Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amour - Page 2

  • Leshaker & Mimilie #9. Le début d'une aventure.

    Vous connaissez la thématique, Emilie vient répondre chez moi, et moi je suis chez elle pour mes réponses. Un petit clin d'oeil décalé pour vous présenter une envie, un projet passionnant, à deux mains.

    Mes réponses dans La Maison de Mimilie.

     


    le shaker de cyril,leshaker&mimilie,aventure,écriture,livre,envie,écrire un livre,édition,thierry neuvic,amour,new york post1/ Mimilie merci à vous de m'accorder cette entrevue. En ce moment la presse internationale, la blogosphère, s'interrogent sur votre collaboration... Pour couper court aux rumeurs pouvez-vous présenter et nous donner quelques informations concernant votre rencontre.

    J’aime quand tu t’y crois  J’ai lu l’interview du Shaker sur un blog, ses réponses me plaisaient. Je suis allée jeter un œil sur son blog, et là je me suis marrée. Je me suis dit why not, je vais l’interviewer, j’ai besoin d’un papa solo pour nourrir mon dossier sur les hommes. Et de fil en aiguilles, de discussions en appel téléphonique nocturne, nous apprenons à nous connaître, c’était il y a un 1 an à peu près !

    2/ La semaine dernière le très célèbre "NewYork Post" dans un article illustre votre collaboration dans le cadre d'un projet commun qui prendrais le jour prochainement. Pouvez-vous nous en dire plus ?

    Nous aimons écrire, nous avons une imagination assez poussée, et nous avons cette sensibilité qui nous rapproche. Nous nous apprécions aussi beaucoup, alors c’était juste normal, naturel, de pousser le truc plus loin, et de créer un projet à deux mains. Vous découvrirez bientôt, en weekend, une histoire, comme un roman, écrite par Cyril et moi-même. Je ne veux pas en dire plus, nous sommes juste surexcités et contents de le faire.

    3/ Comment est née cette envie, cette décision de collaborer de cette façon ?

    Comme je le disais au-dessus, nous nous éprouvons du plaisir partagée à écrire ensemble, c’est naturel pour nous de développer cette envie vers autres choses, un peu plus gros, un peu moins éphémères, un peu plus près de ce que l’on aime tous les deux.

    4/ Pour finir, Mimilie on vous prête une relation avec l'acteur Thierry Neuvic, pouvez-vous nous donner des infos ?

    Thierry et Moi c’est juste sensationnel, nous nous retrouvons régulièrement dans l’intimité seuls quelques heures, le temps de vivre un moment présent. Puis je repars retrouver ma petite vie bien tranquille

    Lien permanent Catégories : Shake Mimilie & Leshaker 0 commentaire
  • Les chroniques de Lisianne #15. Rétrospective.

    rétrospective,amour,dîner avec une amie,les chroniques de lisianne,le shaker de cyril,je me fais belle,s'épiler le pubis,je suis une princesseTourner la tête pour regarder cette « bientôt » fin d’année. Ma séparation, bénéfique et heureuse, avoir compris que cet amour était impossible, comprendre et se remettre en question c’est toujours un bon début. Ma reprise des vols long-courriers, travailler, travailler, avaler les kilomètres, me retrouver dans les chambres d’hôtels, les seuls endroits où j’aime déposer mes affaires et me retrouver seule. Penser à moi, uniquement à moi, prendre ma dose d’égoïsme en évitant l’overdose.

    Alors je virevolte, je rigole, j’écoute de la musique, j’achète des albums, je lis des livres, je tente de donner de l’intérêt à ces minutes de vie qui passent… . En même temps je ressens une profonde solitude, une solitude qui m’habite et qui ne me quitte pas, je suis en quête de moi, de savoir qui je suis, ce que je veux, ce que je désire, et si seulement, si seulement je ne me connaissais pas. J’espère que ce début d’année me permettra de trouver mon chemin, de me retrouver Moi, d’exister une bonne fois pour toutes dans les yeux de l’autre et y rester sans être « éphémère ».

    Mais je vis, je rigole, je chante, je souris, je me fais belle, je me fais femme, j’aime plaire, j’aime cette vie.

    Il y a 15 jours j’ai dîné avec une amie, une très très bonne amie, celle dont on ne parle pas car ce sont des gens importants. Un dîner sympathique, motivé par le désir du souvenir et de la nostalgie car malheureusement la distance et nos vies ne permettent pas une amitié au quotidien. Mais c’est mon amie, elle me connait et je n’ai aucun effort à faire pour me sentir bien avec elle.

    Une soirée que j’aime, belle, glamour et sexy, envoutante, passionnante, une soirée entre elle et moi, juste toute les deux. J’ai souris, j’ai rigolé, j’ai chanté, j’ai dansé… .

    Mon amie hier m’a téléphoné. Elle m’a dit que je lui paraissais triste. Comme quoi, une amie, tu ne peux jamais la tromper. 2012 à toi de jouer je vais avoir besoin d’une bonne grosse dose d’amour.

    [lisianne]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 2 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne #13. Innocence.

    jeune,innocence,retard,les chroniques,lisianne,amour,nièce,fille,sexualité,conversationJe rentre de chez ma sœur. Une petite semaine très sympathique, des congés, un retour aux sources, plaisir de retrouver les siens et les origines.

    Plaisir aussi de retrouver ma nièce, 13 ans, bientôt 14. Plaisir de retrouver l’adolescence. Un ado est un être particulier, c’est une espèce enrhumée en ce moment, qui refuse les médicaments pour se soigner, et qui en sortant refuse le contact d’une écharpe autour du cou, voir même laisse ouvert son manteau… c’est une espèce étrange l’adolescent.

    Hier soir plaisir partagé d’un moment entre nous deux. Une discussion autour des garçons, je découvre qu’elle à un petit copain mais n’embrasse pas avec la langue car c’est « beurk » et que les bisous c’est juste plus mignon. En l’écoutant je me dis que j’aimerais retrouver cette innocence.

    Puis au fur et à mesure je lui parle de la sexualité, elle me fait confiance, nous avons une relation agréable, elle peut se confier. Le temps pour moi de me projeter des années en arrière et de tenter de me souvenir de la jeune fille que je pouvais être à son âge. Impossible. On parle des garçons, des relations et au fil de la discussion sans vraiment rentrer dans les détails je m’aperçois que la sexualité est un dossier flou pour elle, qu’elle ne sait pas vraiment comment fonctionne une relation sexuelle et encore moins comment fonctionne un garçon. Je laisse esquisser un sourire, étrangement je suis rassurée devant autant d’innocence.

    Une innocence qui sera vite rattrapée, le temps pour moi de me dire qu’en dépit de l’internet, des informations, de l’évolution de la société, l’innocence demeure, l’innocence perdure… et moi j’aime ça. 

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 2 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne #10. La haut.

    s'envoler,frisson,passion,amour,aimer,desirer,chronique,le shaker de cyril,Regarder vers le même horizon, lointain, se serrer, partager, fermer les yeux, se sentir libre, se retrouver, s’envoler, faire des projets, mordiller une joue, sentir, frémir, s’etonner, aimer, se manquer, découvrir des frissons sur la peau, mettre des paillettes dans les yeux, avoir envie, se frôler, s’amuser, rigoler, délirer, voir la mer, profiter du temps qui passe, faire palpiter son cœur, être la haut, tout la haut, attendre, sentir le vent, attendre, s'impatienter, attendre… la haut.

    Et découvrir puis goûter.

    Je suis seule, seule mais heureuse.

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 1 commentaire
  • Les chroniques de Lisianne #8. Mr A.

    mr a,le shaker de cyril,lisianne,chronique,amour,tendresse,passé,enfanceC’est l’avantage de ma séparation, certainement le seul. En quittant Mr D. j’ai retrouvé Mr A. Ce cher A. est un ange, mon amour de jeunesse, un homme avec qui j’ai découvert mon corps, mes formes, l’amour, des joies et des peines, les choses de la vie.

    Un amour de jeunesse, un amour sincère, et Mr A. est toujours resté dans mes pensées. Il m’arrivait même de lui telephoner de temps en temps, mais avec le plaisir de l’entendre et de lui raconter ma petite vie.

    Dernièrement j’ai telephoné à Mr A. J’ai raconté ma vie, lui aussi, il savait que j’étais seul et sans Mr D. desormais. Ambiance-séduction-plaisir partagé-pulsion-désir-besoin-tendresse, un tableau sympathique se dressait devant moi. Très rapidement, Mr A. est rentré dans ma vie, un besoin d’exister dans ses bras, la nostalgie de notre jeunesse.

    Puis au fil de la rencontre, de nos désirs, des yeux dans les yeux, tous les deux nous savions que… que… la nostalgie, le passé, c’était notre étreinte. Mr A. m’a regardé, en me disant que nous ne nous aimions plus, plus comme ça, plus comme avant, que nous serions toujours important dans la vie l’un de l’autre, pour toujours.

    J’ai décidé de ne pas être triste, j’ai tout simplement de la chance.

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 0 commentaire
  • Les chroniques de Lisianne #6. J'ai passé un Speed Dating.

    speed,dating,rencontre,misère,amour,amoureuse,sympa,le shaker de cyril,chroniqueBref, j’ai passé un Speed Dating.

    C’était mardi. Ma copine Solène est venue me chercher. Elle est sympa Solène, blonde jeune et intrépide. On arrive. Une salle très grande, des gens, des filles, des garçons. Solène me dit :

    T’as déjà fais un Speed Dating ?

    Je lui dis :

    Ouiais ! (Enfin non, mais j’avais trop honte de dire oui).

    Elle  dit : 

    Bonne chance

    Moi je dis :

    Toi aussi

    Une cloche. Premier contact. A chier. Il est moche. Deuxième contact. C’est long et c’est chiant encore. Il parle, il parle. Il me dit :

     Tu fais quoi dans la vie ?

    Moi je dis :

    Je travaille chez Pinder.

    Il me dit :

    T’es marrante toi !

    Moi je dis rien et je me casse. Troisième rencontre, il est beau, il est grand, il est pas con (enfin j’imagine). Il dit rien. Moi non plus. Il griffonne un truc sur un bout de papier. Il me le donne. Il me dit :

    Tu lui donneras !

    Moi je dis :

    A qui ?

    Il me dit :

    A ta copine, la jolie blonde, t’es arrivée avec elle, j’aime bien, elle est sympa, mais je vais pas avoir le temps de la rencontrer. Tu  lui donneras hein ?!!!!

    Bref… j’ai passé un Speed Dating.

    Et 100% authentique.

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 2 commentaires
  • L'amour d'un blog dure trois ans.

    amour,trois ans,beigbeder,dure,séparation,l'amour dure trois ans,blog,divorce,livre,le shaker de cyrilEn décembre 2011 je vais fêter les trois années de vie commune avec mon blog. Lui qui a réussi à combler mes joies et mes peines, mes peurs et mes doutes, mais aussi mes envies de création et d'écriture. Mais pour l'heure ce n'est pas la joie avec mon blog, l'usure est présente, l'impression fausse de ne plus rien avoir à raconter, la crainte du pixel blanc face à cette note qui ne viendra jamais.

    Pourtant je n'ai jamais eu autant de plaisir dans la création, surtout concernant la rubrique "des princesses", des participantes au rendez-vous, une jolie rencontre comme "les chroniques de Lisianne". Pourtant ce n'est pas le grand amour avec mon blog.

    La première année c'est la joie de la découverte, la seconde année on commence à modifier le design, et la troisième l'envie de le partager. C'est ce que je vis actuellement.

    Ce n'est pas le grand amour avec mon blog. Mais je ne souhaite pas le quitter ou l'abandonner. L'intervention de Lisianne au sein du Shaker n'est pas innocente, sa présence et son désir de bloguer permettra au saker de perdurer.

    Ce n'est pas le grand amour avec mon blog, à lui de me surprendre, de me donner du désir, de me faire succomber de nouveau. Sinon...

    (avec un clin d'oeil au livre de Beigbeder "l'amour dure trois ans" que je te conseille vivement")...et merci Laly ma frangine pour l'idée sans le savoir de cette note.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne. Préambule.

    J'ai découvert dernièrement Lisianne, avec sa contribution que j'ai particulièrement apprécié. J'ai par la suite demandé à cette dernière une seconde participation afin de lui exposer un projet commun "les chroniques de Lisianne". Il y a environ 15 jours j'ai rencontré cette jeune femmes sur Paris, j'en ai profité pour qu'elle m'accorde une petite entrevue afin de mieux vous la présenter.

    Lisianne en quelques lignes, une petite présentation.

    Salut le Shaker. Lisianne 32 ans, je suis hôtesse de l'air sur une grande compagnie aérienne, alsacienne d'origine et vivant à Paris depuis 4 ans. C'est difficile de se décrire, je suis impulsive, entière, mes copines et copains me décrivent comme une "atta-chiante".

    Tu n'es pas une adepte de l'internet, des blogs, c'est surprenant ta motivation à participer à ce projet ?.

    lisianne,coca,princesse,hotesse de l'air,le shaker de cyril,chronique,préambule,amour,blog,entrevueJe ne suis pas une adepte dans le quotidien, je n'ai pas de compte Facebook encore moins de Twitter, je ne fais pas mes courses en ligne, mais j'ai le net à la maison car il faut pas déconner quand même. Je ne suis pas une lectrice des blogs, j'ai découvert le Shaker par hasard suite à une entrevue que tu accordais sur la parentalité, j'ai aimé ton discours et tes écris, j'ai découvert ton univers et ton blog et puis en deux temps trois mouvements je suis devant mon coca light sur une terrasse parisienne à discuter de nos projets. La vie c'est fascinant (enfin pas toujours).

    Des envies particulières sur les "Chroniques de Lisianne".

    Je vais parcourir cette aventure en aveugle. J'ai conscience de me cacher derrière mes mains, mon côté pudique, parler de moi sans pour autant me reconnaitre c'est une idée qui me motive. Je vais tenter de donner un ton décalé, mais toujours accorder du réalisme, les chroniques seront le symbole de mes doutes, mes joies, mes peines, mes amours.... .

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 8 commentaires
  • Les princesses peuvent-elles renoncer ?

    [Lisianne]

    princesse,renoncer,amour,tendance,le shaker de cyril,rubrique,princes,violence dans la télé réalitéLa plus grande galère pour moi depuis que tu m'as demandé de participer c'est de parler de moi, et je deteste parler de moi. Enfin si j'aime bien, puis en tant que princesse j'ai le droit à la contradiction.

    Je dois t'avouer aussi que ces dernères semaines furent difficilent sur le plan privé. J'ai tout simplement décidé de renoncer.

    Je renonce à vivre un amour impossible, je renonce a garder près de moi un humain qui ne fait plus rêver, j'ai décidé de renoncer et je dois bien t'avouer que cela est usant.

     Ces derniers jours j'ai cumulé des signes (et pourtant je deteste les signes), ma meilleure amie en pleure suite à la découverte d'un sms torride dans le portable de son copain, mes voisins (des petits jeunes en plus), en train de s'engueuler sur le palier "bouffon j'tavais dis que tu devais pas sortir" "va chier pt'ite conne", puis moi et mes petits signes du quotidien, qui font que.... j'ai décidé de renoncer et de faire claquer moi-même ma porte. Et de la faire claquer bien fort.

    Je suis une princesse, je le revendique, et encore plus aujourd'hui à l'intérieur de ce blog et de mon écriture. Je renonce, je quitte un quotidien, une vie, un homme, des espoirs, des envies et des désirs, des projets surtout. En parlant de cette note, toi, Cyril, tu m'as dis que renoncer c'est faire preuve de liberté. Tu as tellement raison. Tellement.

    Renoncer c'est savoir changer ses habitudes, se pojeter vers l'inconnu, et surtout avoir une soif incroyable de liberté... uniquement pour la princesse que je suis.

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 2 commentaires
  • Retour sur... de retour.

    Le samedi c'est le retour sur la semaine et sur une note mais y'a un an. Il me fallait piocher dans une note du 24 au 30 juillet 2010.

    Durant cette semaine (y'a un an) j'ai assisté au lancement d'un X-Wing, ma fille parlait de l'affaire Woerth-Bettencourt, et c'était le bordel sur Paris. Je rentre de vacance comme l'année dernière et cette fois-ci j'ai évité de dialoguer avec mon blog. Voici notre discussion de l'année dernière.La note d'origine.

    Salut toi.

    ‘lut.

    Tu n’es pas tellement bavard pour ton retour.

    Je n’avais pas vraiment envie de rentrer.

    Merci.

    Ce n’est pas contre toi mais c’est tellement agréable de se « déconnecter ».

    Je suis à ce point envahissant ?.

    Non du tout, j’aime m’occuper de toi, mais j’aime aussi penser à moi et me décrocher…de toi.

    Si tu es si mal il est pourtant simple de me quitter.

    Tu es ridicule ce ne sont pas mes propos.

    Alors on recommence comme avant.

    Evidemment, avec un rythme assez souple c’est encore les vacances.

    Tu as changé, t’as rencontré un blog ?

    Arrête ! Non rien du tout, pas de connection, même pas de 3G… si, juste deux ou trois fois.

    Tu vois ! je te déteste.

    Tu me fais chier. J’me casse, à bientôt.

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire