?

    Météo : Y’a pas à chier c’est quand même une période de merde ce mois d’octobre, envie de rien, nostalgie de l’été, besoin d’horizon, et ce léger goût de déprime que nous avalons tous les jours.

    Père je suis : A mon tout petit niveau je lance toujours un petit pavé dans la petite mare des « papas ». Il est toujours autant difficile de créer le débat, j’aimerais tellement échanger plus sur le sujet avec les mamans… je remercie Mistinguett une nouvelle fois pour l’ouverture de cette tribune, c’était ici.

    Je découvre le monde : Toujours au sein de ma structure et  le jeu du siège éjectable qui va reprendre, je suis toujours autant surpris de voir que rien ne fédère et que justement ça existe l’humain… (C’est tellement grisant de voir les gens perdre un poste).

    Perspective : Quand tu as compris le concept de la différence entre le désir et l’envie, tu peux me croire tu fais un pas de géant dans la vie (et tu gagnes du temps surtout).

    Photo : Le mystère de mon chat qui laisse pendre sa patte quand il vient s’asseoir ici. Si t’as une réponse…

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 6 commentaires
  • Teasing #suncindy

    leshaker,cyril balayn,suncindy,convertir,solitude,conversion,temps,moins,convertir les années,teaser,teasing,leshaker,

    J'en suis en gros à 63115200 secondes, 1051920 minutes, 17532 heures, 730 jours, 104 semaines et 24 mois. Oui bon d'accord deux ans !

    #teaser #prochainenote

    Lien permanent Catégories : Shake Suncindy [contribution]. 0 commentaire
  • Playlist #vintage

    Lien permanent Catégories : Shake ton Body [musik]. 0 commentaire
  • Père je suis.

    leshaker,père,être père,papa,papa solo,flolou,cyril balayn,parentalité,les parents,émotion,séparation,mon enfant me manque,Ecrire sur ce thème  c’est comme une évidence. J’ai posé mes premiers mots de « père » y’a quelques années déjà. Depuis je n’ai jamais cessé de lire les blogs des mamans, de parler de la parentalité, de croiser mes idées et écouter celles des autres. J’ai pris le temps de l’écoute. Le silence des pères sur la toile est aussi une évidence.

    Pourtant nous ne sommes pas si différents, pas du tout même. Moi je suis un papa né en 1972. Propulsé dans mon rôle y’a de ça un peu plus de dix ans. J’avais 30 ans. Une petite fille qui allait un jour m’appeler papa, moi qui ne connait pas le mien. Souvenir de mes années collège ou pour remplir la fiche de renseignements je cochais celle du père. En parallèle la douce psychologie des enseignants « mais enfin t’as un père il ne faut pas cocher cette case ». « Non ! Je n’ai pas de père, je ne le connais, il ne sait pas qui je suis ». Flashback dans la salle de maternité avec ma petite princesse dans mes bras, la douceur du moment, le bonheur de l’instant.

    Père je suis.

    Encore aujourd’hui quand elle m’appelle de son « papa » la résonance n’est jamais anodine pour moi, c’est un mot, un son, un bruit que je n’ai jamais utilisé. Il ne me perturbe pas, bien au contraire, il me donne l’écho d’un rôle que je dois tenir, que je dois inventer. Nous inventons tous notre façon d’être parent. Puis en second plan l’échec, ma séparation, le rôle nouveau du papa solitaire, celui qui va devoir composer en solo (avec une maman bien présente dans la vie de sa fille, heureusement). Une douce séparation, une magie qui n’opérait plus, une des choses que nous avons réussi c’est d’avoir eu la force de nous séparer sachant que nous ne nous aimions plus. Mais c’est un échec de vie, il ne faut pas éluder ce facteur. Jamais. Un jour ou ma fille jouait dans sa chambre elle m’a demandait d’une façon totalement détachée pourquoi elle était là, ici, sur terre. Il était simple de lui répondre que j’ai aimé sa maman, très fort, et que de notre amour elle était ici, ce petit bout de femme. Elle s’est remise à jouer, elle avait besoin de l’entendre je crois.

    Depuis je compose. Les gens qui connaissent des séparations composent. J’ai développé mon blog, passer du temps devant l’ordi pour combler le manque de ma fille quand elle n’est pas là, pour effacer mes doutes et mes craintes, pour chasser mes larmes. Oui un papa pleure, il fait couler des larmes quand son enfant n’est pas présent, souvent il ne le dit pas, il se cache. Avec le temps on ne s’habitue jamais, on progresse en canalisant ses émotions, on gère, et puis en secret on met un genou à terre quand la palpitation de son enfant résonne trop loin.

    Nous sommes les mêmes. Les mamans et les papas voici un titre fédérateur. Ma fille est présente dans ma vie toute les semaines, je ne suis pas un papa des « 15 jours », j’ai cette chance mais c’est aussi un choix, j’ai une pensée pour ceux que je connais et ceux qui liront, qui à cet instant ont un genou à terre.

    Les hommes, les femmes, les papas et les mamans. Nous sommes cela.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Je suis une princesse...

    [Alexandra Le Dauphin]

    drole de plume,flolou,cyril balayn,shake les princesses,différentes,divers,princesse,femme,femme référenceJe ne vais pas te mentir, chère princesse, je ne savais pas trop quoi aborder comme sujet. Tu me lis (peut-être ?), tu te fais discrète, du coup, je ne sais pas ce que tu as envie de partager avec moi.

    Alors, j’ai fait mon petit brainstorming sur Facebook et demandé à mon réseau sur quoi écrire. J’avoue. Panne d’idées.

    Aussi, avec cette amorce de phrase : « je suis une princesse … » les gens ont complété à leur guise.

    Tu veux savoir ce qu’ils ont répondu ?

    Comment ça, tu t’en fous ?!

    Bon, alors, pour toi, princesse que ça intéresse, voici pêle-mêle les idées énoncées sur ce thème…

    « Je suis une princesse qui se fait dépister contre le cancer du sein. »

    Alors ça, c’est un grand oui. Plutôt que de me faire passer cette chaîne non productive où il faut marquer la couleur de son soutien-gorge, je préfère dire deux mots là-dessus, merci à Caroline qui a proposé cette idée.

    Le dépistage est essentiel, il permet de contrecarrer la propagation du crabe et d’écraser ses pinces malfaisantes avant qu’elles ne rongent la vie. Une mammographie, ce n’est pas le bout du monde et cela permet d’y voir clair face à la maladie. Penses-y, chère princesse.

    Du côté de Nancy F., cela donne : 

    «  Je suis une princesse qui se pince les fesses tous les matins pour les raffermir puis  les joues aussi. »

    Qu’en penses-tu ? Est-ce que tu fais ça, aussi ? Ou as-tu des crèmes pour gainer tes fesses princières ? Merci chère Nancy pour ce grand moment que tu as partagé avec ta rédactrice et maintenant, avec toutes les princesses  de Leshaker.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 0 commentaire