Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Pendant ce temps en Russie...

    J'ai bien conscience qu'il est parfois inutile de diffuser des images violentes mais de temps en temps c'est un moyen aussi de dénoncer et d'évoquer un ailleurs, un pays... la Russie. Merci d'émoigner les petits et les personnes cardiaques, c'est assez impressionnant.

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 4 commentaires
  • Il est où ton féminisme ?

    féminisme,confrontationliberté,leshaker,garçon,fille,battre sa femme,violence,libreJe cherche mais je ne trouve pas une réelle définition. J’ai 40 ans pourtant mais je serais bien incapable d’en donner une signification précise, j’ai bien conscience des symboles et des combats, de la volonté de changer les choses mais je ne m’y retrouve pas. Je suis pourtant un homme issu d’une femme forte, indépendante, faisant le choix de la liberté de son corps (coucou maman). Petit j’ai rangé ma chambre, plus grand je passais l’aspirateur et je faisais la vaisselle, bien plus grand je respectais mes petits amies, encore plus grand (mais plus vieux) je changeais les couches de ma fille. Loin de là l’idée de dire que je suis un mec bien, juste un mec de ma génération qui vit et compose avec les filles.

    Je suis aussi un garçon qui travaille au contact des gens et qui observe. Le rapport des couples, les insultes, les confrontations,  c’est souvent déconcertant, tant  pour les hommes que pour les femmes. La jeune génération n’échappe pas non plus à cette analyse. Une nouvelle fois j’ai conscience que la vie, cette société, développe de la frustration, le besoin de s’imposer pour mieux vivre demain, ne plus écouter l’autre.

    Du coup le féminisme je sais pas vraiment à quoi il correspond dans ma vie, je crois tout simplement que c’est une affaire humaine et pas une histoire de chromosomes.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires
  • Définitions #42.

    call of duty,piédestal,leshaker,ladyblogue,noël,chinois,restaurant chinois,le lundi au soleil,devenir con,concours,définitions,Destination : Paris-Quimper 4h31 en TGV, c’est loin. #jedécouvrelagéographie.

    Concours : Je vais perdre mais si tu passes ici, tu likes ou tu partages sur ton FB.

    Blog-It : Le serveur du Blog-It péte les plombs de plus en plus souvent, c’est l’occasion de te faire venir ici et là, ou bien ici, une extension avec des images, des liens et des filles sexy !

    Piédestal : Comment la faire redescendre (de son piédestal), en une seule phrase.

    Noël : « je cherche le jeu Calvitie »… traduction On… « Ah ok le jeu Call Of Duty » « oui voilà ! ». #delapartduncollègue

    Chinois : Ma collègue m’y invite régulièrement et je viens seulement de me rendre compte que j’aime pas trop la bouffe en faite.

    Claude : « Le lundi au soleil c’est une chose qu’on aura jamais… » Tu m’étonnes.

    Et si : … je devenais con !

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires
  • Post-It.

    post-it,souvenir,table basse,leshaker,barres,compter,math,

    Sachant que…  nous étions samedi soir, que nous étions deux, que j’ai retrouvé ceci sur la table basse, que deux verres de whisky se trouvaient à côté, que nous avions évoqué des souvenirs, que nous n’avons pas regardé Miss France, ni le Téléthon, ni rien d’ailleurs, que la pizza était bonne, que nous avons échangé de nombreux sms, que nous n’avons pas cherché à refaire le monde, que nous étions deux garçons, que la soirée s’est terminée à 23h00, que je suis nul en math, que tu peux compter 21 barres horizontales, et une verticale, que c’est un Post-It, et qu’il est vert.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires
  • Y a rien à faire pour eux, ce sont des gens qui s'aiment.

    Pourquoi les gens qui s´aiment

    Sont-ils toujours un peu les mêmes ?

    Ils ont quand ils s'en viennent

    Le même regard d'un seul désir pour deux

    Ce sont des gens heureux

     

    Pourquoi les gens qui s´aiment

    Sont-ils toujours un peu les mêmes ?

    Quand ils ont leurs problèmes

    Ben y a rien à dire

    Y a rien à faire pour eux

    Ce sont des gens qui s´aiment

     

    Et moi j´te connais à peine

    Mais ce s'rait une veine

    Qu'on s'en aille un peu comme eux

    On pourrait se faire sans qu'ça gêne

    De la place pour deux

    Mais si ça n'vaut pas la peine

    Que j´y revienne

    Il faut me l'dire au fond des yeux

    Quel que soit le temps que ça prenne

    Quel que soit l'enjeu

    Je veux être un homme heureux

     

    Pourquoi les gens qui s´aiment

    Sont-ils toujours un peu rebelles ?

    Ils ont un monde à eux

    Que rien n´oblige à ressembler à ceux

    Qu´on nous donne en modèle

     

    Pourquoi les gens qui s´aiment

    Sont-ils toujours un peu cruels?

