Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adolescence

  • Pas à pas.

    flolou,pas à pas,jeunesse,nostalgie,enfance,ma fille,leshaker,cyril balayn,jadis,enfant,quotidien,grandir,évolution,croissance,adolescence,ado,micki minaj,violetta,Les choses se modifient lentement, elles se fondent dans le quotidien, tu ne vois rien venir puis peu à peu une chose remplace l’autre. Elle se fige aussi. Cela a commencé avec les poupées qui ne bougent plus vraiment, qui passe le temps à se regarder dans le même sens depuis des jours, des semaines, des mois. L’ordinateur vient d’envahir la chambre et Photoshop trace les portraits du chat (avec une couronne sur la tête, en train de faire du vélo, avec un très beau collier etc…). Comme une trace d’un passé lointain ou les ruines d’un vestige juste au-dessus trône le portrait de Violetta, l’idole s’ancre encore sur le mur. Le son de l’égérie de Disney se fait moins entendre (et heureusement) mais il se trouve remplacé par les déhanchements de Micki Minaj. Une petite voix d’une jeune demoiselle vient même résonner « ça t’embête si j’écoute cette chanteuse ? », comme si je devais bénir la chose.

    En faisant glisser le regard on trouve le livre de la Youtubeuse Natoo, du vernis, les boucles d’oreilles et le parfum. De temps en temps en passant devant la porte fermée de la chambre j’entends la sonnerie de Skype, j’écoute, ce sont les copines, je valide. Dans les boutiques les envies sont plus précises. Les choses changent petit à petit, la tristesse se lit de temps en temps sur le visage suite aux histoires au collège, on explique que c’est la vie. On est si proche qu’on regarde de loin cette évolution. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • Un instant dans la vie #2.

    leshaker,new york,voyage,découverte,lox around the clock,big apple,adolescence,voyager,touristes,taxi jaune,La musique de groupe Téléphone résonne encore « Un jour j’irais à New York avec toi - Toutes les nuits déconner - Et voir aucun film en entier, ça va d'soi - Avoir la vie partagée, tailladée - Bercés par le ronron de l'air conditionné - Dormir dans un hôtel délatté… », le poster de Manhattan avec le World Trade qui domine la ville. Puis ce sentiment de lointain, d’horizon, de rêve et de fantasme américain, le désir de partir là-bas juste une fois, juste pour voir, pour sentir, différemment qu’au travers des films et des reportages.

    Nous avons 19 ans. Débarquement, première émotion, utilisation de notre anglais d’écolier, direction le taxi, le jaune comme dans les films, le même que Coluche dans Banzaï. Le gars va nous poser la question fatale « First time in New York ? » et nous comme deux cons nous allons donner la réponse qui permet de balader deux jeunes touristes dans la ville, un voyage qui nous prendra 45 minutes et que nous referons l’année suivant en 15 minutes en répondant un « NON » salvateur.

    Auberge de jeunesse. Le taxi ne voudra pas nous déposer dans cette rue. Welcome to New York. L’auberge de jeunesse est un lieu formidable, j’ai des souvenirs par dizaine, cette mamie de 70 ans voyageant seule pour la première fois et désirant découvrir le nouveau monde, le type en costard cravate qui bosse à l’ONU (un étudiant), le couple qui traverse les Etats Unis le plus vite possible… et les souvenirs qui disparaissent.

    Nous deux au milieu de cette ville. 15 jours à découvrir. Cette destination va nous marquer. Souvenir ému  du World Trade, j’ai gardé en mémoire depuis le drame l’image des gens qui travaillaient la haut, de la fille qui nous servait nos glaces (je ne sais pas pourquoi !). Puis le reste, trop long de venir énumérer les souvenirs, mais j’étais bien, nous étions bien, en résonnance la voix de Jean Louis Aubert qui avait bercé mon adolescence.

    J’ai mis les pieds deux fois à New York. La prochaine fois se sera avec ma fille. On ira dormir chez ma copine Cindy que je vois rarement et qui vit là-bas depuis 8 ans déjà.

    Les yeux de ma fille seront les miens de l’époque, j’ai hâte de me plonger dans son regard.

    *photo dodo à kennedy Airport...

    Lien permanent Catégories : Shake un instant dans la vie. 5 commentaires
  • Définitions #7.

    adolescence,bricolage,maison monster high,stephane guillon,tnt,tootsie,sydney pollack,le shaker de cyril,santé,vélo,mimile&leshakerAdolescence : Ma belle fille de 14 ans est un Dobermann. Preuve oblige avec l’ouverture du frigo à 3h00 du matin et le vol ignoble de trois paquets de Fingers.

    Bricolage : Expliquer à ma fille que je suis incapable de bricoler et encore moins de faire des trous dans le meuble qui abrite ses poupées.

    Guillon Stéphane : « Je me suis bien amusé, merci ! », moi j’ai bien aimé lire ton livre et la petite dédicace, merci.

    Mimile&Leshaker : une envie, un projet, un blog, bientôt.

    TNT : Revoir Tootsie et trouver ce film absolument fabuleux.

    Santé :  Je devais faire du vélo dimanche mais j’ai vraiment eu la flemme. Vraiment !

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • 95.1 FM

    radio.jpgA l'âge de 15, 16 ou 17 ans, je ne sais plus, je m'amusais seul à faire une émission de radio. Seul dans ma chambre. J'avais intitulé cette radio "Australia 2000", un nom étrange dont je ne me souvient plus de l'origine. cette émission durait 1h30 environ, au programme des chansons, des délires (sur cassette audio), je m'amusais bien à réaliser ce programme.

    J'ai toujours eu cette envie secrète un jour de travailler en radio. I y à donc plus de 20 ans je faisais seul dans ma chambre cette petite émission de radio dont les ondes ne dépassaient pas mes murs. Et aujourd'hui ?.

    Si j'étais le même avec 20 ans de moins, avec les moyens d'aujourd'hui, avec internet qui permet de diffuser massivement, mon émission, ma petite émission se serait-elle arrêter aux murs de ma chambre.

    37 ans. Certains de mes rêves derrières moi. Je blogue. Je diffuse. J'imprime mon identité numérique.

    Bloguer est-ce une façon d'exister autrement que dans la réalité ?. Je m'interroge. T'as une idée ?.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 12 commentaires