Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

artiste

  • Yoh en entrevue.

    Pour finir cette semaine liée à la culture "street" après Thurb, je viens à la découverte d'un artiste, Yoh, passionné par la création, la musique et les arts. Focus autour de son univers, de son collectif, de son parcours qui l'ammène aujourd'hui à se définir comme un graphiste/illustrateur. Entrevue avec le Caennais Yoh. [portfolio] [instagram] [facebook]

     

    yoh,entrevue,artiste,graphiste,culture street,street,design,tatouage,292 connexion,aëroz,yoh,thurb,spray,rap,art,cyril balayn,flolou,leshaker,culture,Comment définir en quelques lignes l’artiste que tu es Yoh ?

    Ah ! Première colle haha ! Je pense être quelqu’un de curieux, perfectionniste et insatisfait : je suis toujours ouvert à de nouveaux projets, je peux passer 20 minutes sur le même trait juste pour qu’il est la même épaisseur partout, je vais être content de mon travail une fois terminé puis après quelques heures je me dis que je suis capable de faire mieux alors je commence autre chose !

    Je suis plutôt éparpillé en fait haha ! J’ai toujours 3 ou 4 projets en cours. Ce n’est pas le meilleur moyen pour s’y retrouver dans son travail, mais ça me permet de faire les choses plus ou moins sous pression et c’est dans ces moments-là que je pense pouvoir donner le meilleurs de moi-même.

    Je suis passionné par tout ce qui touche de près ou de loin la culture urbaine, plus précisément la culture hiphop.

    Ton parcours au sein d’une école d’art est-il un élément capital pour le graphiste/illustrateur que tu es ?

    Totalement ! Il n’y a pas longtemps je suis retombé sur quelques petits dessins que j’avais fait au lycée, c’est juste incomparable. J’ai pu apprendre les bases du dessin ainsi que différentes techniques. C’est important pour pouvoir trouver son style, connaître ses limites et surtout être capable de dessiner ce qu’on voit aux bonnes dimensions. Ça m’a permis de développer un peu plus mon imagination, de voir plus loin que ce que je connaissais déjà. Je pense sincèrement que si on ne passe pas par une école d’art ou si on ne s’exerce pas soit même tous les jours, il est difficile de percer dans le métier, sachant que c’est déjà assez compliqué de faire sa place quand on a justement fait des études pour.

    Au-delà du dessin, ça m’a également permis de faire des rencontres importantes qui m’ont forcément influencé dans mon travail, que ce soit mes profs, mon directeur, mes potes, tous m’ont apporté quelque chose. Et puis c’est dans cette école que j’ai rencontrée Aëroz, avec qui j’ai créé un collectif, bref que du + !

    yoh,entrevue,artiste,graphiste,culture street,street,design,tatouage,292 connexion,aëroz,yoh,thurb,spray,rap,art,cyril balayn,flolou,leshaker,culture,Tu bosses beaucoup dans l’univers musical en composant des pochettes d’album, comment naissent les collaborations et les orientations de tes travaux ?

    Ça a commencé avec un groupe de rap français « le Trio du Jour », j’avais fait le cover du premier projet d’un des membres (Hash24), puis ensuite le cover du projet du Trio du Jour. C’est grâce à eux que mon blase a circulé, j’ai été contacté par Maxwell avec qui je continue de bosser, c’est avec son projet « Tu veux le M.A.X vol2 » que l’on m’a pris un peu plus au sérieux. Depuis on me contacte de temps en temps et c’est Hash24 qui dernièrement m’a fait rencontrer les artistes de la 75ème Session et par conséquent, qui m’a fait bosser avec eux. J’ai pu réaliser divers logos, illustrations etc.

    Pour les projets musicaux sur lesquels j’ai participé, c’est simple, ça a toujours plus ou moins commencé par « yo ! je veux ça, tu sais faire ? », après c’est surtout de l’échange, j’essaye d’en savoir un maximum sur les attentes de l’artistes pour m’approcher le plus possible de son idée. Mais ça ne se limite pas qu’a une réalisation, mon but est aussi de pouvoir le conseiller.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Thurb en entrevue.

    Cet artiste que je viens de rencontrer à 16 ans. C'est un graffeur, un passionné. J'ai découvert Thurb via Instagram et j'ai fini par apprendre qui est Caennais. Il bosse comme un pro, il aime ce qu'il fait, il aime la culture "street" le rap, le gaffiti et le skate. Focus autour de ce jeune homme. Thurb en entrevue [facebook] [site] [instagram]

     

    thurb,graffeur,graphiste,graffe,artiste,dessinateur,caen,caennais,ville de caen,entrevue,leshaker,spay,street,culture,graffiti,skate,rue,flolou,cyril balayn,sreet art,culture street,art,sprayThurb, tu es graphiste, dessinateur, artiste, comment te définir en une présentation rapide ?

    Ce serait difficile pour moi de me donner une qualification étant donné que je ne suis encore qu'au lycée et je pratique cette activité en tant que passion et non en tant que métier ! Je laisse le public me définir. Je suis passionné par tout ce qui touche de près ou de loin à la culture « street » (rap, graffiti ,skate .) donc c’est depuis maintenant 4 ans que j'ai commencé à dessiner plus sérieusement.

    Pourquoi ce pseudo ?

    Je ne pourrais pas dire d'où vient ce blaze, il n'y a pas vraiment d'histoire.  Je l'ai inventé il y a un an et demi car j'en cherchais un nouveau ! Et au final je ne suis pas mécontent de ce pseudo.

    Tu es jeune et tu fais du graff quelle est ta position concernant cette activité, t’arrives-t-il de graffer sur Caen ?

    Oui en effet, j'ai commencé il y a déjà une ou deux années. Mais je ne m'y suis mis sérieusement il n'y a pas longtemps. J'ai commencé à rencontrer des graffeurs de Caen et de fil en aiguille je posais avec eux le week-end ou pendant les vacances. J'ai réalisé déjà plusieurs fresques à l'université de Caen (notamment pour Noël). J'aime vraiment que ce soit des sessions posées avec des potes sans avoir à se dépêcher. Mais cependant Il y a des choses que je garderais secrètes haha.

    Tu te diversifies aussi dans le graphisme sur textile (tee-shirts etc…) ou l’on peut porter sur toi tes œuvres, une suite logique de ton travail ?

    Non pas forcément mais c'est vrai que je voulais depuis un moment imprimer et porter mes propres t-shirts. Mais je ne m'imaginais pas tenir un shop en ligne un jour. Mais comme je l'ai dit dans ma FAQ, je ne prétends pas avoir une "marque". Ma boutique est juste faite pour partager mes dessins sur textile ! Je ne veux pas que ça devienne une marque, j'ai plus envie de me concentrer sur le dessin et l'art en général. J'ai aucune envie que ma marque prenne le dessus sur mon travail. (Comme ça a pu arriver à Shepard Fairey avec OBEY). Mais cela n'empêche pas que je sois super heureux de vous voir avec vos t-shirts, et de m'occuper à fond de ma boutique !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Lily Bull #2

    J'aime cette fille et son travail entre textes et collages. En voici un extrait... en attendant son blog. [Lily Bull] #2

    ...

    à ta place

    dans le lit

    un cahier

    plein de mots

    bien moins beaux

    que tes fesses

     

    POLLEN

    par la fenêtre

    les cellules mâles

    sont arrivées

    dans la maison

    tout est couvert

    de poussière jaune

    si je m'assois

    j'ai peur de faire

    une pomme de pin

     

    FANTÔMES

    si peu de queues

    arrivent à dire

    je t'aime

    si peu de cœurs

    arrivent à dire

    baise-moi

    tellement de chaînes

    s'agitent sans se

    briser

     

    ELEVE

    lily bull,collages,textes,création,artiste,leshaker,flolou,cyril balayn,participation,création,les bulles de lily bull,

     

    PARRALELES

    lily bull,collages,textes,création,artiste,leshaker,flolou,cyril balayn,participation,création,les bulles de lily bull,

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 0 commentaire
  • Il est ou mon lecteur ?

    deezer.jpgSuite à mon dernier billet sur l'énorme Sakamoto, dans la rubrique "jukebox" j'ai recu pas mal de mail me demandant "mais comment tu fais pour ajouter un lecteur exportable sur ton blog ??". En effet comme souvent je file tête en avant sur mon Deezer préféré en souhaitant y ajouter mon lecteur exportable sur mon blog. Mais il est où le trucmuche machin exportable ??... rien, plus de lecteur. Depuis le 9 février dernier les responsables de chez Deezer ont décidé de rentrer dans une phase commerciale plus agressive pour rentabiliser l'affaire. Je peus comprendre cette idée par contre la fin du lecteur exportable je vois pas trop l'interêt !. bref j'arpente le web et je trouve la solution que je me permet de vous re-communiquer ici-même. Voici donc le grand frisson du code htlm ;)

    - Ouvrez votre bloc note. Copiez le code suivant :

    <div style="width: 220px; height: 55px;"><embed src="http://www.deezer.com/embedded/small-widget-v2.swf?idSong=237736&amp;colorBackground=0x00c7f2&amp;textColor1=0xFFFFFF&amp;colorVolume=0x003946&amp;autoplay=0" type="application/x-shockwave-flash" width="220" height="55"></embed><br />
    <span style="font-size: 10px; font-family: Arial; color: #000000;">&nbsp;</span></div>

    Une fois sur Deezer vous trouverez le permalien de votre titre. Modifier les chiffres au niveau de mon exemple en rouge.

    cache_1185292016.jpg

    Et hop !. Elle est pas belle la vie !

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 4 commentaires
  • Lenny Kravitz.

    C'est un classique, c'est Lenny Kravitz. Souvenir avec ce titre "are you gonna go my way", d'un concert à caen (année ?) au (coche la bonne réponse parc exposition ou Zenith), david mon pote si tu passes par ici tu te souviens certainement. Bref un gros et grand concert, j'adore ce mec si j'étais black je voudrais être Lenny Kravitz.

    Lien permanent Catégories : Shake ton Body [musik]. 0 commentaire