Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gambettes et Cie.

[Coline kifouine]


gambette,jambes,collants,bas,porte jarretelle,sexy,legs,nude,jupe,épilation,tenue,femme,humeur,princesse,flolou,leshaker,cyril balayn,coline kifouine,contributionJe ne travaille bien que sous la pression… et mettre la pression ça tu sais faire ! Bon ok j’exagère un peu c’est vrai que j’ai le démarrage difficile, que veux-tu on ne se refait pas…

Il faut que je te parle d’un truc… Le speed dating pour gambettes. Je t’explique.

Elles sont deux et se sentent seules l’hiver. Elles cherchent un homme pour leur tenir chaud. Un vrai. Un confortable. Un qui ne les laissera pas tomber. Un pour deux. Ou un pour chacune. Faut tout tester pour juger, c’est ça la liberté !

Enfin…

Elles commencent par tester l’Unique. Le modèle qu’elles connaissent depuis l’enfance au fond. Rassurant. Il faut dire que le choix est énorme et que, forcément, chacune y trouve son compte. Et puis comme ça, les soucis sont gérés à deux… quand il se fait la malle, on change tout et on recommence avec du neuf ! C’est confortable si c’est le bon, et ça dure des années sans se poser de questions…
Tout se passe à merveille sauf qu’un jour… on se demande ou on vous fait remarquer sic si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Heu enfin, s’il n’y a pas plus féminin, sexy, tout ça quoi… Parce qu’il faut l’avouer, il a beau être joli, sympa, et toutes les qualités de confort... il est loin d’être glamour.
Après le « ça, ça n’est pas pour moi », l’idée fait son chemin et puis… on se lance. Terminé le modèle unique… un pour chacune, c’est p’têt bien aussi. Chacune ses soucis. Et si une a un problème elle est libre de changer… juste le sien. Oui ça aussi c’est la liberté.

Compliqué. Il faut encore tester les modèles… Tu comprends Leshaker, il y a ceux qui te collent à la peau et ceux qui ont besoin d’aide… Mieux vaut se faire sa propre opinion.
Sacrées gambettes… Faut qu’elles comprennent aussi qu’il y a des contraintes. Par exemple, les contraintes qui te font courir partout et qui crient « Mamaaaaaan », celles qui veulent que tu joues au ballon, que tu te baisses pour faire les lacets ou autres joyeusetés du genre. Et les contraintes qui entraînent des grands moments de solitude… Ces grands moments où tu sens, où tu sais…. Que ça tient à un fil… que si tu bouges d’un centimètre tu vas te retrouver dans une situation très délicate à gérer. C’est cette situation d’ailleurs qui m’a refait penser au fait que tu attendais mon billet. Depuis longtemps. Trop longtemps. Avoue Leshaker, c’est Toi qui m’a envoyé un sort !

gambette,jambes,collants,bas,porte jarretelle,sexy,legs,nude,jupe,épilation,tenue,femme,humeur,princesse,flolou,leshaker,cyril balayn,coline kifouine,contribution,Speed dating…

Brève rencontre avec le collant. Je te le présente vite fait parce qu’on le connaît par cœur. Celui qui descend quand il est trop petit. Celui qui descend quand il est trop grand. Celui qui te saucissonne à la taille mais qui est tellement doux et confortable. Et quel choix ! Coloré, à motif, coquin ou suggestif… il y en a pour tous les goûts. Et puis il faut avouer, quand tu crapahutes, que tu cours à l’école, dans les transports, toujours vite vite, etc… c’est quand même ce qu’il y a de plus pratique tout en te faisant des jolies gambettes. Après tout personne ne voit sous ta jupe. Enfin… tu me comprends quoi.

Je passe aux suivants… Les bas autofixants. Je m’attarde un peu plus. Le stress. Le stress que ça dégringole. Et puis en fait lorsque tu en as testé plusieurs, tu y prends goût ! Faut en tester pas mal pour trouver les bons, ceux qui auront envie de faire coller serrer avec tes cuisses sans broncher, sans décider d’une seconde à l’autre de te quitter… parce que là c’est sans filet. Pouf plus personne. Enfin si… toi, au milieu de la foule… rouge de honte. Enfin non en fait… dans ce cas précis toi tu seras celui qui verra la chose et qui éclatera de rire. Et je prie pour ne jamais connaître ça. Et après… ça n’est que du bonheur ! Oui du bonheur ! Tu vois Leshaker, les bas, ça n’est pas la merde en fait ! Faut juste savoir les amadouer. Et respecter leurs règles. Oui c’est macho un bas. Faut respecter à la lettre. Pas de crème. Pas d’huile. La bonne taille. Faut bien écouter sinon tu es punie.
C’est alors que tu te dis que tu vas ruser pour essayer de trouver une parade. Les tenir en place.

SUIVANT !

Nouvelle rencontre : le porte-jarretelle. Radical. Comme ça plus de souci. Première rencontre chaotique… plus haut, plus bas… pas trop resseré sinon ça fait descendre le tout. J’avoue… les premières fois j’ai testé avec les bas autofixants. Rassurant. On s’habitue à gambader comme un cabri sans se soucier du reste. Faut avoir confiance. Et on passe à la vitesse supérieure. Les classiques. On est bien ensemble finalement ! Parce qu’en fait ça offre plus de possibilités en tout genre… pour en jouer, pour s’amuser…

Déjà fini ? Faut choisir ?

Crédits photo [Ihdar Nuk/Igor Boskic]

Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.