Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

flolou - Page 6

  • Je rêve d'un monde...

    Je rêve d'un monde de liberté avec des tonnes de souris dedans (et des sardines aussi).

    clic clac,photo,cliché,chat,gucci,leshaker,flolou,chat noir,animal,félin,fenêtre,réflexion,penser,cyril balayn,souris,sardines,

    Lien permanent Catégories : Shake ton clic-clac [photo]. 0 commentaire
  • Le temps détruit tout.

    amoureux,rêve,rêver,aventure,jeunesse,jeunes,elle et lui,voyage,espèrer,le temps détruit tout,nostalgie,amour,tunnel,cyril balayn,flolou,leshaker,rien n'est impossible,espoir,Peu importe le lieu, peu importe l’horaire. Ils parlaient assez fort pour que je puisse entendre, assez pour que je vienne vous en parler. Vingt ou vingt-cinq ans peu importe.

    Lui – « Tu sais j’aimerais qu’on puisse vivre à Berlin c’est vraiment bien, les choses se passent là-bas »

    Elle – « Ouais ça serait super, il va falloir qu’on trouve du boulot, on n’aura pas besoin de beaucoup de choses, l’important c’est d’être ensemble… »

    Lui – « Au pire je bosserai six mois et après c’est toi, on va bien trouver un équilibre… »

    Elle – « Tu m’aimeras toujours ? »

    Lui – « bah bien sûr. »

    Je pourrais construire cette note avec les failles, les désillusions, la complexité de la vie et la perte des rêves. Mettre en avant que tout est éphémère, que rien ne reste, que le temps détruit tout. Il me serait si facile de faire trébucher les amoureux de cette photo avec cette instantané, si simple de me foutre de leur jeunesse qui me nargue années après années. D’un claquement de doigt me dresser à la frontière de leur rêve pour calmer le jeu et remettre la réalité de la vie à sa place, esquisser un léger sourire et ne rien dire. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • DLMNS en entrevue.

    J’ai découvert DLMNS sur Youtube et son aftermovie du carnaval étudiant de Caen. Il est réalisateur/cameraman/monteur et j’ai voulu en savoir plus sur son travail, ses ambitions et ses projets. J’ai découvert un passionné me rappelant au passage mes jeunes années ou internet n’existait pas et ou je filmais avec une VHS-C et un bon vieux magnétoscope pour le montage. Focus autour de Damien aka DLMNS, un grand merci à lui pour cette passionnante entrevue. [vous pouvez en savoir plus et découvrir sa page facebook ici]

     

    DMNLS,damien lemennais,réalisateur,vidéo,carnaval étudiant de caen,caen,carnaval,aftermovie,galactica,projet vidéo,coulisse,passionné,cyril balayn,flolou,leshaker,entrevue,entretien,

    Alors qui se cache derrière le pseudo DLMNS ?

    Je suis un vidéaste natif de Caen, j'ai 24 ans. Je capture des images et les met en lumière à travers des montages vidéos.

    DLMNS est né en 2010, pas simple à prononcer pour bon nombre de personne cette appellation me représente totalement car c'est l'abréviation de mon prénom et mon nom : Damien Lemennais.

    J'ai commencé à travailler en 2010 avec des clubs de la région caennaise et des djs comme Vitamine RN qui font partie intégrante de mon groupe d'amis aujourd'hui.

    Puis peu à peu je me suis exporté au-delà de Caen en travaillant dans le Nord-Ouest de la France et sur Paris, avec quelques extras sur Londres. Je travaille majoritairement dans l'événementiel.

    J'ai réalisé de nombreux projets depuis cinq ans (plus de 300) allant des boissons (Redbull, Jagermeister), des festivals, des écoles de commerces, des complexes sportifs, des artistes, la villa Christian Dior, des événements sportifs à Chelsea FC ou JO 2012 de Londres.

    Comment est venue l’idée de travailler sur la réalisation du Carnaval étudiant de Caen ?

    Lycéen à Malherbe je faisais le Carnaval étudiant et un jour j'ai décidé de faire une vidéo un peu pour le délire et quand j'ai vu le retour des caennais et l'engouement sur les réseaux sociaux j'ai compris que Caen adhérait à ce type de projet pour montrer à la France ce que la ville était capable de faire.

    Ce qui est amusant c'est que le nombre d'étudiant a augmenté au fur à mesure que je me suis investi dans le projet chaque année. J'ai filmé l'évolution des 10 000 étudiants à plus de 30 000 en quatre ans.

    En 2014, la Fédération Campus Basse-Normandie (les organisateurs) m’a contacté afin de réaliser l'aftermovie officiel de l'événement et c'est naturellement que j'ai accepté. En 2015, nous avons prolongé cette collaboration, et nous avons ainsi rassemblé nos compétences afin d'apporter une nouvelle vidéo de qualité à notre ville de Caen, un souvenir visuel qui perdura au fil des années.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Il paraît qu'on s'ennuie sur internet.

    ennuie,on s'ennuie sur internet,web,internet,s'ennuyer,toile,blog,la fin des blogs,c'est fini,flolou,leshaker,cyril balayn,différence,ressemblance,bloguer,blogueur,la fin des blogs,Il paraît qu’on s’ennuie sur internet. C’est en tout cas l’impression que j’ai en lisant ici et là les différents « maux », les anciens prétextant que c’était bien mieux avant et que plus rien ne reste à faire, les autres qui pensent que c’est la mort des blogs en pensant déjà à ce qui sera la tendance de demain. C’est peut-être une affaire de saison, le soleil reprenant ses droits et faisant chauffer les circuits, la volonté de tout changer pour certainement ne rien recommencer. On s’ennuie sur internet en tout cas. Un peu comme une soirée ou on cherche le contact et le social avec son verre ou l’inverse. Une soirée ou on s’emmerde, les discussions étant les mêmes que la dernière fois, les gens qui se ressemblent, les discussions et l’écoute en diagonale.

    Internet ne serait pas à la hauteur de notre attente ?

    Bien sûr que depuis quelques années déjà l’aspect mercantile a repris ses droits. On passe plus de temps à cliquer les croix, virer les bannières, chercher comment couper le son de la pub qui passe en arrière-plan. Mais internet n’a rien de lisse, c’est un espace très chaotique bien au contraire, tout dépend du regard qu’on y projette. Justement on a tendance à perdre nos envies, nos délires, notre plaisir, ce regard rempli de fougue qui veut tout dévaster sur son passage, comme légèrement désabusé devant nos écrans de ce qu’on pourrait lire. Et pourtant.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Happy Pâques.

    Cloche de père en fille (et de chat). 

    pâques,cloche,vatican,papa,chrétien,lapin,chocolat,oeufs,fête,flolou,playboy,cyril balayn,leshaker,clic clac,photo,chat,masque,

    Lien permanent Catégories : Shake ton clic-clac [photo]. 2 commentaires
  • This Is The End #suncindy [retour sur].

    Le samedi je viendrais faire vivre de nouveau une note. A moi de piocher dans les archives et dans un texte de la semaine du 30 au 5 avril 2014. C’était la dernière de la rubrique des #suncindy (une écriture souvent à deux mains, c’était le cas sur cette dernière). Le 4 avril 2014 ici.

    suncindy,retour sur,accident,solitude,flolou,leshaker,dernière,note,new york,burning man,voiture,espace,souvenir,Il y a environ six mois j’ai eu un terrible accident de voiture. Un gros boum, un gros choc, un truc avec du sang et des poumons qui souffrent, des os cassés. Miraculeusement ce n’était pas mon jour pas mon heure, pas ici, pas dans cette avenue.  Puis la vie recommence avec un rythme différent, les clopes en moins, la jambe en galère, les choses simples deviennent compliqués, les jours deviennent un peu plus long, le téléphone sonne moins, les programmes Tv deviennent ton encyclopédie. Tu cherches ton énergie, cette volonté de pouvoir bruler les planches de nouveau. Petit à petit tu recommences ta vie. Avec le volant dans les mains tu fais perler la sueur sur ton front, tu gueules sur le dernier connard qui tourne sans regarder, puis petit à petit tu recommences ce que tu faisais hier.

