Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les pères et la rentrée #1

Trois portraits avec des papas "solos". Des pères vivant la rentrée scolaire. Des joies, des peines, des émotions et des différences. Un grand merci aux papas.

Rencontre avec David, 38 ans (Rennes), papa de Laura 11 ans.

être père,papa,solitude,rentrée scolaire,collège,leshaker,shake les daddy's,flolou,cyril balayn,papa solo,parentalité,scolarité,rentrée 2014,rentrée scolaire 2014,établissement,solo,Elle est comment cette rentrée 2014 pour Laura ? (première année au collège)

En demi-teinte même si j’ai conscience que les choses vont bien. Je suis loin malheureusement il m’est parfaitement impossible de me rendre à ce rendez-vous important dans la vie de ma fille. Alors on y pense de loin, on imagine puis on se focalise sur l’appel du soir et se rassurer.

Comment ta fille vit cette absence pour cette rentrée au collège ?

Je crois que malheureusement elle s’est construite une carapace et elle sait que papa n’est pas dans la vie du quotidien. Si je lui demande si elle souhaitait ma présence elle répondra que non, car elle sait très bien que je ne peux pas venir, mais au fond si elle pouvait changer les choses ma présence lui serait necessaire.

Le telephone remplace cette absence ?

Bonne question. Il ne remplace pas, il comble, il rassure. Il met des mots sur l’imagination de la journée, les copains, les profs, la cantine, la petite annecdote de la journée. Il permet surtout d’entendre une voix et de savoir si tout va bien (ou presque).

Au fond, c’est une mauvaise journée cette rentrée ?

Oui dans un sens. Avec le temps on ne s’habitue pas mais j’évite de me faire mal pour rien. Par exemple j’évite totalement les réseaux sociaux, Facebook notamment. La journée va pulluler de photos des enfants avec le cartable sur le dos, des départs vers l’école, du goûter du soir après l’école. Je comprends, mais pour le coup je ne suis pas dans l’action de cette journée et c’est super difficile à vivre.

Tu me disais pourtant que des photos de ta fille et de cette rentrée sont sur le Facebook de la maman avec qui tu discutes.

Oui mais c’est trop difficile. Je me dis que voir cette petite bouille et son cartable alors que je ne suis pas à côté je ne pourrais pas le supporter. En général en fin de semaine, ou la semaine prochaine j’irais cliquer sur les photos quand l’odeur de cette rentrée sera définitivement passée. Avec le temps je me connais bien et je sais qu’il faut éviter des choses pour ne pas être mal. Alors je me protège.

entretien réalisé au téléphone le mardi 2 septembre 2014.

Lien permanent Catégories : Shake les daddy's [entrevue]. 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.