Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

attendre

  • Définitions #51.

    saint valentin,sorcières,attendre,les gens,leshaker,inforatique,carte graphique,combler,empreinte,apprendre,pansexualité,Lu : « Si on m'avait donné un euro à chaque grosse connerie sortie par Nadine Morano, je n'aurais pas un compte Twitter mais un compte en Suisse. »

    Saint Valentin : J’ai testé le gnian-gnian avec une amie lors du dessert, un énorme mille-feuille en forme de cœur. Mais ça c’était avant le drame. Le terrible fromage qui pue, une faute de goût pour le restaurant qui proposait un menu « spécial St Valentin », bonjour la galoche de fin de soirée… enfin pour les amoureux (remarque on peut aussi galocher sans être amoureux !).

    Ne rien attendre : … ne rien attendre … ne rien attendre … ne rien attendre. Des gens. Sinon la déception est toujours au rendez-vous.

    Informatique : J’ai un pote qui avait un souci avec sa carte graphique et qui pour régler le problème voit sur un forum qu’il faut passer cette dernière dans le four à 180° trois minutes. Il va tester. Il va régler le problème.

    Combler : J’avais envie de contribuer. Un espace à combler, juste pour y glisser une empreinte numérique. C’était un soir et ici.

    Made in : Ma fille regarde le fond de son verre « papa c’est un pays Duralex ?, c’est écrit made in Duralex »

    Pourquoi : Pourquoi le mojo de 20 ans n’est plus le mojo de 40 ? Suis-je fantomatique ?

    Apprendre : J’ai eu connaissance d’un mot que je ne connaissais pas, la pansexualité. Il me tarde d’en faire une entrevue dans la cadre de ma rubrique, les deux sorcières sont sympathiques, enfin je pense.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Rien.

    rien,clavier,attendre,il ne passe rien,statique,le shaker de cyril,ennui

    Il manque des doigts sur ce clavier. Il manque de l’idée, de l’énergie, comme une rage de vouloir écrire. J’ai pourtant autant de désir pour mon blog. Dedans les idées fusent, elles vivent en moi, cette rage qui jour après jour vient me rendre plus fort, ou plus faible. Mais rien ne vient ponctuer ce sentiment. Rien.

    Il faut se rendre à l’évidence, il ne se passe rien, et quand il ne se passe rien ce n’est pas la peine d’attendre devant le clavier. Je ne vais quand même pas éteindre mon ordinateur, prendre un livre ou écouter de la musique, faut pas déconner non plus ! Je vais donc attendre encore, comme un con, laisser guider mes petits doigts sur le clavier et mettre la machine à penser en marche.

    Il faut se rendre à l’évidence il ne se passe rien. C’est l’équilibre qui manque, je viens de le comprendre. Pour donner un ton et du sens à mon blog il faut juste vivre et découvrir, parler et partager, sortir et s’agiter, vibrer et palpiter…

    Il ne se passe rien, parce que je ne fais rien. C’est aussi simple que ça !

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires