Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un été se termine et un autre recommence...

été,recommencer,sumer,estivale,reflexion,flolou,leshaker,cyril balayn,saison,fini,vieillir,grandir,vintage,sun,shineCe n’est pas un état des lieux, bien au contraire, le plus souvent c’est en début d’année qu’il est coutume de faire un bilan. Je laisse travailler ma tête bien assez toute l’année dans toutes les directions pour éviter la chose par écrit. Un été se termine, un autre recommence…

J’ai passé moins de temps devant mon ordinateur, j’ai purgé mes yeux, passé du temps ailleurs, différemment. Toujours cette envie forte de ne pas quitter cet endroit que j’aime, ma vie numérique n’est pas que virtuelle, c’est bien plus complexe que cela. J’ai à ce titre au tout début de la saison estivale abandonné mon compte personnel Facebook pour ne garder que mon état de blogueur. J’en suis heureux, je ne fais qu’un, j’ai mis un certain temps à m’opposer, à me comparer, mais foncièrement je suis le même, c’est une suite logique. Il n’est qu’un espace créatif, rien de plus et rien de moins. Il m’arrive de trouver la chose pathétique et de me dire que je devrais passer du temps autrement mais je me souviens du début, du point de départ, de la genèse.

Mon changement de vie il y’a bientôt dix ans a supprimé un quotidien d’une petite blonde que j’aime si fort. Faire travailler la machine à penser différemment, tenter de combler cette solitude dont tu ne te feras jamais, celle de ton enfant. Avec le temps on compose, mais jamais au grand jamais on ne pourra s’habituer, c’est une cicatrice et elle restera profonde. Pourtant, tout va bien. Un été se termine et un autre recommence pour ma fille, encore et encore. Décidément depuis que j’ai pris 43 ans le « middle life » n’est pas qu’une phrase. La nostalgie de sa jeunesse s’effaçant au fil du temps. Je n’apprendrais rien aux parents mais quel bonheur de la voir évoluer, affichant sa personnalité volcanique petit à petit.

J’ai certainement raté des choses mais j’en ai gagné plusieurs… lui donner le plaisir de la vie, prendre le temps de la contemplation, lui faire savourer la chance d’être née ici. Les vidéos de ces migrants, les gamins sur le dos, la violence des hommes, ce monde dont moi-même je ne sais plus comment réagir en découvrant tout cela devant un écran. Ils s’en foutent pas mal de cet été, l’important étant de fuir pour ne pas crever, tout simplement.

Un été se termine mais j’ai pris le temps de vous lire. Les photos du soleil, des plages et de la montagne, je voudrais tellement y être, tellement sentir le silence et la chaleur du soleil sur ma peau, à la limite de la plage déserte, moi qui aime le bitume et la foule. Ce n’est pourtant pas si incompatible. Je suis juste vide de propos, ne trouvant pas ou plus les mots, le silence parle bien mieux, il est plus droit, plus direct et plus naturel.

Un autre été va recommencer, différent très certainement car je le serais aussi. Et vous aussi. A l’année prochaine.

Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires

Commentaires

  • Joli texte Cyril !

  • Merci beaucoup Denis :)

  • Je te souhaite beaucoup de bonheur Cyril ainsi qu'à la puce.
    Je n'ai pas trop de mots, je pense que cette année t'es importante, et il y a un temps pour tout.
    Une nouvelle rentrée, une nouvelle année, de magnifiques choses et personnes pour toi, je l'espère.
    Ce que je sais et que j'ai envie de te dire malgré tout c'est merci.
    Que ta vie soit belle Cyril, peut-être à l'année prochaine.

    Em

  • Nous n'aurions jamais pensé échanger ici et pourtant c'est tout un symbole. Ton merci me va droit au coeur, oui c'est un renouveau important, c'est dans mes tripes et mon coeur. Je suis à la frontière de l'abyme. Merci de comprendre, merci. J'oublie pas, j'oublie rien... donne moi le temps de purger mon mal et mes démons. Je t'embrasse tendrement.

  • Quand j'aime vraiment quelqu'un, le seul souhait que je peux avoir c'est qu'il soit heureux avec ou sans moi. C'est ça aimer librement.
    Notre histoire a commencé ici, elle se termine ici, c'est symbolique.
    Une porte se ferme pour qu'une nouvelle pour toi comme pour moi s'ouvre, alors je nous souhaite que cette porte soit aussi lumineuse que dans nos rêves les plus fous.
    Prends soin de toi, de tes rêves.
    Plaisir partagé.

  • Pour celles et ceux qui liront (y'en aura toujours), mon histoire avec Emilie n'est pas amoureuse, elle est bien plus que cela. C'est une aventure puissante, forte, intellectuelle, une histoire partagée. Elle vient prendre fin ici mais c'est le début d'un renouveau. Emilie je ne te dirais qu'une chose, merci pour tes mots et surtout merci infiniment de comprendre... ce que nous sommes. A très vite.

Les commentaires sont fermés.