Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • En avant... Chômette !

    Focus sur Alexandra que vous connaissez si vous passez par ici. En contact avec sa maison d'édition (la boite à pandore), j'ai eu la chance de vous faire gagner un exemplaire du livre de cette dernière. A vous de déposer un simple commentaire... le concours reste ouvert jusqu'au 31 juillet 2014 inclus. Random viendra choisir au hasard le commentaire gagnant, et le livre d'Alexandra viendra vous rejoindre dans votre boite aux lettres. N'oubliez pas d'indiquer votre nom/pseudo et votre mail dans les zones dédiées.

     

    au boulot chômette,livre,recueil,bouquin,concours,gagner un libre,alexandra le dauphin,chomage,random,tirage au sort,cyril balayn,flolou,leshaker,jeux, concours,gagnant,Aujourd’hui, Leshaker et moi voulons vous parler d’un concours pour gagner un livre. Bon, d’accord, c’est mon livre, en fait, mais ne désertez pas avant que je vous raconte l’histoire.

    Je suis Alexandra, rédactrice web freelance. Avant d’en arriver là, j’ai dû me frotter à la recherche d’emploi et croyez-moi, celle-ci s’est avérée plutôt insolente. Impossible de la dompter et de lui faire entendre raison.

    Du coup, j’ai commencé à écrire pour dédramatiser…Pour le plaisir…Pour avancer. Et une amie m’a poussée à tenter l’autoédition. Merci à elle d’ailleurs !

    Mon stock prêt, j’ai lancé les hostilités et vendu tous mes exemplaires. Mon réseau a été au rendez-vous, mille fois merci à lui !

    Plus confiante, je me dis qu’il serait temps de tenter l’aventure « maison d’édition » et…j’ai décroché un contrat avec la Boîte à Pandore ! Depuis le 26 juin, vous pouvez trouver « au boulot, Chômette ! » partout en France et sur les sites de vente en ligne style Amazon, la FNAC…

    De quoi ça parle, « au boulot, Chômette ! » ?

    Chômette, c’est vous, demandeurs d’emploi et c’est moi. Et j’ai décidé de vous livrer ma bataille contre Pôle Emploi mais aussi contre les recruteurs. « Au boulot, Chômette ! » raconte avec humour les péripéties d’une chômeuse qui témoigne au jour le jour de ses galères professionnelles.

    La première partie du livre se concentre sur la recherche d’emploi à proprement parler (les réunions Pôle Emploi par exemple) alors que la seconde traite de la création d’une auto-entreprise pour s’en sortir, de comment procéder pour gagner en visibilité…

    Le but ? Vous faire rire ! Amener une esquisse de sourire sur le visage des demandeurs d’emploi, montrer qu’il peut être difficile de trouver du travail mais qu’il faut persévérer.

    Aujourd’hui, Leshaker a gentiment accepté que nous vous fassions gagner un exemplaire de mon livre.

    Aussi, si vous êtes intéressés, postez votre commentaire et nous tirerons le gagnant au sort !

    Nous vous souhaitons bonne chance !

    au boulot chômette,livre,recueil,bouquin,concours,gagner un libre,alexandra le dauphin,chomage,random,tirage au sort,cyril balayn,flolou,leshaker,jeux,concours,gagnant

     

     

     

     

    Edit du 1.08.2014 - Le concours vient de prendre fin et vous étiez 25 participants afin de remporter le livre d'Alexandra. C'est le commentaire n°6 qui remporte [khahina]. Un grand merci aux Editions La Boîte A Pandore via Eline Van Lysebeth. Merci à tous pour votre participation

    Lien permanent Catégories : Shake les jeux, les concours... 29 commentaires
  • "Sarko n'était pas grand mais il n'a jamais été aussi proche du parquet"#10

    politique,politicien,élu,corruption,affaire,magouille,flolou,leshaker,cyril balayn,lettre ouverte,usé,fatigué,sarkozy,

    La politique faisait partie de nos discussions, à table, avec les potes, au détour d’un café, entre le plat de résistance et le dessert. Puis petit à petit on évite la discussion. Cette dernière attise la haine, les rancœurs et les colères. Timidement les extrêmes que nous connaissions remontent à la surface, se dressent au détour d’une rencontre, d’une discussion, ils se fondent dans le quotidien. On évite la discussion. Dans un temps (que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître), je savais que je pouvais interpeller l’élu. Je savais que les lois demeuraient importante, actif au sein d’une association j’étais, nous étions, dépendants des subventions, des mairies, de la volonté culturelle à la réalisation de nos projets. Aujourd’hui on a peut-être oublié que nous pouvions l'interpeller..

    Lentement on a oublié la possibilité du vote, oublié l’isoloir et l’urne, oublié le petit papier qui vient crier de notre conviction. Avant je ne comprenais pas (et ne voulait pas comprendre) ceux qui ne votaient pas. Aujourd’hui c’est diffèrent. Même si je ne le cautionne pas je ne peux que le comprendre. On assiste à une télé-réalité de la politique, les protagonistes sont les mêmes, les visages nous les connaissons, les évènements nous ne pouvons que les anticiper, le scénario ne change jamais.

    Je ne peux que m’y résoudre. La politique est un métier, c’est un art, c’est une mise en scène habile. Je reste toujours fasciné par ses hommes et ses femmes qui parviennent grâce au talent de la rhétorique à ne rien dire ou à rendre les mots qui n’expliquent rien si importants. Nous évoluons dans un monde qui se veut transparent et limpide. Dans un monde ou rien n’échappe au DIEU internet et à son pouvoir. Pourtant on ne sait rien. Demain non plus. Les coulisses de la politique sont fermés au public, rien ne doit filtrer et encore moins aujourd’hui.

    J’aimerais que la politique me surprenne, me voir bousculer et assister à un fonctionnement diffèrent. Je suis usé et fatigué… de ce qui se passera encore demain.

    Lien permanent Catégories : Shake la lettre ouverte... 0 commentaire