Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

princesse - Page 2

  • Noël pour les princesses.

    [Alexandra Le Dauphin]

    noël,princesse,abdos,sexy,pere noël,leshaker,drole de plumes,shake les princesses,célibataire,Chère princesse,

    Tu es célibataire, quelque part, tu as de la chance. Si, si, en cherchant bien, tu vas vite comprendre que c’est chouette un 25 Décembre d’être une princesse en solo.

    J’t’explique.

    Déjà, pour une non-clélibataire, mère de 3 enfants, le 25 Décembre commence à 6h14 du matin, l’heure du nain surexcité, qui vient constater si le Père Noël a bien accompli sa mission sans se demander comment il a bien pu passer par la cheminée sans avoir entamé son régime Weight Watchers.

    6h14, donc. La non-célibataire-princesse- gâtée donne un petit coup de pied discret au mâle, histoire qu’il participe à l’humeur festive de ce jour spécial. Évidemment, ça commence par une engueulade, car le mâle n’aime pas qu’on le dérange à cette heure-ci.

    Mais toi princesse célibataire ? 6h14 ? Un 25 Décembre ? Tu…dors ! Pas de gosse, pas de mari tire-au-flanc, l’ami Sommeil te berce de ses rayons bienveillants jusqu’à 8h53.

    Oui, princesse célibataire, savoure, parce qu’après finies les grasses mat’ avec ton pote Sommeil.

    En plus, sous ton sapin, la dernière saison de « How I met your mother » ! Pour le coup, tu es aussi excitée qu’une gosse, et te demande déjà comment Barney Stinson va évoluer au cours de cette saison.

    Ah…Barney…Le rêve pour toutes les célibataires (enfin, non, au final, c’est plutôt un joli cauchemar, ce type)

    Autant tu es une Princesse, autant lui, c’est le Roi de l’entourloupe. Mieux vaut ne pas être en couple avec lui pour Noël, il ruinerait tout.

    Avec son p’tit minois craquant et ses tablettes bien façonnées, il a avalé de la Princesse à tour de bras, avec comme leitmotiv : le carrosse doit avoir dégagé avant 6 h14 du mat’ (aussi appelé l’heure de Barney).

    Tu vois, mieux vaut être célibataire à Noël qu’en couple avec un pseudo-mec aux pectoraux douteux (mais qui pourraient poindre avec quelques heures d’abdos-fessiers).

    Je m’égare. Comme d’habitude. C’est un peu ma marque de fabrique.

    Je suis une princesse perdue dans le labyrinthe des mots mais tu vois l’idée : ne fais pas n’importe quoi car tu te retrouverais avec n’importe qui pour Noël !

    Je te laisse, chère princesse, j’ai un pot-au-feu en cours.

    J’déconne. La fée Maïté ne s’étant pas penchée sur mon berceau, je suis une princesse du cuit-vapeur. Mais j’assume. Même pas honte.

    À toi la parole, chère princesse. Surtout si tu aimes les abdos. 

    Alexandra est rédactrice freelance. Pour la retrouver sur Facebook et découvrez son livre "au boulot, Chômette"

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 10 commentaires
  • Princesse sportive ?

    [Alexandra Le Dauphin]

    princesse,sport,sportive,shake les princesses,drôle de plume,leshaker,Je ne sais pas pour toi, mais j’essaie de faire un peu de sport. Pas facile quand on a deux enfants et que les journées s’enchaînent sans qu’on n’arrive toujours à les optimiser comme on voudrait…

    Le Samedi matin, c’est MON moment. Une heure trente de détente (enfin presque, tu vas comprendre pourquoi). Je suis une princesse qui joue au tennis. Bon, sans ma couronne, évidemment. Et dans un langage pas très princier. En fait, oublie carrément que je suis une Princesse quand je suis sur le court de tennis (ou alors, une très bon marché, dont le Roi et la Reine auraient foiré l’éducation). Il faut dire que le Prof n’aide pas. Toujours à charrier ses élèves, celui-là.

    Du coup, pendant une heure trente, entre sueur et désespoir, je cours dans tous les sens pour gommer les excès de la semaine,  tout en sachant pertinemment qu’il faudrait au moins une journée de tennis intensif pour venir à bout du quart de mes réserves pour l’hiver. Mais ce n’est pas grave, c’est déjà ça en moins dans mes cuisses.

    Sauf que le Prof-Tout-Puissant, armé de son arme fatale (le bonnet tricoté par Mémé Yvette, destiné à son p’tit garçon et non pas à un plus que trentenaire au crâne démesuré) me déconcentre. Ok, la (fausse) Princesse que je suis à tendance à s’éparpiller, ce n’est pas nouveau. Alors, je propose qu’on interdise les objets susceptibles d’être méchamment vannés sur le court. (T’en penses quoi, coach, si tu me lis ?) Mais il y a plus grave. L’étiquette du Prof de tennis va en prendre un coup quand vous aurez lu ces lignes.

    Étant gauchère, les gestes tennistiques sont inversés par rapport à la majorité des élèves du cours. Et j’ai bien envie de vous parler de l’explication du Prof (toujours le même, celui au bonnet trop petit d’avant-guerre, mais je ne me moque pas, je constate, hein ?) Motivée comme jamais, j’attendais la consigne, en princesse sage (pour une fois). Le Prof l’explique aux droitiers, puis se souvenant (tiens donc) qu’il a deux gauchères dans son cours, tente de nous montrer les gestes à appliquer.

    princesse,sport,sportive,shake les princesses,drôle de plume,leshaker,Et là, cramponne-toi à ton siège, voici l’explication faite pour nous qui sommes latéralisées à l’inverse de tout le monde (je cite) : « alors, les gauchères, pour vous, c’est hop hop hop ». Hum. De quoi ? Suite à cela, le Prof n’arrivant pas à simuler l’exercice à l’envers, a pris une minute pour y réfléchir et nous proposer une explication plus rationnelle que ce fameux « hop hop hop ». Je suis mesquine, mais il fallait en parler, non ?

    Je sens déjà le souffle de la révolte gronder chez mon coach tennistique. Ça va chauffer pour mon matricule. Mais j’l’avais prévenu  qu’il n’échapperait à la sentence Drôle de Plume. Parce que votre rédactrice adore écrire sur des gens ordinaires, dotés de bonnets extraordinaires. Les situations de la vie courante, celles qui te parlent, doivent être mises en valeur, non ? Maintenant, je file me terrer dans un coin et attends la peine capitale (22 tours de terrain sans s’arrêter pour crime envers sa Majesté des Balles).

    Fais du sport, quoi, chère Princesse. Mais choisis bien ton Prof.

    Alexandra est rédactrice freelance. Pour la retrouver sur Facebook et découvrez son livre "au boulot, Chômette"

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 0 commentaire
  • La lettre d'amour.

    [Alexandra Le Dauphin]

    Aujourd’hui, chère princesse, j’ai envie de te parler de la lettre d’amour. Je sais, c’est bizarre comme sujet, mais pas tant que ça. Tu sais quoi ? (Et je t’assure que c’est vrai) La requête la plus tapée pour arriver sur mon site Internet est « lettre d’amour » ou « exemple lettre d’amour ». J’ai même eu « rédiger une lettre d’amour drôle ». Tout ça loin devant « rédaction web » à mon grand regret. Non pas que je n’aime pas écrire des lettres d’amour (au contraire) mais j’aimerai une répartition plus équitable du pourcentage des mots-clés, c’est tout (Google, si tu m’entends…)

    lettre d'amour,écriture,le shaker de cyril,shake les princesses,drole de plume,aimer,rédaction web,princesse,Bref, tout ça pour te dire que la lettre d’amour a la côte. On ne dirait pas comme ça, mais l’esprit princesse romantique existe toujours d’après mon Google Analytics. Et je trouve ça touchant. Je pensais que l’heure était au sarcasme et à l’individualisme. Je me plaçais en princesse désabusée, mais heureusement, tu m’as prouvé que c’était n’importe quoi ! Car le résultat est là : la requête « lettre d’amour » explose toutes les statistiques de mon site Internet, loin devant tout le reste en plus ! ( À part « faire-part de mariage original, normal, ça va ensemble).

    Cette constatation fait du bien. Et j’espère que tu continueras à chercher un modèle de lettre d’amour, que tu t’en inspireras pour rédiger tout ce que tu as sur le cœur. Cela dit, si j’ai un conseil : ne copie pas une trame écrite par quelqu’un d’autre. Ca sentirait le trafiqué. Parle de tes sentiments avec pudeur, sans en faire trop. Raconte au destinataire de ta lettre ce qu’il provoque chez toi, pourquoi tu as besoin lui. Ne le noie pas sous les platitudes, sois inventive ! Utilise les métaphores, colore tes mots avec les pinceaux de l’amour et pleure, ris, hurle si ça te chante !

    Écrire une lettre d’amour, ce n’est pas facile. C’est mettre à nu tes sentiments et t’exposer à une déception en cas de non-retour. Mais si tu fais mouche…Waou. C’est tout le mal que je te souhaite, chère princesse.

    Si tu piques une crise d’hystérie devant ta feuille blanche parce que tes mots n’ont pas la portée espérée, pense à Drôle de Plume. Tape « lettre d’amour », et suis le chemin de Google, tu me trouveras, bienveillante, pour rédiger les cris de ton cœur sur papier glacé.

    Alexandra est rédactrice freelance. Pour la retrouver sur Facebook et découvrez son livre "au boulot, Chômette"

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 0 commentaire
  • L’effet réflexe, c’est du lourd !

    [Alexandra Le Dauphin]

    poux,se gratter les cheveux,princesse,shake les princesses,cyril balayn,drole de plume,le shaker de cyril,réflexe,gratter,pouxL’effet réflexe, c’est du lourd !

    Une chose que tu as du remarquer, amie Princesse (mais ça arrive aussi aux Princes les plus charmants), c’est que certains faits te poussent à l’action, souvent contre ton gré.

    L’exemple le plus flagrant : le grattage-réflexe « pou ». Ça fait rêver,  je sais. Mais incontournable, vu qu’aucune Princesse aussi bien élevée soit-elle n’y résiste.

    Je te plante le décor. Tu es à table, tu regardes la télé, enfin, disons plutôt que tu scrutes les images sans faire trop attention au sens. Surtout quand c’est la pub Carglass (au secours, si on ne le sait pas qu’Olivier va injecter sa résine spéciale pour réparer le trou de ton pare-brise s’il est moins gros qu’une pièce de 2 €).

    Bref, la pub Carglass, amie Princesse, tu ne la supportes plus et tu sais que si tu l’écoutes, tu l’auras toute la journée dans la tête.

    Donc, tu zappes. Et tu tombes nez-à-nez avec…un pou. Suggéré, non réel donc, mais assez flippant pour que de suite…tu te grattes la tête…Tiens d’ailleurs, rien que de l’écrire, mon cuir chevelu frissonne.

    Quant à toi, amie Princesse, rien que de le lire, c’est pareil, tu commences à sentir le pou. (Fais gaffe, il arrive, chasse le vite)

    C’est terrible ce genre de réflexe de Pavlov appliqué aux lentes. Mais c’est scientifique, enfin presque.  Je ne sais pas si des études ont été menées à ce sujet, mais ce que je sais, c’est que toutes les Princesses qui lisent ces lignes se grattent en ce moment même la tête en me maudissant et en tentant d’oublier « Carglass répare, Carglass remplace » (trop tard, ça tournera en boucle toute la journée)

    Aussi, je te prie de m’excuser d’avoir mis en évidence un fait avéré. Essaie de ne pas te gratter les cheveux la prochaine fois que tu verras une publicité anti-poux, et si tu tiens plus de 5 secondes, contacte-moi. Parce que c’est un acte héroïque qui doit être souligné.

    A bientôt pour d’autres gestes réflexes style Pavlov et d’autres publicités à te remémorer, histoire que ton éducation de Princesse en prenne un coup quand la (Reine) Mère verra sa chère fille se frotter énergiquement le cuir chevelu en râlant sur une certaine Drôle de Plume, rédactrice originale de son état, qui vient de se mettre à dos toute une frange de la population (surtout les mamans dont les p’tits sont à l’école, sanctuaire du vénéré Pou)

    De toute façon, ce n’est pas ma faute, amie Princesse, c’est un sujet soufflé par Hélène A. qui, elle-même a tâté du pou encore récemment. Enfin, symboliquement via une publicité anti-lentes. Parce qu’heureusement pour elle, la bestiole n’est pas (encore) arrivée dans son  « home sweet home ».

    J’attends tes commentaires de poux, amie Princesse, fais-moi rêver (hum)

    Alexandra est rédactrice freelance. Pour la retrouver sur Facebook et découvrez son livre "au boulot, Chômette"

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 4 commentaires
  • Princesse honnête ?

     

    [Emilie Daffis]

    princesse,énervée,princesse connasse,colère,rendre des comptes,branleuse,cyril balayn,mimilie,shaker les princesses,le shaker de cyril,colèriqueEn tant que véritable princesse (surtout du shaker), je viens vous écrire ce mécontentement (pour ne pas dire de gros mots mais bordel que ça me démange). Ça fait bien longtemps, que je n’ai plus écrit ici, dans cette rubrique Shake les princesses. Ne pensez pas que je n’aimais pas participer ici, juste qu’avec Cyril, nous avons des projets en commun qui se construisent et qui nous prennent un peu, beaucoup de temps. 

    Bref, en ce moment, je suis passée en mode Princesse Connasse, un peu ras le bol que l’on me prenne pour une gentille fille compréhensive (même si c’est le cas), il y a de l’abus. Tu ne sais peut être pas, mais il y a plusieurs catégories de meufs : les poufs, les gentilles, les bienveillantes, les girls, les connasses, les dents longues, et les putains ... Excusez des termes, mais vous devriez savoir qu’entre nanas, nous ne nous aimons pas trop, et la langue de pute étant un peu le dialecte privilégié, je me dois d’être à la hauteur de mes congénères...

    Donc j’avais envie aujourd’hui, de vous parler de ces princesses aux dents si longues, qu’elles ne connaissent pas la franchise. Ces princesses, sous prétexte de vouloir quelques choses (un cadeau de leur mec, une visibilité internationale, un boulot, un mec aussi, de l’argent ...) vont t’écraser sans pitié. Je ne suis pas contre la compétition, ancienne handballeuse, je dois dire que j’aime me battre pour ce que je crois être le mieux pour moi.

    Seulement voilà, j’ai ce qu’on appelle une conscience, qui me rappelle à l’ordre chaque jour que mon dodo passe. Ce qui fait, que je ne peux rayer le parquet avec des dents pointues, longues et crade.

    Pourquoi ? Parce que les pseudos princesses aux dents longues sont (dans le désordre dans la liste) :

    -  Menteuse

    -  Manipulatrice

    -  Joueuse sur les sentiments d’autrui

    -  Tricheuse

    -  Castratrice

    -  Branleuse

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 18 commentaires
  • Les "vraies" vacances !

    [Alexandra Le Dauphin].

    Bonjour à toutes et tous !

    Tout d’abord, je me présente : je suis Alexandra, rédactrice pour le web. Ma spécialité : les chroniques humoristiques, celles qui n’ont d’autre but que de te faire sourire.

    Pour parvenir à ma mission « travail de tes zygomatiques », j’aurai besoin de ta coopération.

    Aussi, si tu sens que tu n’es pas prêt à lire des âneries qui te parleront de ta vie quotidienne, un conseil : file. Dans une galaxie très très lointaine.

    Si, au contraire, tu as des soucis, des voisins chiants, des gosses terribles, des disputes avec ton mari ou des contrariétés  X ou Y, reste, et nous en rigolerons ensemble.

    alexandra,drole de plume,cyril balayn,le shaker de cyril,princesse,chronique humoristique,piscine,crise de nerf,vacances,les vraies vacancesCet article est ouvert aux commentaires (hostiles ou pas, d’ailleurs). Il n’a pas matière à avoir une densité réelle en terme de réflexion (ça, tu l’avais compris). C’est superficiel, limite familier, mais c’est approuvé par le Shaker (pas vrai, le Shaker ?). Tout roule donc !

    Une dernière chose : ami mâle, j’ai l’habitude de te maltraiter dans mes chroniques, pourtant, je connais tes capacités extraordinaires. Ne te vexe pas, c’est du second (voire troisième) degré, vu ?!

    Pour cette première chronique humoristique,  ma drôle de plume a décidé de s’attaquer…aux vraies vacances !

    J’insiste sur le mot « vraies », (si tu es une mère avec l’option enfant en bas âge, tu devrais comprendre) car, au XXIème siècle, difficile de poser son cerveau au bas de sa serviette et de ne penser à rien d’autre qu’au néant.

    Déjà, tu croyais être tranquille au bord de la piscine, à siroter ton diabolo-grenadine pendant que tes deux gosses nageraient tranquillement.

    Ne rêve pas.

    alexandra,drole de plume,cyril balayn,le shaker de cyril,princesse,chronique humoristique,piscine,crise de nerf,vacances,les vraies vacancesIl y en a deux qui hurlent et qu’on entend à l’autre bout du camping…Devine ? Oui, ce sont les tiens.

    L’eau est froide, ils n’arrivent pas à nager, le grand a fait couler le petit : les excuses pleuvent pour te faire lever tes fesses de ta serviette.

    Obligée d’intervenir, vu que tous les regards désapprobateurs convergent vers toi et attendent la sanction, pour que la piscine retrouve son calme habituel.

    Ton cerveau est resté posé sur le sol environ 45 secondes (y’a de l’idée, mais c’est encore trop peu).

    Tu as vite du le reprendre face à la crise aquatique à laquelle tu as fait face.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 6 commentaires
  • Princesse bordélique.

    [Kielut]

     pocahauntas.png

    Parlons des cosmétiques et accessoires qui veillent sur la beauté et l'éclat de toute princesse autoproclamée.

    En général, les articles d'hygiène s'alignent dans la cabine de douche, sur l'appui de baignoire, parfois dans les rangements de la salle d'eau. Mais où poser le rasoir qui défriche jambes et aisselles? L'objet est-il utilisé pour la toilette corporelle ou à des fins érotiques? On pourrait l'imaginer sous la table de chevet, près d'un godemiché emballé sous vide. Le plus simple est de planter le triple lame dans le verre à dents de Monsieur, surtout quand il lui est emprunté.
    Pas question de l'abandonner dans l'eau, encrassé par les grains du gommage au savon noir, les résidus d'après-shampoing et les poils en tous genres.

    Vous qui avez les cheveux longs, où déposez-vous les attaches qui servaient à vous coiffer ? Au fond d'une poche ? Sur le premier plan de travail devant vous ? Dans une boîte pour épingles à cheveux ?  Vous répondrez "Dans le sac à main" pour vous dédouaner. En vérité, les barettes traînent sur la housse de couette, sur laquelle vous jetez le soutien-gorge de retour chez vous.
    C'est ainsi que vous perdez, une fois de plus, une paire de boucles d'oreilles fantaisie qu'une main secourable a rangé en lieu sûr. Vous ne vous en souciez guère parce qu'il est temps de se démaquiller.
    On se débarbouille au lait, on décolore les yeux à la lotion, on rince à l'eau micellaire avec force disques en coton. Le mobile sonne SMS/appels/alarmes, le gamin renverse le dissolvant pour vernis à ongles.

    En râlant, vous courez dans le salon pour consulter la messagerie, abandonnant une tripotée de flacons autour du lavabo. Vous vous asseyez pour manucurer vos ongles. Hop les bagues sur la table basse, on décape les ongles avec le coton restant du démaquillage. Retour à la salle de bain pour laver les mains au savon doux.
    Vous n'avez rien préparé pour le dîner, vos escarpins traînent dans l'entrée et vous devez refaire le chemin à l'envers pour ranger les objets du délit. Naturellement, rien ne va au même endroit: vide-poches, panier de linge sale, trousse de maquillage, penderie, etc.

    Princesse, si charmant vous avez, soyez magnanime, vous êtes bordélique !

    copyright photo: Dina Goldstein's Fallen princesses

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 6 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne #3. Moi et le 11 septembre.

    princesse,11 septembre,world trade center,attentat,terrorisme,mourir,tuer,le shaker de cyril,ground zéro,hotesse de l'air

    Fruit du hasard il se trouve que la publication de ma note intervient le 11 septembre. Et entre le 11 septembre est moi le lien est fort, de part mon métier, moi l'hôtesse de l'air.

    Pourtant je ne voulais pas plomber l'ambiance, je devais te raconter ma semaine, celle de mon aller retour sur (justement) New York, le plaisir de mes reprises des vols longs-courrier, ma visite éclair sur le site de Ground Zéro, ma rencontre improbable dans l'aéroport Kennedy, et ma deception franche et directe lors de mon retour, une petite et légère deception amoureuse moi la fille à fleur de peau actuellement. Tu n'auras pas l'occasion de lire mes lignes concernant ma petite semaine mais je vais juste te propulser 10 ans en arrière, j'avais 25 ans, j'étais hôtesse, je débutais, et j'allais découvrir qu'un avion pouvait servir de bombe.

    Nous nous souvenons tous de ce que nous faisons le 11 septembre 2001. Il y' a 10 ans je venais de terminer tout juste ma formation dans une école de Genève ou mon frère habite. J'allais commencer mon apprentissage dans la compagnie dans laquelle je travaille actuellement (oui j'aime l'imobilisme !). J'étais chez mon frère, je venais de trouver un petit appartement parisien, je profitais d'une belle après-midi pour voir mes copines qui allaient me manquer.

    En début d'après midi je me souviens de lire mon mail et de découvrir un message de ma meilleure amie "ma belle je pense à toi, ne flippe pas !", je m'en souviens très bien.

    Ce n'est que le soir en rentrant, la télé que je vois au loin dans l'entrée, la fumée, l'horreur. Je crois bien n'avoir pas décollé du canapé un bon moment et de recevoir des messages de ma mère affolée (c'est encore le cas aujourd'hui).

    Cependant j'ai connu l'après 11 septembre, une nouvelle formation suite à cet attentat, des contrôles plus rigoureux et des passagers qui le comprennent mieux.

    Entre nous, nous n'en parlons jamais, mais j'ai conscience que cela reste en mémoire dans l'esprit du personnel naviguant. Puis comme dit ma mère pour se rassurer face à mon métier "ma chèrie en même temps l'avion c'est le moyen de transport le plus sûr".

    [Lisianne]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 4 commentaires
  • Pourquoi les Princesses s’obstinent elles à embrasser des crapauds ?

    [laly] 

    princesse,crapaud,semaine,vacance,le shaker de cyril,embrasser,prince charmant,confessions,trentenaire débordée,laly

     

     

     

     

     Pourquoi les Princesses s’obstinent elles à embrasser des crapauds ?

    C’est vrai ça, pourquoi, je vous le demande ?

    Pourtant j’en ai testé plein :

     ·         le crapaud indécis ( embrasse bien mais a une maladie très handicapante : il est atrophié du cœur.  Il finit par disparaître au loin et toi t’attends longtemps pour … rien).

     ·         Le crapaud qui confond ta bouche avec une machine à laver ( non seulement tu vis un grand moment de solitude mais en plus tu repars avec le tournis, étourdie par tant de tours gratuits ! )

     ·         Le crapaud infidèle ( il dit qu’il t’aime, ensuite il dit qu’il aime sa femme, ensuite il t’aime à nouveau et pour finir il quitte tout le monde pour une autre )

     ·          Le crapaud réglo mais qui ne te promet rien ( et pour finir tu apprends qu’il a rencontré une fille et qu’il n’est plus dispo )

     ·         Le vrai crapaud ( voir photo )

     Ma conclusion est que quelque soit le crapaud on arrive toujours au même résultat : pas de prince charmant !!

    Et tu sais pourquoi ?

    Ben parce qu’il n’existe pas en fait…

    Et ce n’est pas bien grave, faut juste le savoir ;-) "

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 9 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne. Préambule.

    J'ai découvert dernièrement Lisianne, avec sa contribution que j'ai particulièrement apprécié. J'ai par la suite demandé à cette dernière une seconde participation afin de lui exposer un projet commun "les chroniques de Lisianne". Il y a environ 15 jours j'ai rencontré cette jeune femmes sur Paris, j'en ai profité pour qu'elle m'accorde une petite entrevue afin de mieux vous la présenter.

    Lisianne en quelques lignes, une petite présentation.

    Salut le Shaker. Lisianne 32 ans, je suis hôtesse de l'air sur une grande compagnie aérienne, alsacienne d'origine et vivant à Paris depuis 4 ans. C'est difficile de se décrire, je suis impulsive, entière, mes copines et copains me décrivent comme une "atta-chiante".

    Tu n'es pas une adepte de l'internet, des blogs, c'est surprenant ta motivation à participer à ce projet ?.

    lisianne,coca,princesse,hotesse de l'air,le shaker de cyril,chronique,préambule,amour,blog,entrevueJe ne suis pas une adepte dans le quotidien, je n'ai pas de compte Facebook encore moins de Twitter, je ne fais pas mes courses en ligne, mais j'ai le net à la maison car il faut pas déconner quand même. Je ne suis pas une lectrice des blogs, j'ai découvert le Shaker par hasard suite à une entrevue que tu accordais sur la parentalité, j'ai aimé ton discours et tes écris, j'ai découvert ton univers et ton blog et puis en deux temps trois mouvements je suis devant mon coca light sur une terrasse parisienne à discuter de nos projets. La vie c'est fascinant (enfin pas toujours).

    Des envies particulières sur les "Chroniques de Lisianne".

    Je vais parcourir cette aventure en aveugle. J'ai conscience de me cacher derrière mes mains, mon côté pudique, parler de moi sans pour autant me reconnaitre c'est une idée qui me motive. Je vais tenter de donner un ton décalé, mais toujours accorder du réalisme, les chroniques seront le symbole de mes doutes, mes joies, mes peines, mes amours.... .

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 8 commentaires