Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Shake les mots de Lisianne [contribution]. - Page 5

  • Les chroniques de Lisianne #1. Moi et ma solitude.

     

    princesses,lisianne,conscience,vie,paris,solitude,parisien,vol,le shaker de cyril,chroniqueT'as pas conscience de la peur que j'ai en écrivant ces premières lignes. C'est surprenant pourtant je suis seule, complètement planquée derrière mon écran, et pourtant j'ai peur de parler de moi. Il ne faut pas croire que je suis une fille grave et pas rigolote, je suis même le contraire, mais je me sens fébrile et c'est chiant.

    En tout cas une chose est certaine, le truc-machin-chose qui accompagnait ma vie durant plus d'un an a quitté le domicile depuis trois semaines. J'en suis fière car c'est ma volonté, j'en suis fière car je me suis bougée pour affronter ma décision. Au moment ou je t'écris mon petit appartement parisien me semble bien vide. Le truc-machin-chose il faisait des choses, il parlait, bon c'est vrai il était chiant, nul même, mais je l'aimais bien ce con il me faisait rire, et moi le plus important c'est de me faire rire... après t'as juste interêt à me faire jouir (oups je me lâche moi !).

    Il est bien vide cet appartement, pourtant me voila seule comme je le souhaitais, pouvoir me lover dans ma couette et regarder un DVD en bouffant des cochonneries. C'est magnifique le célibat. Au final je suis une pile électrique, je n'arrive pas à tenir en place, mes copines me disent que c'est logique est que je vais me calmer, mais j'ai besoin de bouger, de vivre, surtout, surtout, de ne plus être dans l'appartement. J'ai des souvenirs, des odeurs. Si seulement je pouvais oublier très vite.

    Mais le destin à décidé de me faire chier. Je devais passer quelques jours chez une copine dans le Var mais cette dernière à décidé de s'engueuler avec son truc-machin-chose (certainement pour me faire chier et m'empêcher de venir), ma direction vient de me refuser mes reprises sur les long-courriers (oui je suis hôtesse et ne va pas fantasmer comme un petit lombric puant), à croire que les choses de la vie souhaitent ne pas me faire avancer.

    J'ai juste une seule certitude c'est que les "truc-machin-chose" foutent un bordel dans la vie des princesses, c'est hallucinant.

    [Lisianne]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 4 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne. Préambule.

    J'ai découvert dernièrement Lisianne, avec sa contribution que j'ai particulièrement apprécié. J'ai par la suite demandé à cette dernière une seconde participation afin de lui exposer un projet commun "les chroniques de Lisianne". Il y a environ 15 jours j'ai rencontré cette jeune femmes sur Paris, j'en ai profité pour qu'elle m'accorde une petite entrevue afin de mieux vous la présenter.

    Lisianne en quelques lignes, une petite présentation.

    Salut le Shaker. Lisianne 32 ans, je suis hôtesse de l'air sur une grande compagnie aérienne, alsacienne d'origine et vivant à Paris depuis 4 ans. C'est difficile de se décrire, je suis impulsive, entière, mes copines et copains me décrivent comme une "atta-chiante".

    Tu n'es pas une adepte de l'internet, des blogs, c'est surprenant ta motivation à participer à ce projet ?.

    lisianne,coca,princesse,hotesse de l'air,le shaker de cyril,chronique,préambule,amour,blog,entrevueJe ne suis pas une adepte dans le quotidien, je n'ai pas de compte Facebook encore moins de Twitter, je ne fais pas mes courses en ligne, mais j'ai le net à la maison car il faut pas déconner quand même. Je ne suis pas une lectrice des blogs, j'ai découvert le Shaker par hasard suite à une entrevue que tu accordais sur la parentalité, j'ai aimé ton discours et tes écris, j'ai découvert ton univers et ton blog et puis en deux temps trois mouvements je suis devant mon coca light sur une terrasse parisienne à discuter de nos projets. La vie c'est fascinant (enfin pas toujours).

    Des envies particulières sur les "Chroniques de Lisianne".

    Je vais parcourir cette aventure en aveugle. J'ai conscience de me cacher derrière mes mains, mon côté pudique, parler de moi sans pour autant me reconnaitre c'est une idée qui me motive. Je vais tenter de donner un ton décalé, mais toujours accorder du réalisme, les chroniques seront le symbole de mes doutes, mes joies, mes peines, mes amours.... .

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 8 commentaires