Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amant

  • Shake les princesses infidèles.

    [Emilie Daffis]

    shake les princesses,leshaker,cyril balayn,infidélité,emilie daffis,papillon dans le ventre,amant,tromper,infidèle,tromper son mari,flolou,On parle toujours des mecs qui cocufient leur princesse pour des raisons parfois étonnantes. Mais on ne parle quasiment jamais des princesses infidèles. Enfin infidèle, au moins dans leur tête. Oui oui parce que ces princesses ne passent pas forcément par la case sexe IRL.

    Non, c’est plutôt, de l’ordre du fantasme en tchatant avec d’autres princes. Installées derrière un écran, elles sont charmées et séduites par ce que veut bien donner ce prince qu’elles ne connaissent qu’au travers de mots, de phrases. Et dans leur tête, elles sont attirées par un prince qui répond à ce qui leur manque chez elles.

    Non parce que soyons honnêtes, quand une personne (prince ou princesse) va voir ailleurs c’est parce qu’il y a un manque, un problème, des non-dits avec son/sa partenaire.

    En même temps, c’est normal, un couple n’est pas tous les jours sur la même longueur d’onde, un couple ne fonctionne pas tout le temps de la même façon, n’a pas forcément les mêmes besoins au même moment.

    Tant que le problème ne fait pas souffrir, il n’y a donc lieu de s’inquiéter, mais quand la déception, la colère, ou la souffrance de ne pas être compris est bien pressante. Les princesses vont voir ailleurs au moins dans leur tête, pourquoi ? Franchement j’en sais trop rien.

    J’ai vu des princesses papoter pendant des heures avec des mecs qu’elles ne connaissaient pas parce qu’elles avaient besoin de se sentir exister, d’autres parce qu’elles avaient besoin de retrouver un semblant de désir, d’autres parce qu’elles s’ennuyaient dans leur vie, d’autres pour braver ces interdits., d’autres parce qu’elles ne voulaient pas être que des mères, mais des femmes.

    Et puis ça doit être plus facile, parce qu’au bout du compte tant qu’il n’y a pas d’actes concret et réel, il n’y a pas d’infidélité au sens propre du terme.

    Non ?

    Je ne sais pas, je crois que tout dépend là encore des limites fixées dans le couple. Y a des princes qui regardent du porno, ça ne fait pas d’eux des infidèles parce qu’ils se masturbent en regardant d’autres femmes ? non ?

    Il y a des personnes qui par leur personnalités séduisent tout ce qui bougent, hommes, comme femmes, sont-ils infidèles pour autant ? Je ne pense pas.

    Maintenant, je crois que sous ce mot d’infidélité, il y a une non-reconnaissance qui fait que chacun va aller là où il se sent être. Est-ce bien ? Est-ce mal ? Je ne pense pas, qui serions-nous si nous jugions ce que nous pourrions faire nous aussi ?

    Nous sommes tous faillibles non ? Nous commettons tous choses pas forcément bien même si sur le moment ça ne nous paraissait pas si grave que cela.

    Bref, je n’excuse pas, je ne sais vraiment comment je réagirais dans ce cas précis. Je tente  de comprendre comment peut-on laisser le fantasme de l’autre prendre le dessus sur une vie de couple que l’on construit avec une personne.

    Êtes-vous déjà passées par la case du fantasme avec un autre que votre mec ? (ou de votre nana ?)

    Retrouve Emilie sur sa page Facebook...

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 0 commentaire
  • Histoire d'un soir. #suncindy

    [cindy]

    leshaker,suncindy,foster the people,son,couple,vierge,mariée,amant,pqr,sexfriendHélène est une amie française que j’aime bien. On a passé le temps de l’apéro à trouver la différence entre un « PQR » et un « Sexfriend ». Force est de constater que ce dernier lui garde son chat quand elle n’est pas là, il convient donc de le placer dans la catégorie « Sexfriend ».

    Sue était en notre compagnie aussi, elle boit jamais d’alcool. Une américaine. Elle est mariée depuis quelques années mais trompe son mari. Elle devait même venir avec son amant ce soir.

    Alana je la connais bien c’est une amie. J’aime bien son humour et sa folie. Un seul bémol, je déteste parler « mec » avec elle, toujours dans la plainte, la complainte, la crise, rien ne va jamais… jamais. Sinon je l’adore.

    Callie s’est ajoutée à notre table. Je la découvre. Il semble qu’elle est épousée un con. J’ai un mal fou avec ce concept. Si t’es avec un con (et que tu restes) c’est que t’es « conne » aussi, non ?!!!! Je sais pas, je dis ça je dis rien.

    Y’avait aussi Déborah. Elle ne parlait pas. Elle regardait (elle dévorait) des yeux Garret le seul mâle de cette soirée.

    Au milieu j’étais là. Je n’avais rien à raconter moi, je suis trop pudique pour ça. C’est super épuisant, je suis rentrée chez moi, j’ai téléphoné à mister leshaker aka Cyril, je l’aime bien car lui aussi il n’a rien à raconter. Je lui ai demandé si je pouvais raconter ça. Lui et moi on aime bien raconter le « rien » de la vie.

    Je me suis allongée, dans les oreilles du bon son, Foster The People était donc de circonstance.

    Lien permanent Catégories : Shake Suncindy [contribution]. 2 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne #9. Soirée entre filles.

    soirée,filles,copines,rencontre,amant,amante,bon,coup,baiser,le shaker de cyril,question,chroniqueIl est tard et je rentre de soirée. Je ne sais pas si c’est- vraiment une bonne idée d’écrire cette note à l’instant, les idées se croisent et l’alcool encore présent. J’ai juste eu la joie ce soir de retrouver Sophie, ma grande copine, celle que je ne vois jamais, mais celle avec « qui-je-sais-que-je-suis-bien ».

    Autour de moi et Sophie ce soir, des filles, rien que des filles, des demoiselles, des madames, des petites, des grandes, des brunes et des blondes, une seule rousse, des jolies et des moins jolies, des jupes et des pantalons. Soirée sympathique, soirée parisienne dans un très bel appartement, je suis en general assez timide quand je suis avec des gens que je ne connais pas. Sophie était présente, c’est le plus important, il m’était facile de me glisser dans son regard et de ne parler qu’avec elle.

    Il est tard et je rentre de soirée, demain je dois me lever tôt, mon frère que je vois rarement vient me voir, mais je m’égare. J’ai levé la tête lors de cette soirée, je me suis interressée à la discussion, thème majeur « Les mecs », les aventures, les plus beaux, les plus performants, les unes et les autres racontent les histoires, racontent, racontent, racontent… j’écoute, j’aime bien cette distance, elle me permet de critiquer, de ne pas être sur cette scène. J’écoute les filles parler de l’intime. Et je suis surprise.

    Surprise, car en écoutant avec cette distance j’observe l’absence de remise en question dans les déboires. Sexuellement c’est à l’identique. Connaissent-elles vraiment les hommes, l’homme, ses peurs, ses doutes, son fonctionnement, ses désirs ?.

    Pour le coup c’est de ma propre remise en question qu’il s’agit. Suis-je une bonne amante ?. Je vais encore mal dormir ce soir, ou simplement me dire qu’une princesse ne doit jamais se poser ce genre de question.

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 2 commentaires