    De cet accident je ne garde rien, même pas des souvenirs. Je me souviens uniquement que de ce que j’ai fait le matin même, de mes habits, d’une fille que j’ai croisé juste avant de monter dans la voiture. Je garde juste le souvenir du dernier moment, le dernier souffle avant le choc, la dernière bouffée d’oxygène avant l’impact, la dernière recherche d’air pur à mettre dans mes poumons. Je me demande ce que je ferais et où je serais le jour de cette « véritable » dernière bouffée d’oxygène.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire
  • Définitions #107

    carnaval étudiant,caen,y'a t-il un pilote dans l'avion,crash,aérien,escarpins,usine,desespoir,usé,désabusé,amour,interressant,défilé,statistique,blogueur,leshaker,flolou,cyril balayn,prise de tête,envie,désir,jacquie et michel,La honte : J’ai lu des choses folles sur le thème des blogs, sur sa disparition, sur son évolution. J’ai lu des choses écrites par des blogueurs des premiers jours désabusés, usés, sans magie et considérant que c’était mieux hier et bien moins demain. Et elle, toujours la même, qui parle d’envie, de déconne, de désir, sans prise de tête. Heureusement.

    - de 18 : Merci Jacquie et Michel ! (oui je sais ça fait toujours rire).

    Urne : Un jour je viendrais écrire pour t’expliquer pourquoi je n’y crois plus. Que je vienne t’expliquer mon parcours associatif, très jeune l’intérêt que j’avais pour la politique, le choix des subventions. Il faudrait que je vienne te l’expliquer pour créer le débat, mais le faire impose de se raconter, de parler de soi et de rentrer dans des détails. Je sais qu’on perdu l’envie, l’ambition, le partage, les idées…

    ? : La question c’est de savoir si on désire une femme à la couleur de ses escarpins.

    Y’a-t-il un pilote dans l’avion : On vient de se rendre compte que l’homme n’est pas un objet mais un élément imparfait. Il va devenir complexe de rendre transparent l’interaction entre l’homme et la machine. La seule chose étant de rendre l’humain à un étant d’objet qu’on pourra contrôler. C’est en cours.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 3 commentaires
  • Lettre ouverte au rouge de Kerviel #8 [retour sur].

    Le samedi je viendrais faire vivre de nouveau une note. A moi de piocher dans les archives et dans un texte de la semaine du 23 au 29 mars 2014. Jérôme était en train de marcher, depuis il est arrivé. C’était dans la cadre des « lettres ouverte » le 24 mars 2014 [ici].

     

    jerome kerviel,kerviel,chemise rouge,rouge,couleur,banque,economie,magouille,salopard,riche,affaire,sociétè générale,flolou,leshaker,cyril balayn,retour sur,« Besoin de vous tous. Aidez-moi à fédérer le maximum de monde pour ce combat que je mène contre la société générale. Aidez-moi à lever une armée contre l’impunité du système bancaire. J’embrasse ce combat et suis déterminé à le mener »

    Faut dire que le seul moyen de se lever tous les matins sans se tirer une balle dans la tête c’est ce que tu fais en ce moment. T’as balancé ton costume noir, le rouge attire le regard, il stimule la libido il paraît. Faut dire qu’Antoine de Maximy le faisait avant toi de marcher avec du rouge.

    Puis marcher c’est un moyen d’avancer. C’est même dommage que tu te donnes un objectif, le côté Rock’n’roll serait d’avancer sans but, sans un point à atteindre, le « marche ou crève » à la sauce Kerviel après celle de King. Tu faisais quoi Jérôme après avoir quitté ton job le soir ? Tu marchais ? Tu prenais le temps de contempler ? J’espère.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire