Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adultère

  • Lettre ouverte à Valérie #6

    leshaker,shake la lettre ouverte,lettre ouverte,première dame,valérie,valérie trierweiler,francois hollande,tromper,adultère,flolou,cyril balayn,rupture,séparation,drame,Valérie. Valérie. Valérie. Il est loin le temps où je te regardais dans ton maillot noir, lui avec ce bermuda, les mains croisées, le regard amoureux, Brégançon en toile de fond. C’est avec une profonde nostalgie que ce souvenir vient m’envahir. On a tous des images de bonheur, des instants ou le temps s’arrête, il faut les savourer, l’éphémère n’est jamais loin. Loin du sable fin, du soleil sur ta peau tu vas t’engouffre dans la froideur de la toile et tweeter. Une rupture sans préavis. Comment te croire Valérie ?

    Tu ne sentais pas les prémices de la séparation ? Tu ne regardais rien en face ? Tu jouissais en le regardant dans les yeux comme pour le défier ?

    Comment te croire Valérie. Ils sont nombreux à fermer les yeux, à ne jamais regarder les problèmes pour mieux avancer, pour reculer l’échéance de la solitude et l’effondrement économique. Je te pensais plus forte Valérie. De cet amour normal tu as connu une rupture normale. La logique est donc respectée jusqu’au bout de l’abandon.

    Valérie tu savais. Tu le sentais. La cause de ton immobilisme est cette rupture. Plus tard tu reliras Closer, ton sourire viendra esquisser un léger sourire et te demander comment tu as pu aimer un ventre si rond et un bermuda si bleu. Les autres ne regardent plus, ne s’attachent plus, ne détaillent plus, ils restent, c’est comme ça et c’est ainsi. Fermer les yeux c’est simple, c’est doux, mais c’est violent.

    Valérie je voulais te rassurer. Dans une vie normale il serait resté, tu as eu de la chance. Je t’embrasse.

    Lien permanent Catégories : Shake la lettre ouverte... 2 commentaires
  • Retour sur... cette photo a plus de 30 ans.

    Le samedi c'est "retour sur..." une note mais il y a un an. Une note à faire évoluer, une note à faire découvrir.

    Il me fallait piocher dans une note du 24 au 30 octobre 2009.  Voici une note intitulée "cette photo a plus de 30 ans".  Une année de plus vient de se greffer depuis ce cliché, symbole de ma jeunesse.

    1710486618.jpg

    Cette photo a plus de 30 ans. Et j'arrive encore à me reconnaître. Je viens de me rendre compte que ma petite Lou a le même sourire que son papa. J'avais de l'inscouciance à cette époque, des rêves aussi, et de l'espoir surtout...surtout l'espoir de pouvoir jouer au Playmobils juste après. Je devais être excité à cet instant, on me voit me contracter, j'ai encore gardé cette habitude (on ne rigole pas...rien à craindre dans l'intimité). J'ai 37 ans aujourd'hui, mes rêves et mes espoirs sont encore en moi. J'ai juste du rêve et de l'espoir en plus pour mes filles, pour qu'elles deviennent heureuses plus tard, juste heureuses...je ne souhaite que cela !.

    La note d'origine.

    Aussi dans la même période une petite note sympathique sur "le retour de l'homme viril", que je t'invite à découvrir ou re-découvrir.

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 2 commentaires