Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

agnostique

  • Par le pouvoir du crâne ancestral.

    skull,par le pouvoir du crâne ancestral,musclor,pourvoir,divin,croire,divinité,prophète,je crois,flolou,cyril balayn,leshaker,dieu,catholique,divin,religion,agnostique,athée,conviction,Je crois que je devrais faire mais je ne fais pas.

    Je crois que je devrais croire en moi tout en sachant qu’il ne faut jamais me faire confiance.

    Je crois que le plus simple c’est toujours demain.

    Je crois qu’on survend l’amour et la sexualité mais je crois que c’est un chemin vers le bonheur.

    Je dis souvent ne croire en rien. Mais est-ce vraiment possible ?

    Je crois que je pourrais tomber amoureux d’une main, d’une peau, d’une voix, je crois que je suis très sélectif.

    Je crois que je dis des conneries mais je crois que c’est la chose la plus facile.

    Je crois que la vie serait plus simple si je disais « les gens ils croivent ».

    Je crois au pouvoir du crâne ancestral.

    Je crois enfin je pense qu’il serait bon que j’ai des convictions. Je crois que ce serait bien.

    Pour un athée je crois à de nombreuses choses. Il serait peut-être plus simple de croire en un être divin. Croire en une personne différente ou en soi reste la chose la plus compliqué finalement.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Jusqu'ici tout va bien.

    jusqu'ici tout va bien,prière,dieu,divin,vatican,croire,yeux,flolou,leshaker,cyril balayn,prêtre,religion,athéisme,agnostique,Je crois que je suis passé par différentes étapes. Dans un premier temps j’étais agnostique, puis j’ai pris conscience qu’il fallait trancher alors j’ai dérivé vers l’athéisme. Finalement j’ai toujours eu du mal à me situer. En y réfléchissant j’ai décidé de n’être rien. Pourquoi vouloir me ranger dans une case, moi qui déteste les étiquettes. Je ne suis rien, je crois en ce que je veux, c’est-à-dire rien. Je ne pense rien. Et pourtant.

    J’ai senti la puissance divine du Vatican en me laissant guider vers la basilique, dans les moments important de ma vie il m’est déjà arrivé de me rendre dans une église, une cathédrale et d’y prier à ma façon. Moi qui ne pense rien, j’ai besoin de savoir que le divin m’absorbe et que les forces de la métaphysique viennent me guider. Il m’arrive même de fermer les yeux souvent et de penser à mes proches disparus. C’est le mystère qui m’attire, ce que je ne peux pas capter ou capturer, ce que je ne sais pas.

    Je crois que j’aime rêver.

    Je viens de faire un grand écart dans ma vie. Une prise de risque pour me redonner un souffle, casser mes habitudes et sentir des sensations différentes sur ma peau. J’aime finir des choses pour les recommencer ensuite. Juste espérer que tout ira bien. Moi qui ne crois en rien j’ai juste envie pour une fois de croire en moi et à mes choix. Le seul dieu qui existe c’est nous. Je viendrais quand même fermer les yeux et invoquer les puissances. Dans le doute.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Je ne crois pas.

    croyance,croire,dieu,agnostique,vatican,le shaker de cyril,je ne crois pasJe ne crois pas. Je n’ai jamais eu un besoin particulier de me tourner vers une puissance divine. Mon esprit reste ouvert et j’accepte celles et ceux qui ne fonctionnent pas comme moi. Ma position d’agnostique est importante pour moi.

    J’aime le divin, j’aime découvrir les monuments de culte, j’aime les cultures et les positions différentes. En me dirigeant vers le Vatican cet été j’ai même ressenti cette puissance qui me transperçait, et pourtant je ne crois pas.

    La différence est une chose qui me fait avancer.

    Je peux aussi passer sous une échelle et me sentir bien après. Croiser un chat noir et le caresser. J’aime assez guider mes pas en dehors des habitudes.

    Je ne crois pas. J’ai même connu un baptême civil quand je suis né en 1972, une première… .

    Et pourtant j’aime le divin. J’aime croire à mes petites choses à moi. J’ai une petite bague à ma main droite que je porte depuis quelques années symbole du premier voyage à l’étranger avec ma fille. Une façon de sentir la présence de cette dernière en moi, une façon de sentir sa chaleur et son odeur, en moi.

    Je crois en cela. En sa présence. 

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire