Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog - Page 2

  • Définitions #95

    définitions,humiliation,france,anniversaire,bryan ferry,slave to love,maillots,corps,muscle,flolou,leshaker,cyril balayn,archimède,avancer,blog,tex avery,jean d'ormesson,regard,Overload : Ma file voulait que les alliés débarquent le 7 juin, histoire de pouvoir assister aux cérémonies des 70 ans un samedi… et pas un vendredi jour de classe.

    Tex Avery : Que j’aime le regard de Jean D’Ormesson sur les femmes.

    Verdict : Je m’intéresse à ce que tu as, pas à ce que tu es. #malheureusement #souvent #malheureusementsouvent

    Corps à corps : Toi aussi tu fais l’amour sur du Bryan Ferry ? #slavetolove

    ♫♪ C’est la merguez, merguez party ♫♪ : 21 juin fête de la merguez, des gobelets en plastique, des odeurs de transpiration de la foule, des grammes dans le sang, des bastons du bitume et de la musique (éventuellement).

    Archimède : C’est assez incroyable cette force qui me pousse à avancer pour mieux reculer.

    5-2 : Suis-je seul à ne regarder que les matchs de la France en espérant que mon pays se fasse humilier ? #pas de bol #vraiment #vraimentpasdebol

    Réseau : 1h11 minutes pour le dernier. On est définitivement incapable de s’appeler juste 5 minutes.

    J-3 : … avant 42. Born in 1972.

    Photo : On échange les maillots ?

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Courrier des lecteurs #5.

    Recevoir un mail si tard (2h30 du matin) c'est tellement un bonheur que c'est direct sur le blog ce matin. Cette rubrique est ouverte à tous, n'hésitez pas. Un grand merci à Natacha pour son message et les derniers mots qui me vont droit au coeur. Touché.

    courrier des lecteurs,leshaker,blogueur,blog,fantasme,imagination,imaginaire,Pour une fois je viens rebondir sur les définitions, et c’est vraiment une première car au fond je ne viens jamais commenter. Je connaissais la présence de cette rubrique, alors pour une fois autant me la dédier.

    Tu t’interroges sur « On a cherché à savoir comment les gens perçoivent ce que nous sommes. » Et nous les lecteurs, comment nous percevons les blogueurs ? Le fantasme est-il obligatoire ? Avons-nous un aperçu de ce que vous êtes vraiment ?

    Il est évident que l’imaginaire au fil du temps fini par jouer, évident qu’il m’est facile au fur et à mesure de mes escapades  sur ton blog de définir un profil. Mais ton blog n’est qu’une projection, un simple aspect d’une personnalité, c’est une présence virtuelle seulement. J’ai même fini par penser que rencontrer un blogueur est en sorte une mauvaise piste, comme découvrir les coulisses ou l’explication d’un tour de magie.

    Alors depuis pas mal de temps je passe ici. J’ai suivi les exploits de Lisianne, les collaborations pour les « princesses », Irma et Florinda sont en tout cas une belle idée, réelle ou fantasque ?!!!

    Une chose est certaine on vient trouver dans un blog un univers, un quotidien, un endroit qui nous ressemble, des choses à découvrir, des idées. Le reste c’est l’imaginaire, le fantasme, le prolongement du blog quand l’écran s’éteint. Rien que pour ça, Leshaker, merci.

    Lien permanent Catégories : Shake les lecteurs. 1 commentaire
  • T'es au courant #8. Woody a dit...

    Le 27 janvier il s'est passé ceci chez Ladyblogue - clique ici.

    "Ce matin, je poste sur Facebook une phrase de Woody Allen : "Le mariage, c'est la fin de l'espoir." Les commentaires tombent et déraillent vite. Les gens se prennent le bec. Des insultes lancées en guise d'argument. Entre commentateurs. C'est mal. C'est trollien. Une soixantaine de commentaires. Sans queue (ça aurait été au moins ça) ni tête. Ce soir, c'est la première fois en 8 ans que je supprime un post sur mon mur Facebook à cause d'insultes et d'irrespect d'autrui. C'est nul."


    leshaker,t'es au courant,harold,échange,mariage pour tous,clivage,homme femme,woody allen,blog,ladyblogue,Leshaker - Woody Allen a dit "le mariage c'est la fin de l'espoir". C'est bien beau mais quand ? Où ? Et pourquoi ? Avait-il bu ? Fumé ? 

    Harold - Si j’interprète le mariage comme un rituel religieux qui condamne le couple à vivre dans une espérance illusoire jusqu’à ce que la mort les sépare, que le couple se rassure, la durée de vie du contrat va se transformer en CDD. En effet, l’incertitude de l’avenir et les aléas de la vie professionnelle vont nous obliger à quitter de plus en plus la cellule familiale. L’espérance de vie ne deviendra-t-elle pas un facteur d’usure puisque le couple ne s’engagera plus sur vingt ans, mais sur quarante ans en moyenne ? De plus, depuis la remise en cause de la présomption de la paternité dans les années 70, les femmes sont de plus en plus en recherche d'individualisation  et veulent assumer une plus grande identité sociale et non plus être soumises aux schémas traditionnels de la femme au foyer.  Le divorce est de moins en moins considéré comme un échec mais comme une étape à la construction de soi.

    Leshaker - Cette blogueuse en diffusant ce message sur son mur Facebook a du le retirer suite à des insultes, le thème est sensible en ce moment autour du couple ?

    Harold - Pour ou contre le mariage pour tous ? Voilà une question bien réductrice et simpliste que nous proposent les médias. Le schéma du couple n’est pas un postulat universel car il existe différentes organisations dans d’autre pays et elles ont  évolué d’une époque à l’autre. Je pense que la notion de couple ne saurait être résumée en opposant un homme et une femme.  Il faut aussi réfléchir sur la notion sociale et le rapport anthropologique de l’homme et de la femme, de la normalité et de l’idéologie du « contre-nature », du sexe et de la sexualité d’un individu, d’un couple homosexuel et de l’homoparentalité.

    Leshaker - Il est pourtant question d'amour autour de tous ces débats, j'ai l'impression que le clivage entre les hommes et les femmes ne cessent de s'agrandir.

    Harold - Je pense que le modèle unique de la famille « nucléaire » n’est plus une référence absolue : famille décomposée,  famille recomposée,  famille monoparentale,  couples unis par le PACS, union libre,  famille homosexuelle,  famille d'adoption,  famille d'accueil… C’est une question difficile qui ouvre une réflexion multiple sur la redéfinition sociale d’être parent. Qui sont et seront les nouveaux pères ? Des mères bis ou des pères séparateurs ? Doit-on dissocier le sexe biologique de la psychologie, différenciation homme/femme ou interchangeabilité des rôles ?

    Leshaker - Sans le ton, sans les visages et les expressions, le net est-il un moyen de débattre sans tomber dans le "troll" et la démesure des égos ?

    Harold - J’ai l’impression que les nouvelles technologies de l’information ont dilué l’individu dans le web de l’interaction participative et de l’empathie. Chacun veut, au nom de la visibilité, laisser une trace de son identité numérique, et s’efforce de sacraliser l’immédiateté du temps présent en affirmant sa position sociale. En ce qui concerne la haine et les discours teintés de paralogisme, nous informant que le mariage pour les homosexuels va remettre en cause le socle du modèle de la famille traditionnelle et la filiation œdipienne, je pense que l’histoire de la famille n’a jamais cessé de muter et n’a jamais été ni universelle, ni immuable.

    Leshaker - Francois Valéry a dit "aimons-nous vivants" c'est quand même moins con, non ? J'en viens à dire que le gars était un précurseur.

    Harold - « Le XXIe siècle sera celui de l’amour multiple, de la polyunion, de la polyfidélité , du polyamour » Jacques Attali dans Amours.

    Les réseaux vont-ils remettre en cause la notion de l’infidélité, redéfinir de nouvelles formes de liberté du couple, un retour du libertinage plus assumé ? On n’a pas fini de débattre sur la filiation.

    Lien permanent Catégories : Shake si t'es au courant ! 5 commentaires
  • Éphémère.

    éphémère,leshaker,jadis,enfance,ladyblogue,radio,blog,Quand j’étais plus jeune, vraiment plus jeune, je passais des heures dans ma chambre à inventer des histoires, à rêver, à jouer aussi. Des sentiments et des sensations éphémères. Plus tard je commençais à vouloir créer, l’envie de poser ma voix, l’envie de parler et de placer des mots. Le soir dans ma chambre je faisais une émission de radio, un truc de dingue, des dizaines et des dizaines de numéros. Travailler les rubriques, faire des enregistrements, des interviews, préparer les plages de Pub, programmer la musique, un véritable travail d’équipe que je faisais seul dans ma chambre.

    Le plus sympa c’était d’imaginer les gens qui écoutaient le programme, c'est-à-dire personne. Des émissions éphémères dont je garde seulement la trace dans mes souvenirs.

    Aujourd’hui je blogue. Je ne suis pas si loin de cet enfant que j’étais et qui imaginait son émission. A l’exception que je laisse une trace, que je diffuse, que tu pourras découvrir sans pour autant connaître son auteur. C’est notre génération, cette trace numérique entre les facebook, les twitters et nos blogs.

    Et pourtant.

    Pourtant il ne restera pas grand-chose, je tente souvent d’imaginer si je garderais une trace plus tard de ce blog, si je viendrais le consulter quand j’aurais 50 ans. Un blog c’est éphémère, c’est une trace sur un instant. C’est en venant d’écrire cette note que je viens de comprendre « à ma façon » le titre d’un blog « l’éphémère en continu », il résume parfaitement mon chemin... qui continue.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • L'amour d'un blog dure trois ans.

    amour,trois ans,beigbeder,dure,séparation,l'amour dure trois ans,blog,divorce,livre,le shaker de cyrilEn décembre 2011 je vais fêter les trois années de vie commune avec mon blog. Lui qui a réussi à combler mes joies et mes peines, mes peurs et mes doutes, mais aussi mes envies de création et d'écriture. Mais pour l'heure ce n'est pas la joie avec mon blog, l'usure est présente, l'impression fausse de ne plus rien avoir à raconter, la crainte du pixel blanc face à cette note qui ne viendra jamais.

    Pourtant je n'ai jamais eu autant de plaisir dans la création, surtout concernant la rubrique "des princesses", des participantes au rendez-vous, une jolie rencontre comme "les chroniques de Lisianne". Pourtant ce n'est pas le grand amour avec mon blog.

    La première année c'est la joie de la découverte, la seconde année on commence à modifier le design, et la troisième l'envie de le partager. C'est ce que je vis actuellement.

    Ce n'est pas le grand amour avec mon blog. Mais je ne souhaite pas le quitter ou l'abandonner. L'intervention de Lisianne au sein du Shaker n'est pas innocente, sa présence et son désir de bloguer permettra au saker de perdurer.

    Ce n'est pas le grand amour avec mon blog, à lui de me surprendre, de me donner du désir, de me faire succomber de nouveau. Sinon...

    (avec un clin d'oeil au livre de Beigbeder "l'amour dure trois ans" que je te conseille vivement")...et merci Laly ma frangine pour l'idée sans le savoir de cette note.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne. Préambule.

    J'ai découvert dernièrement Lisianne, avec sa contribution que j'ai particulièrement apprécié. J'ai par la suite demandé à cette dernière une seconde participation afin de lui exposer un projet commun "les chroniques de Lisianne". Il y a environ 15 jours j'ai rencontré cette jeune femmes sur Paris, j'en ai profité pour qu'elle m'accorde une petite entrevue afin de mieux vous la présenter.

    Lisianne en quelques lignes, une petite présentation.

    Salut le Shaker. Lisianne 32 ans, je suis hôtesse de l'air sur une grande compagnie aérienne, alsacienne d'origine et vivant à Paris depuis 4 ans. C'est difficile de se décrire, je suis impulsive, entière, mes copines et copains me décrivent comme une "atta-chiante".

    Tu n'es pas une adepte de l'internet, des blogs, c'est surprenant ta motivation à participer à ce projet ?.

    lisianne,coca,princesse,hotesse de l'air,le shaker de cyril,chronique,préambule,amour,blog,entrevueJe ne suis pas une adepte dans le quotidien, je n'ai pas de compte Facebook encore moins de Twitter, je ne fais pas mes courses en ligne, mais j'ai le net à la maison car il faut pas déconner quand même. Je ne suis pas une lectrice des blogs, j'ai découvert le Shaker par hasard suite à une entrevue que tu accordais sur la parentalité, j'ai aimé ton discours et tes écris, j'ai découvert ton univers et ton blog et puis en deux temps trois mouvements je suis devant mon coca light sur une terrasse parisienne à discuter de nos projets. La vie c'est fascinant (enfin pas toujours).

    Des envies particulières sur les "Chroniques de Lisianne".

    Je vais parcourir cette aventure en aveugle. J'ai conscience de me cacher derrière mes mains, mon côté pudique, parler de moi sans pour autant me reconnaitre c'est une idée qui me motive. Je vais tenter de donner un ton décalé, mais toujours accorder du réalisme, les chroniques seront le symbole de mes doutes, mes joies, mes peines, mes amours.... .

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 8 commentaires
  • Justin et moi.

    justin bieber,les autres,le shaker de cyril,skyblog,blog,blog de justin bieber

    Hier étant donné que je ne bossais pas je me suis interressé aux jeunes. Comme tu le sais il est simple de relier le jeune ou peut-être "la" jeune à Justin Bieber. Il est simple aussi de relier le jeune à l'écriture, comme il est simple de relier le jeune à son Skyblog. Alors tu Shakes le tout (le jeune, Justin, l'écriture, le blog)... et tu te retrouves avec ça !, et inutile de te dire que tout cela va te faire reflechir... sur le jeune. Voici un extrait d'un blog (Skyblog) ou une jeune internaute se tape un délire décriture ( avec des fautes) et Justin Bieber (pour info voici des extraits le blog etant supprimé hier). Et juste en dessous je te balance des liens pour que tu puisses en savoir plus !.

    il se remeta sur moi il m'ejacula dans la chatte (avec un preservatif) de se coup je me lava me r'habilla et me coiffa et alla faire un tour dehor

    Cassy : tout a commencer il y a deux moi justin et moi on a coucher enssemble et tout a l'heure on la re fait dans ma baignoir mes la mére de justin et entrés et elle veut me renvoyer chez jeremy Caitlin : avec ton demi frére que ta coucher ? putin mes ses pas une honte au contrére vous découvré votre corp

    Elle sorta un petit vibro qui a deux petit gode a faire vibré dans le vagin jetait a califourchon sur elle on en meta chaqu'un un dans notre vagin et elle le meta a forte vibration et on crier de plaisir on se toucher les sein jusqua se que nous finisson en sembrassent
    Caitlin : hen s'etait super
    Cassy : oui bon on dort 
    Caitlin : oui je suis creuver

    Selena : madame ya justin qui et entrin de doigter cassy en cour
    Mme domin : mes dit pas nimporte quoi il sont entrin d'écrire leur cour

    prés cette demande en mariage de justin nous rentron ver 01h01 du matin et nous allon nous coucher le lendemain j'alla au toilette car j'aver envie de vomir j'alla voir le médecin et il m'anonca que j'etait enceinte de justin (3 mois) j'alla voir justin et lui disa 
    Cassy : justin ?
    Justin : oui =) 
    Cassy : je suis enceinte
    Justin : QUOI !! mes ses super mes imposible
    Cassy : si ses toi le pére justin 
    Justin : mes ses magnifique ma belle mes notre mariage et dans une semaine
    Cassy : t'en fait pas il va pas arriver tout de suite je suis enceinte que de 3 mois
    Justin : ok tu ma fait peur

    je crier de douleur justin apela les embulance il m'enmena d'urgence a l'hopital et il vienne m'annoncer que je vener de perdre mon bébé le lendemain il me laissa sortir et j'alla voir justin et lui disa
    Cassy : justin j'ai perdu le bébé
    Justin : hen putin nan pas sa

    Oui je sais c'est édifiant. Voici quelques blogs dans le même style, pour que tu puisses te faire plaisir.

     http://jbieber-ficts4love.skyrock.com/3.html

    http://st0ry-justin-bieber.skyrock.com/

    http://justin--fiction--bieber.skyrock.com/2.html

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 6 commentaires
  • Flash back.

    flashback.jpgFlash back total depuis le 12 décembre 2008 date de départ de ce blog. Par la suite il est devenue "le shaker de Cyril" un titre en accord avec ma façon de bloguer, au hasard de mes découvertes et de mes conneries.

    J'ai fais un truc très chiant depuis quelques jours, j'ai lu mon blog. Du début à la fin. Ceci étant je ne te cache pas que j'ai passé des notes, passé aussi quelques périodes, mais le plus interressant c'est de suivre l'évolution. J'ai un blog ou je parle rarement de moi, en tout cas c'est mon impression, pourtant en parcourant les notes je redécouvre mes envies, mes émotions du moment, mes passages positifs et négatifs dans ma vie. Evidement je me connais, il m'est donc aisé de situer la période mais néanmoins mes notes, certaines, transpirent de mes émotions du moment. Un véritable Facebook un blog.

    Je n'ai pas de regret, il m'a toujours accompagné, j'ai toujours autant de plaisir à le faire avancer, évoluer, autant de plaisir à suivre (et il faut l'avouer) ses statistiques "grandissantes"" mais qui prouvent que même si mes notes sont rarement commentées vous êtes nombreux à venir me voir. Et pourtant ce n'est pas l'essentiel.

    J'ai comme je le disais autant de plaisir qu'en 2008. Etrangement mon blog est moins personnel, il me ressemble moins. C'est l'impression que j'en ai depuis quelques mois (à la lecture des notes). Mon empreinte reste moins figée, la vidéo du dimanche (rubrique shake la web série) permettais un lien entre son auteur et le blog. Je me suis souvent (comme tous les blogueurs) interrogé sur la ligne éditoriale, souhaité mieux l'organiser, le faire évoluer autrement. Des envies seulement.

    Ceci étant un blog est un objet créatif et ceci m'encourage vivement à continuer. A la lecture de toutes mes notes je me dis que j'en ai balancé des conneries, des idées, des vidéos, des projets... . C'est un véritable plaisir, c'est une pépinière ce blog. Alors il serait facile de dire que tous cela n'est que le reflet du moment, le blog aujourd'hui est un outil indispensable, pour celles et ceux qui le souhaitent, c'est un moyen de communication très novateur et simple d'utilisation.

    Mais c'est aussi une façon de laisser une empreinte numérique et d'archiver sa mémoire.

    J'aime mon blog, vous aussi je l'espère, pour une fois lâchez-vous dans les commentaires, n'hesitez pas dites lui à ce connard de blog ce que vous n'aimez pas chez lui, ou l'inverse aussi. Mon blog est très diplomate il aime se remettre en question... surtout en ce moment. Lui et moi nous ne faisons qu'un.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 8 commentaires
  • Une petite pause.

    rmFRn0Gi1sskU42krYPPbQ.jpg
    Voili, voilou, les vacances. Au programme plage, soleil, glaces, vélos, copines, "P'pa ce soir on va manger chez une copine", crabes, karaoké (bah oui obligé), danser, piscine... .
    Un break bien mérité. Retour au blog vers le 26 juillet, mais je ne te laisse pas vraiment seul car des notes viendront ponctuer le blog durant mon absence (durant cette période vos commentaires seront modérés).
    Bon courage pour ceux qui bossent.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 9 commentaires