Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Lettre ouverte au rouge de Kerviel #8 [retour sur].

    Le samedi je viendrais faire vivre de nouveau une note. A moi de piocher dans les archives et dans un texte de la semaine du 23 au 29 mars 2014. Jérôme était en train de marcher, depuis il est arrivé. C’était dans la cadre des « lettres ouverte » le 24 mars 2014 [ici].

     

    jerome kerviel,kerviel,chemise rouge,rouge,couleur,banque,economie,magouille,salopard,riche,affaire,sociétè générale,flolou,leshaker,cyril balayn,retour sur,« Besoin de vous tous. Aidez-moi à fédérer le maximum de monde pour ce combat que je mène contre la société générale. Aidez-moi à lever une armée contre l’impunité du système bancaire. J’embrasse ce combat et suis déterminé à le mener »

    Faut dire que le seul moyen de se lever tous les matins sans se tirer une balle dans la tête c’est ce que tu fais en ce moment. T’as balancé ton costume noir, le rouge attire le regard, il stimule la libido il paraît. Faut dire qu’Antoine de Maximy le faisait avant toi de marcher avec du rouge.

    Puis marcher c’est un moyen d’avancer. C’est même dommage que tu te donnes un objectif, le côté Rock’n’roll serait d’avancer sans but, sans un point à atteindre, le « marche ou crève » à la sauce Kerviel après celle de King. Tu faisais quoi Jérôme après avoir quitté ton job le soir ? Tu marchais ? Tu prenais le temps de contempler ? J’espère.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire
  • L'arme fatale ou comment utiliser un enfant.

    [Emilie Daffis]

    shake les princesses,princesse,enfant,en colère,l'arme fatale,utilisation,pervers narcissique,bambin,bébé,séparation,colérique,colère,flolou,leshaker,cyril balayn,emilie daffis,Je suis en colère, j’ai mal, vraiment mal, je ne savais pas quoi en faire de cette rage qui se répand en moi. La seule chose dont je suis sûre c’est qu’il faut que je l’exprime, il me faut la libérer autrement que par la violence de mes actes.
    Je suis dans l’incompréhension la plus totale. Je ne comprends pas que pour servir ses intérêts on puisse oublier l’existence même de son enfant. Je ne comprends pas que pour détruire l’autre on se serve de son enfant.
    Je peux entendre que la souffrance est telle, que l’on décide de faire du mal à l’autre (je crois qu’on l’a tous fait).

    Mais là où j’ai envie de vomir mon dégoût, c’est que l’on puisse utiliser un enfant innocent pour détruire l’autre parent. Un enfant qui croit en ses deux parents, qu’il aime tous les deux.

    Comment un adulte, un parent, disant aimer son enfant, peut vouloir détruire celui ou celle avec qui il a partagé sa vie ?
    Comment un parent peut se décider d’utiliser son enfant (celui dont il dit aimer) comme arme puissante contre l’autre parent ?
    Comment un parent peut abuser de la faiblesse de l’autre parent, à savoir celui d’avoir un enfant, pour asseoir sa dominance et ses couilles/ovaires ?

    C’est injuste et si dégueulasse, il n’y a pas de mots pour décrire ce sentiment de dégoût.
    Et pourtant, tous les jours il y a ce genre de comportement, tous les jours on crée des bombes à retardements.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]. 0 commentaire
  • Dans vos yeux d'enfants #3

    L'idée de ce projet c'est vous, ce petit retour en arrière ou vous viendrez nous raconter vos envies de jouer, vos inventions, vos délires, vos créations au travers de vos yeux d'enfants. Si vous souhaitez participer au projet et obtenir des infos contactez-moi. Dans les yeux d'Harmonie #3, vous pouvez retrouver cette blogueuse Caennaise sur [lebeautemps.fr].

     

    harmonie,le beau temps,lifestyle,causette,caennaise,enfant,dans vos yeux d'enfants,enfance,gamin,flolou,leshaker,cyril balayn,style,mode,lebeautemps.fr,petit,jadis,souvenir,émotionVoir des animaux dans les nuages.

    Dessiner des lignes sur les murs, parce que le papier peint beige ressemble vraiment à une grande page blanche sur laquelle on peut colorier.

    Balancer ses pieds le long de la chaise, et entendre le bruit du bout de sa chaussure et de ses lacets qui cognent contre le métal.

    Entre mes mains, la gomme devient un enfant, et les crayons deviennent ses parents.

    Il y'en aurait, des choses à dire et des parallélismes à faire: comment deux crayons, de deux couleurs différentes peuvent mettre au monde une gomme?

    Ca ne parait pourtant pas si compliqué à inventer, quand on regarde cela avec des yeux d'enfant de 5 ans.

    L'enfance est un territoire où tout reste à inventer et où rien n'est impossible.

    Oh, n'allez pas croire que les enfants soient si crédules!

    Il suffit de s'approcher d'eux et de demander, en pointant du doigt la gomme:

    _ C'est un enfant?

    _ Mais non enfin, maman, tu vois bien que c'est une gomme! 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake vos yeux d'enfants [contribution]. 0 commentaire
  • Être père #1 [retour sur].

    Le samedi je viendrais faire vivre de nouveau une note. A moi de piocher dans les archives et dans un texte de la semaine du 16 au 22 mars 2014. Le tout premier opus d’une rubrique qui me tenait à cœur, des rencontres, des dialogues, des émotions, être père #1. Un an déjà. C’était le 18 mars 2014, ici. [Et aujourd’hui]. Joint au téléphone Dominique va bien, il n’a pas eu la mutation mais a décidé en juin dernier de se rapprocher de ses enfants. Il travaille dans un autre domaine et s’organise autour d’une garde alternée.

     

    Dominique 37 ans papa d’Enzo (7 ans) et Louise (10 ans). Grenoble.

    être père,parent,papa,solitude,father,dad,séparation,garde alternée,entrevue,interview,rencontre,flolou,cyril balayn,leshaker,retour sur,Comment tu profites de tes enfants Dominique ?

    C’est la galère depuis deux ans. Je suis loin, 145 kms de séparation. Je n’arrive pas à me faire muter proche de mes enfants. Je ne suis pas prioritaire, pas en couple, je ne rentre pas dans les cases. Je m’organise sur un week-end sur deux, bonjour les kilomètres, et les vacances le plus possible. J’ai la chance de bien m’entendre avec la maman c’est un avantage avec cette vie.

    Passage par la case « tribunal » pour bien mettre en place les droits de chacun ?

    Bien non ! J’ai pas une très grande opinion des avocats et de la justice surtout dans les affaires de séparation. J’ai tendance à penser que c’est le bon sens qui doit l’emporter. Mettre son égo de côté pour le bien-être des enfants. Je sais qu’on va dire que j’ai de la chance de bien m’entendre avec la mère et c’est une vérité, mais je m’efforce de faire en sorte que cela soit possible. Nous parvenons à nous arranger c’est le principal si ce n’était pas le cas malheureusement…. Pour certains c’est la seule solution j’en ai bien conscience.

    Tu regrettes cette séparation ?

    Humainement non. Dans ma vie de tous les jours oui. Enzo et Louise se construisent autour de ça. On a tendance à penser que c’est mieux que des parents qui restent pour le pognon, le confort ou parce que c’est comme ça… faut du courage pour se séparer et affronter cet échec.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire
  • Dans vos yeux d'enfants #2

    L'idée de ce projet c'est vous, ce petit retour en arrière ou vous viendrez nous raconter vos envies de jouer, vos inventions, vos délires, vos créations au travers de vos yeux d'enfants. Si vous souhaitez participer au projet et obtenir des infos contactez-moi. Dans les yeux de Seve #2

     

    enfant,enfance,dans vos yeux d'enfants,petit,bambin,gamin,souvenir,nostalgie,retour,jadis,vintage,flolou,leshaker,projet,cyril balayn,contribution,

     

    J’ai trente-neuf ans, je m’allonge par terre car c’est là que je me sens le mieux pour jouer. J’écoute la musique de mon walkman MP3 et j’observe tous mes jouets un par un.

    Je m’invente des histoires avec chacun d’eux. Sans frère ni sœur, on a tendance à développer notre imagination pour ne pas être seule.

    Alors sous mes crayons, je fais des décors, pour les petites fées qui jouent avec moi, pendant des heures… 

    Lien permanent Catégories : Shake vos yeux d'enfants [contribution]. 0 commentaire
  • Je revendique.

    je revendique,revendiquer,plage,ouistreham,soleil,vague,ressourcer,zen,zenitude,faire le vide,état d'esprit,plage,flolou,leshaker,cyril balayn,marcher,mer,coquillages,être,humain,Je cherchais à savoir pourquoi je ne lisais plus, pourquoi je n’écrivais plus, le vide le plus complet. J’ai commencé à mettre des livres dans le coin de l’appartement, pris le temps du silence pour faire sortir les mots. Puis rien. J’ai la chance de vivre près de la mer, à côté du sable et c’est souvent un espace de réflexion que de marcher le long d’une plage pendant des heures. J’aime aussi les aéroports pour réfléchir mais c’était plus compliqué dans l’instant. J’ai donc opté pour les coquillages.

    Je savais que je devais marcher loin et longtemps, me purger de mes ombres et de mes doutes. A moi de combattre les « tu devrais faire comme ça », « pourquoi tu fais pas comme les autres ? », « j’arrive pas à te comprendre », « tu ne pourrais pas être comme je voudrais », « t’as un comportement étrange », « les gens ne pensent pas comme toi », « les gens ils font tous comme ça », « normalement les choses se passent comme ça », « pourquoi ? », « pourquoi ? », « tu vas répondre, pourquoi ? »…

    J’avais donc la ferme intention de répondre à mes questions et de revenir dans un autre état d’esprit, recommencer à lire et écrire. Puis rien.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires
  • Chatmouflé.

    chat,camoufler,camouflé,soldant,animal,flolou,draps,chat,chaton,gucci,leshaker,clic clac,cyril balayn,

    Lien permanent Catégories : Shake ton clic-clac [photo]. 0 commentaire