Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Shake les définitions. - Page 2

  • Définitions #106

    définitions,libidineux,menstruation,ménorragie,règles,actionnaire,cash investigations,capitaliste,affaire,changement,couillonnade,connerie,stylo,enfant,yeux d'enfant,leshaker,flolou,cyril balayn,Libidineux : Une amie m’a dit que si Pôle emploi et sa proposition de poste pour être acteur porno avait précisé un quadra-bedonnant, je rentrais dans les cases. Comment dois-je le prendre ?

    Ménorragie : Je vous assure qu’avoir une vraie pote, une meilleure (comme disent les jeunes) c’est une aventure, un concept, cette capacité que j’ai à connaître les périodes de menstruations et celle où elle va se transformer en une bête sexuelle dévorante. Je vous assure c’est une expérience palpitante.

    Possédant : Tu sais j'y pense beaucoup en ce moment à ce marasme des affaires. Sommes-nous tous responsables ? Finalement je pense que oui en tant que citoyen. Dans cette "transparence" que nous semblons vivre depuis des années nous sommes tous au courant que la société fonctionne ainsi. Nous avons créé un monde qui nous tuera. Alors oui merci Cash Investigation... mais demain ? On fait quoi ? On change quoi ? Ils ont largement les moyens de savoir que nous avançons tête baissée dans le mur, mais on s'en fou, le monde fonctionne ainsi. La question c'est de savoir ce que nous sommes prêt à faire et à perdre pour changer totalement notre monde. Et là... je doute

    Couillonnade : Comme une évidence elle m’a dit que la connerie, la vraie, l’utile, la drôle, est une qualité qui se perd. Comme elle a raison, je ne pourrais jamais dire le contraire. J’aime bien quand nous partageons les mêmes idées.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Définitions #105

    francois simon,paris dernière,paris première,simon says,définitions,interlope,louche,burn-in,humeur,leshaker,flolou,cyril balayn,projet,papa solo,violetta,affiche,disney,concert,Projet : En « presque » dix ans c’était une perspective impossible. Nous deux et nos compagnes. Un repas le plus simple du monde autour de quatre assiettes. On lance un défi encore plus complexe en 2015, faire de cette année le repas du siècle à six. Nous trois et nos compagnes. Six assiettes. N’y voit pas de métaphore, il ne s’agit que de gastronomie, de vie et de plaisir partagé. Il nous reste dix mois.

    ? : Je m’interroge. Est-il possible de construire un blog autour du rien ? Comment faire s’il ne se passe rien ? Il faut de temps en temps revenir aux fondamentaux et rebondir sur une phrase, un mot, un sens ou une odeur. Comme avant. C’est toujours mieux avant.

    Curseur : Le burn-in s’installe avant le burn-out. Et entre les deux, juste cet espace avant de sombrer, il se passe quoi ? #surlefil

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Définitions #104

    définitions,leshaker,flolou,cyril balayn,mi-molle,erection,prolixe,goldman,s'envoler,achevez-moi,vieillesse,chirurgieChirurgie : Ma plateforme vient de m’écrire pour m’inviter à passer à l’html5 car il paraît que cela va améliorer mon SEO. Comment te dire…

    Who : Je cherche toujours à me situer laissant guider ma part de féminité, tentant de modérer mon empathie, cherchant à savoir comment plaire et susciter l’intérêt. J’écoute les autres et les histoires tout en cherchant la mienne. Et si finalement la réponse résidait dans le fait que je ne connais rien de moi, mais rien du tout.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Définitions #103

    terrorisme,manifestation,je suis charlie,liberté,crayon,synonyme,révolution,caen,rue,flolou,leshaker,cyril balayn,boko haram,liberté d'expression,charlie hebdo,islam,sans étiquetteBic : On est lundi, on se réveille, après la plus grosse cuite de toute notre vie. La gueule en vrac et les muscles endoloris. Il nous reste à se souvenir de ce que nous avons fait, de ce que nous avons dit pour un jour en arriver là.

    Crayon : Le premier rassemblement mercredi. Le gavage de la chaine info celle dont tu ne décroches jamais avec son grand déballage d’émotion et de compassion. Ce jour-là on a fait l’amour je pense que c’était le meilleur moyen de dire merde à toute cette violence.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • Définitions #102

    caen,grande roue,gaby baby doll,benjamin biolay,cinéma lux,art et essai,renaud,mistral gagnant,flolou,leshaker,cyril balayn,le repère des parents,emilie daffis,nuit,mms,burn out,stress,coach parentale,chialer,manga,fierté,dessiner,A venir : Comment les « mamans solos » perçoivent les « papas solos » ? Prochainement au travers de trois entrevues avec des mamans. Sortir du clivage homme/femme, casser les codes, c’est ce qui m’anime au travers de ce projet. On lâche rien. #lespapasenentrevue

    Technologie : Alors le gros avantage de ne pas bien capter chez moi (rez-de-chaussée de merde), c’est que je ne passe plus 10 heures au téléphone avec une amie. Mon oreille et mon cerveau cramé sont très heureux.

    Festival : Je serais au festival de Beauregard le dimanche 5 juillet. C’est comme ça. Obligé. Kravitz. #ohputain.

    MMS : Ma fille déborde d’une passion totale pour les mangas en ce moment (11 ans, c’est normal docteur ?), elle a mis deux heures pour dessiner les portraits de ces personnages préférés, j’aime bien recevoir des MMS comme ça. Le dessin de Lou est ici.

    Série : Ce n’est pas la peine de me demander de regarder « Fais pas ci, fais pas ça », la plume de Chloé Marçais manque depuis plusieurs saisons, c’est vraiment dommage.

    Note : J’ai demandé à ma fille de noter son amour pour moi de 0 à 10. Elle m’a donné 11. Finalement je me dis que « jusqu’ici tout va bien »

    Burn-out : Pas facile d’écrire sur le sujet moi qui suis totalement novice sur le sujet. Je vous invite à découvrir cet espace ou j’ai pris le clavier dernièrement au travers de cette note. Ici, dans le repère des parents.

    Au cinéma : J’ai vu en avant-première Gaby Baby Doll de Sophie Letourneur. Le film est barré mais la réalisatrice aussi (mais terriblement jolie). Biolay on aime ou on déteste, moi je ne me l’explique pas ce type à un putain de charisme. C’est un film très travaillé, et pour un mec qui n’aime pas la nature comme moi j’ai renoué avec la boue, l’herbe et la torpeur de la campagne. A voir donc.

    Note : Putain y’a rien à faire, je ne peux pas écouter Mistral Gagnant sans chialer, c’est d’un chiant (comment je suis vulgaire du coup). #clip

    Photo : Caen c’est beau. La nuit aussi.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Définitions #101

    shameless,boire,pinte,bière,rencontre,toilette,vintage,souvenir,tinder,rosé,cheveux bouclès,leshaker,cyril balayn,papa solo,maman solo,entrevue,itw,flolou,père noël,Père Noël « pôle nord » : … (Donne-moi juste les rêves, les frissons, les palpitations, les envies d’aller au-delà de l’éphémère)

    En coulisse : Je passe par une phase complexe en ce moment où je déborde d’énergie avec des envies diverses, mais où rien n’est productif. J’ai un mal fou à trouver le sens de l’écriture, j’opère pourtant les mêmes phases avec mes habitudes, je ferme les yeux en souhaitant le retour de l’inspiration. C’est fou comme un blog est une empreinte de nos vies.

    Vierge : J’ai fait ma toute première rencontre Tinder. Ouais. On a bu du rosé avec des glaçons, l’ambiance était feutrée et la jolie brune avait des cheveux bouclés. Juste cet instant précis ou t’as envie de mettre sur pause.

    ITW : Toujours dans le cadre des #papas, je vais aller à la rencontre des mamans solos pour entendre et découvrir la vision qu’elles peuvent projeter sur ces derniers. J’ai hâte. Prochainement.

    Rencontre : L’internet ne se passe pas que derrière un clavier. Il est aussi important de vous rencontrer. Mon changement de vie et de ville m’a fait faire une très jolie rencontre d’un papa qui me lit depuis un moment et dont mes mots ont eu une résonnance en lui. Il est un ami aujourd’hui et ça me rend bien joyeux.

    Soirée : J’ai un pote qui a décidé au cours d’une soirée de rentrer dans le corps de Franck Gallagher #shameless et de finir comme lui. Très beau rôle de composition. Les photos viendront hanter le disque dur de mon ordinateur, comme un « énorme » dossier que je viendrais balancer de temps en temps. L’obligation du souvenir est une devise.

    Toilette : Rencontre avec deux petits jeunes de 25 ans et leur raconter la vie du bar ou « jadis » il ne portait pas le même nom. Evoquer les souvenirs dans cette rue, ce lieu branché de la ville ou nous finissions en after. J’avais l’impression d’être le père Fouras devant le visage de ces deux jeunes gens. Y’a des petits moments sympas quand tu vas dans les toilettes.

    Photo : Le clan avait 40 ans et des bananes. Balayer d’un revers de main les 25cl pour passer à la pinte. On est dans la place. Jusqu’ici tout va bien.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Définitions #100

    définitions,caen by night,street art,flolou,leshaker,cyril balayn,cantine,parentalité,bite,quequette,pènis,soeur cristinaFroid : « Savelys bonjour votre temps d’attente est estimé à… 10 minutes » quand une chaudière qui déconne vient ruiner tes espoirs de confort à glander devant la télé.

    100 : Nous y voici. La rubrique la plus visité du blog. J’ai longtemps souhaité en finir pour changer le sens de mes humeurs. Finalement j’y trouve un endroit que j’aime et ou je peux écrire assez librement.  #100

    User les semelles : Je crois que je n’ai jamais autant écumé la ville le soir et la nuit. Et je me dis que je vais revenir à mon premier amour du blog qu’est la vidéo. Des petits Caen By Night. Ça va être de la merde mais par galanterie évitez de me le dire au début que je me fasse plaisir.

    Suor : C’est sans doute le défi, l’athée qui sommeille en moi, le costume, l’habit. Je suis raide dingue de Sœur Cristina. Ceci étant je m’égare peut être car j’ai commandé pour Noël Emmy Rossum #shameless. Et je souhaite que les lutins su père Noël ne viendront pas m’annoncer une rupture de stock bordel de merde.

    Don’t Forget : J’ai fait une rencontre exceptionnelle. Un truc qu’il est impossible d’oublier car c’est la vraie vie. Se prendre un charisme aussi violent dans la tronche est d’une violence dévastatrice. #LogOff

    Racket : Oui je suis un papa solo. Oui la maman de ma fille vit dans la ville ou cette dernière est scolarisée. Oui j’ai décidé, nous avons décidé que c’est moi qui règle la cantine. Oui je ne vis pas dans la même ville. Non je ne veux pas m’organiser autrement. Non nous ne sommes pas passé devant un juge, c’est notre choix, notre droit, nous défendons cette idée que la justice dans notre cas n’est pas utile. J’en ai ras le bol chaque année de devoir me battre pour ne pas me faire appliquer le tarif « hors commune ». Ce n’est même pas une question de fric c’est juste une question de principe. C’est du racket organisé. Je vais devoir une nouvelle fois passer du temps à téléphoner, à me justifier, et cela va durer des mois avant que je puisse obtenir ce que je souhaite. Ras le bol. La modification du sens de la parentalité passe aussi par l’administratif. C’est notre quotidien. Nous sommes en 2014, le combat ne change pas.

    Photo : Quand l’art urbain s’exprime dans les rues de Caen moi j’adhère.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Définitions #99

    définitions,cyrille de lasteyrie,vinvin,parentalité,père,entrevue,humeur,déménagement,gaz de ville,mail,cartons,flolou,leshaker,cyril balayn,habitude,parent,vierge,Ces derniers temps : J’avais la tête dans les cartons. Cela n’a rien d’exceptionnel sauf que moi je déteste.

    Déjà : « Hey ça fait 9 piges que t’es célibataire ! » (J’ai coupé court à la discussion j’ai plus d’arguments).

    Déménager : C’est aussi se rendre compte que t’as des boites qui fonctionnent comme en 1884 en 2014. On est quand même à l’heure du mail et de l’internet bordel à chier des sacs en bois.

    Guide du routard : Si tu veux le gaz de ville chez toi, pense à t’y prendre à l’avance. Pas comme moi genre deux jours avant. Sinon c’est la douche froide.

    Happy : Le grand Cyrille De Lasteyrie aka Vinvin a pris le temps de me répondre pour une rubrique. Celle des pères. Il va nous parler de « sa » parentalité avec une phrase qui me marque énormément et qui m’ouvre des horizons que je n’avais pas forcement soupçonner. Extrait – « Pour être honnête je crois que les pères ne s'intéressent pas beaucoup aux autres pères... En général nous sommes plutôt attentifs aux regards que posent les mères sur notre présence dans la cour d'école. Peut-être sommes-nous toujours en mode séduction animale, comme des lions dans la meute... ». Vous allez pouvoir découvrir cette entrevue demain mardi. Merci à toi.

    Humeur : Bousculer les habitudes, sentir les chemins nouveaux, croiser des tas de têtes et de fesses. Se souvenir des endroits quand on avait 20 ans.

    Vierge : C’est la première fois depuis 42 ans que j’ai déjà un jour de l’an annoncé à l’avance.

    Habitude : J’ai souvent tendance à les détester et pourtant elle me rassure. C’est dans ma nature. J’aime bien vivre à l’extérieur mais le cocon doit exister. Il faut que j’apprenne à mieux gérer les bouleversements, surtout ceux que j’ai choisis.

    Photo : Mr propre… comme un changement, un renouveau. Garder les bras croisés n’étant pas certain du lendemain.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Définitions #98

    rousse,définition,expliquer,déménagement,carton,livre,empathie,expo,concert,flolou,leshaker,cyril balayn,home sweet home,Soirée : … un endroit où je ne suis pas car je manque d’énergie et que le hasard de la vie ne me permet pas d’en profiter pleinement. C’est toujours complexe de savoir qu’un lieu et des gens t’attendent et que toi tu es ailleurs. C’est le drame de ma vie finalement.

    Météo : Je suis un ouragan sans vent, une espèce de vortex usé. Un truc chelou qui n’avance pas vraiment.

    Soirée (bis) : Les dernières fois car au fond tu sais très bien que tu ne reverras pas les visages et les sons. Il me faut toujours une porte de sortie, un endroit où personne ne va me chercher.

    Dernier mot : Je n’ai pas lu le bouquin de Valérie (enfin pas vraiment), en tout cas force est de constater que j’ai lu des connerie sur les tentatives d’explication de ceux qui pensent que c’est une analyse politique d’aujourd’hui. La curiosité malsaine n’a pas besoin d’être expliquée, elle est juste humaine.

    Rêver c’est gratuit : J’ai envie de voyager, d’acheter des livres, d’aller me faire des expos, de rendre visite aux potes qui sont loin. Arrête de rêver connard t’as pas la tune. Ouais. #autotorture

    Home Sweet Home : Je vais habiter ici. Là. J’ai l’adresse. J’ai pas encore visité. J’ai confiance. On verra quand je vais franchir la porte avec le premier carton. J’aime le risque.

    Home Sweet Home (bis) : … enfin le pire reste que je ne vais pas avoir internet quelques jours. Oui je sais je suis pathétique et du coup je ne pourrais même pas l’écrire.

    Bientôt : J’ai un énorme projet, un truc dont il va falloir que je vous parle très vite, un travail de plusieurs mois, c’est l’aboutissement ultime et j’en suis fier. Non mais j’déconne.

    Ecoute : J’ai décidé de ne plus être dans l’empathie pour celles et ceux qui sont en couple. C’est mon objectif fin 2014, début 2015.

    Photo : J’aime les rousses, c’est pas ma faute.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • Définitions #97

    définition, être père,papa,séparation,émotion,argentique,numériser,arnaud montebourg,journal,chercher un travail,leshaker,cyril balayn,flolou,menstruation,règle,1972 : Je suis né sous Pompidou. Non mais t’en as conscience ou pas. Comment je suis vieux finalement.

    Guinness : Je pense que je tente le record du mec le plus gros du monde (caprice des dieux et granola).

    Vocabulaire : Ma fille en pleine lecture « papa, tonitruant c’est qui ? »

    Etre père : Après le premier opus #êtrepère je vais vous proposer une série de cinq nouveaux papas. Des hommes séparés ayant quitté travail et région pour suivre le/les enfants. Des parcours atypiques comme je tente le plus simplement d’en proposer. Dans le même élan on m’a conseillé dernièrement d’interpeller des « figures » du net pour parler du thème de la parentalité, une façon aussi de mettre en lumière cette rubrique qui me tient à cœur. Malheureusement les réponses négatives et les silences des mails me font renoncer. Je n’ai pas la carte. C’est dommage. Bref. Les portraits viendront s’ajouter au blog du 1 au 5 septembre.

    T’es moche : C’est ce que je pense de mon blog, j’aimerai lui donner un aspect d’aujourd’hui, mais je ne sais pas faire. C’est chiant, mais bon, mais bon.

    Date : Tu me crois si je te dis que j’ai noté sur mon calendrier les dates des règles d’une copine (bah tu devrais). Oui avec ma pote on a décidé de décomplexer les menstruations en abordant le sujet. C’est de la rigolade pour nous, on adore aborder des thèmes (divers). #mimilie&leshaker

    Arnaud : « Je vais chercher un travail comme beaucoup de français ». Je devrais m’y faire et ne même pas relever la chose, mais je n’y arrive pas. Je sais qu’une partie du désaccord entre « nous « et la politique provient des petites phrases à la con. Putain. #montebourg #journaltf1

    Au secours : Je regarde l’amour est dans le pré devant un hamburger et des petits pois (j’avais pas de frites. Enfin je pensais en avoir mais non du coup). Ma vie est pathétique.

    Photo : J’avais 22 ans et un pull moche. Une époque où il fallait développer les photos en ne sachant pas qu’on allait pouvoir les numériser aujourd’hui. Je suis né en 1972 sous Pompidou. 

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire