Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Restons Futiles en entrevue.

    Restons Futiles est un slogan parfaitement trouvé pour ce jeune blog présent sur le net depuis quelques mois. Et il buzz déjà. Comme à mon habitude je me dirige vers les acteurs caennnais et perrine en est l'instigatrice. C'est une jolie plume, un univers, c'est élégant et c'est drôle en plus. Je vous laisse découvrir cette dernière en entrevue et n'oubliez pas... restons Futiles. [restons futiles le blog] [facebook]

     

    restons futiles,perrine,blog caen,buzz,caen,caennais,tendance ouest,entrevue,interview,mode,lifestyle,blogueuses,leshaker,flolou,cyril balayn,focus,restons futiles,Ton blog est né depuis quelques mois, il s’intitule « Restons Futiles », peux-tu nous le présenter et pourquoi ce titre ?

    Créer mon blog, ça me trottait dans la tête depuis quelques années. Je rêvais d’un espace pour ma plume, mes photos, pour rire, pour mes mots et pour mes maux aussi. Je rêvais d’un espace résolument positif, pour contrecarrer la grisaille ambiante, d’un espace où on essaierait toujours d’en rire plutôt que d’en pleurer. D’un endroit rafraichissant, doux comme une barbapapa mais avec un peu de fond quand même, parce que bon, ça fait toujours du bien un peu de fond.

    Pour ne jamais perdre de vue ces objectifs, j’ai choisi de l’appeler « Restons Futiles ». Tout simplement.

    Tu parles mode, déco, bons plans, mais aussi de toi et de ton univers… te diversifier est une volonté ?

    Mon commandement numéro un, c’est la spon-ta-néi-té. J’essaie de ne pas calculer, de ne surtout pas anticiper, je n’ai aucun post écrit d’avance, je marche en flux tendu (tout en restant dé-tendue) parce que je tiens par-dessus tout à rester ancrée « dans l’instant », au feeling.

    Alors oui, y’a un peu de tout. Tout ce qui m’anime en fait. Je ne crois pas qu’on puisse être passionnée par un seul sujet, je crois qu’on est fait de plein de choses, qui accumulées, forment notre univers. Restons Futiles, c’est mon univers et, plus j’ai d’invités à la maison, mieux je me porte! Le partage. Oui, c’est ça : le partage (commandement numéro deux! :D). 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Définitions #112

    article,tendance ouest,blogueuse,à la une,leshaker,flolou,cyril balayn,presse,caen,ville de caen,caennais,définitions,projet,vidéo city,paris,rendez vous

    A la Une : Finalement je suis assez content de faire partie de cet article dans Tendance Ouest. « Les blogueuses ont le vent en poupe » et moi aussi. Je suis sur Caen que depuis quelques mois et heureux de voir que mon petit bout de chez moi compte d’un certain sens. Merci à ce journaliste d’avoir mis un mec la dedans. Du coup j’ai fait des rencontres et je viendrais vous faire découvrir un univers assez sympa d’une fille assez sympa… restons futiles (ne l’oubliez pas). [l'article ici]

    Rendez-vous : On se retrouve à la Vidéo City de Paris ? C’est juste histoire de créer un groupe puissant de parents afin de lutter contre l’hystérie des jeunes. J’y serais le samedi 7 novembre.

    Jusqu’ici tout va bien : La jalousie est une gangrène. Une partie de la conquête c’est de commencer à s’en rendre compte, de vouloir changer les choses. J’ai pris le temps de lui expliquer qu’elle est humaine aussi et que dans la vie on s’écorche les genoux aussi. Y’a juste ce petit interrupteur à ne pas déclencher qui te feras faire n’importe quoi et perdre raison. C’est un pote on discute. C’est ça aussi l’amitié.

    Corbeille : Pour celles et ceux qui connaissent. Il fallait que je prenne le temps de vous faire une petite bafouille. J’ai en effet commencé un projet aujourd’hui stoppé avec Sandra Soy. « Journal d’une névrose en 52 jours ». 52 jours, 52 notes. C’est juste que c’est compliqué dans la vie de Sandra et que la régularité puisse être aussi une source d’angoisse. Elle reviendra, merci à celles et ceux qui apprécient son écriture.

    Vieux con : Il va vraiment falloir que je fasse une vidéo un jeudi soir dans les rues de Caen. J’ai aujourd’hui 43 ans et mes souvenirs sont trop lointains. On picolait autant ? On faisait autant les cons à balancer des poubelles, casser du verre sur la route… ? comme-ci une partie du fun doit passer par la dégradation. Je ne compare rien je m’interroge juste sur ce qui change ou pas.

    Graver : Etienne Daho disait « son épaule et tattoo ». On en reparle.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire