Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Leshaker - Page 4

  • Harmonie en entrevue.

    Focus sur un blog que j'apprécie et que je lis depuis quelques années déjà [après la pluie le beau temps]. Harmonie en est l'auteure. Une jeune Caennaise qui aime et qui nous fait découvrir cette si jolie ville avec des bonnes adresses, des découvertes, des coins de rue... Au travers de l'entrevue elle m'a posé une question en me demandant ce que j'aimais en tant que lecteur masculin : Un blog est une sphère, un style, un coin presque à l'abri du monde, je suis donc très fidèle à l'esthétisme qui se dégage de ce blog. Au contraire garde l'esprit féminin de ce blog. Entrevue avec Harmonie c'est maintenant - [le blog après la pluie le beau temps] [facebook] [twitter] [instagram]

     

    harmonie,après la pluie le beau temps,lifestyle,caennais,caennaise,bonnes adresses sur caen,life,normand,ville,calvados,cyril balayn,flolou,leshaker,entrevue,interview,ville de caen,le beau temps,Harmonie ton blog s’intitule « après la pluie le beau temps » c’est une référence à notre ciel normand ou c’est tout autre chose ? Qu’est-ce qu’un blog « life style ?

    J'ai choisi ce nom il y'a une dizaine d'année, quand j'ai commencé mon blog. C'est en effet une référence au ciel Normand qu'on peut qualifier de changeant !

    Ce proverbe est également très optimiste, car il signifie que même si l'on se trouve dans une situation difficile, de bonnes nouvelles finiront par arriver.

    Enfin, c'était le nom d'une petite boutique qui n'existe plus, et qui se trouvait à Bricquebec, dans la Manche. Je m'y rendais chaque été pour acheter des épuisettes avec mes cousins quand j'étais petite, cela marquait le début de l'été, et me mettait toujours en joie.

    Quand j'ai décidé de créer mon blog, des années plus tard, j'ai repensé à cette boutique, au bonheur que j'éprouvais à y entrer, à l'odeur des vacances d'été, ainsi qu'à ce proverbe résolument optimiste. Et mon blog se situant en Normandie, ce nom s'est imposé de lui même.

    Enfin, le terme « lifestyle » est une sorte de non-catégorie où l'on trouve pêle-mêle une multitude de sujets. Un blog mode parlera mode, un blog cuisine présentera des recettes,...  mais le terme lifestyle sert à qualifier un blog abordant plusieurs thématiques.

    C'est un blog qui peut passer d'un sujet à un autre, du coq à l'âne, ou... de la pluie au beau temps !

    Tu focalises assez souvent tes articles sur la ville de Caen, qu’apprécies-tu au sein de cette ville ? 

    La première fois que je suis arrivée à Caen, j'ai détesté la ville. Je l'ai trouvé froide et très petite.

    Mais j'ai fini par découvrir de petites rues cachées, et de jolis endroits, que j'aime beaucoup photographier dès que l'occasion se présente. Il ne faut pas se fier à l'apparence de Caen, à première vue. C'est une vieille dame, qui a connue beaucoup de drames, et qui a du se reconstruire. Elle est plus forte qu'elle n'y paraît, et plus secrète aussi. Ce qui la rend beaucoup plus complexe et intéressante. Il y'a des millions d'anecdotes et de traces du passés cachées entre ses murs.

    J'ai aussi appris que les Caennais sont à l'image de leur ville : ils peuvent paraître distants au premier abord, mais une fois que vous leur prouvez que vous êtes digne de confiance, ils deviennent les plus fidèles des amis.

    harmonie,après la pluie le beau temps,lifestyle,caennais,caennaise,bonnes adresses sur caen,life,normand,ville,calvados,cyril balayn,flolou,leshaker,entrevue,interview,ville de caen,le beau tempsJ'ai compris que Caen n'est pas une ville qui s'offre aux badauds, qui se découvre au premier visiteur, mais une ville qui s'apprivoise. J'aime son côté sauvage. Il faut la connaître pour l'aimer, il faut arpenter des millions de fois ses ruelles pavées pour l'apprécier, mais une fois qu'on s'y installe, on ne veut plus la quitter.

    D'ailleurs, je suis partie deux ans, et j'ai tout fait pour revenir vivre ici ! J'avais même écrit une lettre d'amour à Caen en revenant ! [ici]
    Sans oublier qu'en dix ans, Caen a beaucoup évoluée, des quartiers ont été rénovés, de nouveaux concepts de sorties et de boutiques se sont installés, des associations se sont montées, et j'espère que cela va continuer ! C'est ce dynamisme que j'essaie de montrer, à travers mon blog.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Un été se termine et un autre recommence...

    été,recommencer,sumer,estivale,reflexion,flolou,leshaker,cyril balayn,saison,fini,vieillir,grandir,vintage,sun,shineCe n’est pas un état des lieux, bien au contraire, le plus souvent c’est en début d’année qu’il est coutume de faire un bilan. Je laisse travailler ma tête bien assez toute l’année dans toutes les directions pour éviter la chose par écrit. Un été se termine, un autre recommence…

    J’ai passé moins de temps devant mon ordinateur, j’ai purgé mes yeux, passé du temps ailleurs, différemment. Toujours cette envie forte de ne pas quitter cet endroit que j’aime, ma vie numérique n’est pas que virtuelle, c’est bien plus complexe que cela. J’ai à ce titre au tout début de la saison estivale abandonné mon compte personnel Facebook pour ne garder que mon état de blogueur. J’en suis heureux, je ne fais qu’un, j’ai mis un certain temps à m’opposer, à me comparer, mais foncièrement je suis le même, c’est une suite logique. Il n’est qu’un espace créatif, rien de plus et rien de moins. Il m’arrive de trouver la chose pathétique et de me dire que je devrais passer du temps autrement mais je me souviens du début, du point de départ, de la genèse.

    Mon changement de vie il y’a bientôt dix ans a supprimé un quotidien d’une petite blonde que j’aime si fort. Faire travailler la machine à penser différemment, tenter de combler cette solitude dont tu ne te feras jamais, celle de ton enfant. Avec le temps on compose, mais jamais au grand jamais on ne pourra s’habituer, c’est une cicatrice et elle restera profonde. Pourtant, tout va bien. Un été se termine et un autre recommence pour ma fille, encore et encore. Décidément depuis que j’ai pris 43 ans le « middle life » n’est pas qu’une phrase. La nostalgie de sa jeunesse s’effaçant au fil du temps. Je n’apprendrais rien aux parents mais quel bonheur de la voir évoluer, affichant sa personnalité volcanique petit à petit.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • Définitions #111

    désillusion,définitions,2050,vintage,pensée,ma fille,rebelle,belle,nana,leshaker,flolou,cyril balayn,blogueur,oeil,Désillusion : Le profond sentiment et l’attirance pour l’horizon est universel, sentir le lointain, regarder loin devant et laisser voguer l’imagination. On se fige devant la mer, on regarde les avions qui décollent, c’est certainement mieux de l’autre côté. Puis au fil du temps devant la mer et sa perspective tu te dis qu’un autre comme toi regarde fixement vers ton étendue, imaginant lui aussi ce que toi tu ne connais que trop bien. Y’a que des regards qui se croisent finalement.

    Partir : J’ai envie d’Inde.

    √²: Le battement d’ailes du papillon, le puzzle enfin terminé, mon amour du karma, l’équation résolu. Il reste à faire face aux démons et les exorciser. La route est la bonne, au loin… l’horizon. On regarde dans la même direction.

    Calendrier : En 2050 j’aurais 78 ans. Pile quand la terre s’arrêtera de tourner. Le bol.

    Elle : Ma fille est belle, ma fille est extraordinaire, ma fille à un putain de caractère, ma fille à un putain de talent créatif, ma fille est un volcan qui fume pour mieux exploser prochainement, ma fille est une rebelle. Ma fille est entière et aime la vie. Merci Lou pour ce que tu es et ce que tu deviendras.

    Dicton : La sciatique c’est chiatique.

    Photo : Il est vrai que je suis moins prolixe sur le blog ces derniers temps, la réponse ne se justifie pas uniquement en cette saison estivale. Je passe moins de temps devant mon ordi, mes pensées vagabondent autrement. Je garde un œil sur vous.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • On y retourne ?

    I Believe I Can Fly et plus dure sera la chute, le rencontrer tous les jours et savoir que demain il sera là, toujours tester le matériel avant, plonger (avec les lunettes), faire un point météo c'est important, garder l'esprit saint-Tropez, Point Break c'est une philosophie de vie, toujours plus haut..

    vacances,holidays,clic clac,i believe i can fly,barneville carteret,manche,cotentin,météo,cyril balayn,plonger,flolou,leshaker,soleil,point météo,

    vacances,holidays,clic clac,i believe i can fly,barneville carteret,manche,cotentin,météo,cyril balayn,plonger,flolou,leshaker,soleil,point météo,

    vacances,holidays,clic clac,i believe i can fly,barneville carteret,manche,cotentin,météo,cyril balayn,plonger,flolou,leshaker,soleil,point météo,

    vacances,holidays,clic clac,i believe i can fly,barneville carteret,manche,cotentin,météo,cyril balayn,plonger,flolou,leshaker,soleil,point météo,

    vacances,holidays,clic clac,i believe i can fly,barneville carteret,manche,cotentin,météo,cyril balayn,plonger,flolou,leshaker,soleil,point météo,

    vacances,holidays,clic clac,i believe i can fly,barneville carteret,manche,cotentin,météo,cyril balayn,plonger,flolou,leshaker,soleil,point météo,

    vacances,holidays,clic clac,i believe i can fly,barneville carteret,manche,cotentin,météo,cyril balayn,plonger,flolou,leshaker,soleil,point météo,

    vacances,holidays,clic clac,i believe i can fly,barneville carteret,manche,cotentin,météo,cyril balayn,plonger,flolou,leshaker,soleil,point météo,

     

    Lien permanent Catégories : Shake ton clic-clac [photo]. 0 commentaire
  • Merci qui ? Merci Kinou.

    ... et le temps de faire de nouveau un focus sur son entrevue [kinou en entrevue].

    kinou,portrait,autoportrait,leshaker,flolou,cyril balayn,kinougram,dessin,talent,caen

    kinou,portrait,autoportrait,leshaker,flolou,cyril balayn,kinougram,dessin,talent,caen

    Lien permanent Catégories : Shake ton clic-clac [photo]. 0 commentaire
  • Igor Hollman en entrevue.

    Igor Hollman est comme il se définit lui-même un amoureux de la nature, un passionné. Dernièrement il a connu le "buzz" avec ses clichés des aurores boréales qu'ils étaient possible de voir sur les côtes normandes. Focus autour de son travail et de sa passion. [son facebook]

     

    entrevue,aurore boréale,interview,climat,nature,phénomène,climatique,leshaker,flolou,cyril balayn,boréale,côte normandeEn quelques lignes petite présentation du photographe et de ton travail, en un mot qui es-tu ?

    Contemplatif et amoureux de la Nature depuis mon plus jeune âge, je me suis lancé dans la photographie depuis 2010 (achat de mon premier reflex numérique) dans le but de capter ces instants où les éléments se mettent en scène. Mon regard photographique se porte essentiellement sur le thème du paysage et des ambiances que la Nature peut délivrer, notamment à travers différentes lumières et conditions météo. En effet, les manifestations atmosphériques suscitent en moi une réelle fascination pour ne pas dire attraction ; en particuliers les orages et les phénomènes qui y sont associés. Ces phénomènes peuvent être la foudre, les vents tourbillonnaires, ou encore les structures nuageuses aussi insolites que chaotiques. J'aime cette sensation de me sentir tout petit et de côtoyer l'immensité comme l'intimité de la Nature, d'avoir en quelque sorte cette impression de vivre un instant privilégié en assistant aux premières loges à un spectacle qu'elle m'offre généreusement. La photo est pour moi, à la fois une façon de m'évader et de communiquer ces instants où la nature exprime, non seulement son caractère et sa puissance, mais également une part de son infinie beauté.

    Dernièrement tu as assisté aux aurores boréales vues sur la côte normande, un phénomène naturel magnifique, peux-tu nous en parler et comment est-il possible de le distinguer ?

    En effet, j'ai eu la chance d'assister à ce spectacle incroyable il y a peu. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas vraiment ce « phénomène », ce sont à l'origine des radiations émises par le Soleil à la suite d'une éruption qui entrent en collision avec la haute atmosphère terrestre (magnétosphère) et qui vont ensuite être canalisées par l'intermédiaire du champs magnétique de notre planète au niveau des pôles (Nord/Sud). Il en résulte alors ces nappes lumineuses et colorées que l'on observe habituellement dans les hautes latitudes. Seulement il arrivent que des éruptions soient bien plus violentes qu'en « temps normal » et qu'elles projettent avec une très forte intensité une grande concentration de particules permettant ainsi l'observation d'aurores jusqu'à des latitudes beaucoup plus basses, comme ce fut le cas dernièrement.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Être égoïste ou comment être mal perçu.

    [Emilie Daffis]

    selfish,être,soi,seul,alone,égoïste,égoïsme,penser à soi,reflexion,emilie daffis,contribution,cyril balayn,flolou,leshaker,respecterIl y a de ces périodes où je ressens le besoin de prendre du recul. Je n’arrive pas à écrire et puis pour dire quoi, ce que j’observe ? Ce que je ressens ? Ce qui se passe dans ce monde de fous et qui me rend dingue ? Ce qui va se passer dans ma vie et qui ne regarde que moi et moi ?

    Il y a de ces périodes où se recentrer devient vital, à trop donner tu en oublies l’essentiel : toi.
    A trop être avec les autres, tu en oublies que la première personne à qui tu dois faire attention c’est toi. Toi et seulement toi.
    Les gens appellent cela être égoïste à partir du moment où tu décides de ta vie, de tes besoins, où tu vas prendre ce temps pour toi et seulement toi. Et surtout, parce que tu n’es pas disponible pour eux.
    C’est marrant, j’appelle cela de l’amour, de l’amour pour soi, et selon moi c’est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire.
    S’aimer soi, se donner à soi et seulement soi, pour être au monde pleinement.

    Alors effectivement se donner à soi nécessite de dire parfois non aux autres.  Mais n’est-ce pas une forme de respect et d’amour que d’être vrai et authentique ?
    N’est-ce pas aimant de dire non à l’autre parce que sinon ce serait se forcer, être faux, faire semblant et jouer un rôle ?
    Parce que l’autre en réalité a besoin de quoi : d’amour, de disponibilité, d’écoute, de reconnaissance, non ?
    Mais si l’on n’est pas soi, si l’on fait semblant, si l’on écoute qu’à demi-mots, est-on vraiment dans l’amour ? Si l’on est présent physiquement mais pas psychiquement ?
    Est-ce juste pour lui et pour soi ?

    Non, c’est injuste, cela n’aide personne sur le long terme, juste à pourrir la relation de timbres toxiques.
    J’ai essayé mais ça ne marche pas pour moi. J’ai vraiment essayé mais cela me fait du mal de donner sans m’aimer moi.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]. 0 commentaire