    Quand ils vous parlent d'eux

    Y a quelque chose qui vous éloigne un peu

    Ce sont des choses humaines

     

    Et moi j´te connais à peine

    Mais ce s'rait une veine

    Qu'on s'en aille un peu comme eux

    On pourrait se faire sans qu'ça gêne

    De la place pour deux

    Mais si ça n'vaut pas la peine

    Que j'y revienne

    Il faut me l'dire au fond des yeux

    Quel que soit le temps que ça prenne

    Quel que soit l'enjeu

    Je veux être un homme heureux

    Je veux être un homme heureux

    Je veux être un homme heureux

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant., Shake ton Body [musik]. 4 commentaires
  • Éphémère.

    éphémère,leshaker,jadis,enfance,ladyblogue,radio,blog,Quand j’étais plus jeune, vraiment plus jeune, je passais des heures dans ma chambre à inventer des histoires, à rêver, à jouer aussi. Des sentiments et des sensations éphémères. Plus tard je commençais à vouloir créer, l’envie de poser ma voix, l’envie de parler et de placer des mots. Le soir dans ma chambre je faisais une émission de radio, un truc de dingue, des dizaines et des dizaines de numéros. Travailler les rubriques, faire des enregistrements, des interviews, préparer les plages de Pub, programmer la musique, un véritable travail d’équipe que je faisais seul dans ma chambre.

    Le plus sympa c’était d’imaginer les gens qui écoutaient le programme, c'est-à-dire personne. Des émissions éphémères dont je garde seulement la trace dans mes souvenirs.

    Aujourd’hui je blogue. Je ne suis pas si loin de cet enfant que j’étais et qui imaginait son émission. A l’exception que je laisse une trace, que je diffuse, que tu pourras découvrir sans pour autant connaître son auteur. C’est notre génération, cette trace numérique entre les facebook, les twitters et nos blogs.

    Et pourtant.

    Pourtant il ne restera pas grand-chose, je tente souvent d’imaginer si je garderais une trace plus tard de ce blog, si je viendrais le consulter quand j’aurais 50 ans. Un blog c’est éphémère, c’est une trace sur un instant. C’est en venant d’écrire cette note que je viens de comprendre « à ma façon » le titre d’un blog « l’éphémère en continu », il résume parfaitement mon chemin... qui continue.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • Interlude #28. OPA !

    opa gangnam style,leshaker,interlude,ted,opa,

    opa gangnam style,leshaker,interlude,ted,opa,

    opa gangnam style,leshaker,interlude,ted,opa,

    opa gangnam style,leshaker,interlude,ted,opa,

    opa gangnam style,leshaker,interlude,ted,opa,

    Lien permanent Catégories : Shake les interludes. 1 commentaire
  • The Selecter.

    Avec le titre On My Radio, pour commencer dans la bonne humeur ton mardi... ou un autre jour (selon ta connection).

    Lien permanent Catégories : Shake ton Body [musik]. 4 commentaires
  • Définitions #41.

    grande distribution,ouverture le dimanche,zombies,fierté,évaluations,définitions,leshaker,concours ladyblogue,ladyblogue,magistrat,chat,Zombies : Dans les artères de la grande distribution, consommer, acheter, se promener, s’occuper, c’est l’avantage des ouvertures des magasins le dimanche. En coulisse, les employés, les bas salaires, les galères, l’organisation des parents solos… ne pas l’oublier !

    UMP : J’ai le souvenir du père d’un pote quand j’avais 20 ans militant de gauche « tu sais l’objectif d’un homme politique c’est de gagner l’élection, le reste il s’en fout ». C’est d’actualité.

    Magistrat : J’ai dîné avec un magistrat. Il me raconte l’histoire de ce gars ou il faudra trancher entre folie et acte volontaire. Il va purger la seconde option.

    Chat : Ce petit connard vient me flatter et ronronner pour mieux me griffer. Respect.

    Concours : On like, on partage, petit tour sur les 8 ans de Ladyblogue, et un clique sur ma photo pour me faire gagner… ou pas. # C’est pas gagné.

    Fierté : 10/10, 20/20, 18/20… les évaluations de ma fille prouvent qu’elle est prête à réussir pour une Monster High.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • Une lady à l'infini !

    ladyblogue,concours ladyblogue,alter ego,concours photo,leshaker,

    « Une lady à l’infini »… c’est le titre de cette photo. Une photo pour un concours, mon premier sur internet. Le truc a gagner je m’en tape, participer reste le plus important. Une évidence.

    Delphine Jory c’est Ladyblogue, celle que je lis depuis des années. Une fille dans les pixels, un univers, une rage dans l’écriture, j’aime ce qui se dégage de son blog, son esthétisme, j’aime avoir peur et douter quand pour la première fois j’ai décidé de l’inviter dans mes entrevues, j’aime aussi son charisme et son écriture dans un journal. Une lady à l’infini…

    Avec la contribution de ma fille la semaine dernière j’ai réalisé ce petit cliché pour fêter les 8 ans de son blog. Tu votes, tu partages, tu fais ce que tu veux, tu peux même participer.

    8 ans… j’en veux encore !

    Le concours/les photos c'est ici (facebook)

    Ladyblogue

    Alter Ego

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires