Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bus

  • Retour sur... tranche de vie, tranche d'aujourd'hui.

    Le samedi c'est "retour sur..." une note mais il y a un an. Il me fallait piocher dans une note du 10 au 16 avril 2010.

    Durant cette semaine j'ai découvert un très beau court-métrage "Pixels", j'ai relaté mon aventure ferroviaire extraordinaire, j'ai proposé un petit montage des photos de mon pote Cyrille Andres vivant à Bangkok et relatant (à lépoque) le conflit des chemises rouges.

    Cependant mon choix s'arrête sur une note du 16 avril 2010. Rien ne change finalement. La note d'origine.

    retour sur,le shaker de cyril,bus,chronique,haine,racisme,enfants,vie

    Tranche de vie, tranche d'aujourd'hui, jeudi après-midi dans le bus de ville. Un contrôleur arrive. Il est noir. Il passe devant nous. Une vieille dame assise à côté de moi lance "ils peuvent pas donner ce métier à un blanc". Juste le temps de me retourner, de la regarder. Ma fille se retourne, j'ai le temps de lui dire que la dame est raciste c'est à dire qu'elle n'aime pas les gens différents. Plaisir sincère de voir la tête de la vieille se retourner et se baisser. Ceci étant la phrase n'a choqué personne dans le bus.

    Chronique du racisme ordinaire.

     

    retour sur,le shaker de cyril,bus,chronique,haine,racisme,enfants,vie

    La suite dans un magasin du centre-ville. Deux hommes discutent à la caisse. "Moi d'mon temps les gamins ils avaient un sac plastique en guise de cartable. Aujourd'hui ils veulent plus plus plus..." - "T'as raison ils veulent des chaussures à 90 euros...et encore. Moi gamin je me trimballais avec des bottes" - "Sinon t'as vu j'ai fais mon renouvellement de portable" -"ah oui t'as pris le HTC, tu vas savoir t'en servir ?" - "J'en sais rien, mais mon gendre me dis que c'est le top du top..." .

    Chronique du paradoxe. 

     

     

    retour sur,le shaker de cyril,bus,chronique,haine,racisme,enfants,vie

    Fin d'après-midi au parc. Ma fille rencontre une petite fille. En général quand les enfants ne se connaissent pas et veulent jouer ensemble ils courent. Elles vont jouer durant 1h30. En se respectant, en se parlant, en rigolant. Elles vont finir par se quitter et se dire au revoir (comme des grandes).

    Chronique du respect et de l'échange 

     

     

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire
  • Le son du mauvais temps.

    Photo0060.jpg

    Mardi. Il fait pourtant un temps magnifique et une chaleur intense. Etrangement ce bus est completement vide. De quoi peut-on discuter dans un bus ?. dans un bus on parle du temps et de la pluie, des nuages et de l'orage... juste le temps de prendre le cliché et de glisser mon oreille pour capter le son d'une seconde...

    "Il va pleuvoir. Il fait trop chaud. C'est pas facile pour vous de conduire avec cette chaleur. C'est encore un coup du réchauffement de la planète".

    Elle n'avait pas tort, l'averse était belle et puissante. N'empêche qu'avec le "réchauffement de la planète" y'a plus de saisons.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Tranche de vie, tranche d'aujourd'hui.

    bus-queue.jpgTranche de vie, tranche d'aujourd'hui, jeudi après-midi dans le bus de ville. Un contrôleur arrive. Il est noir. Il passe devant nous. Une vieille dame assise à côté de moi lance "ils peuvent pas donner ce métier à un blanc". Juste le temps de me retourner, de la regarder. Ma fille se retourne, j'ai le temps de lui dire que la dame est raciste c'est à dire qu'elle n'aime pas les gens différents. Plaisir sincère de voir la tête de la vieille se retourner et se baisser. Ceci étant la phrase n'a choqué personne dans le bus.

    Chronique du racisme ordinaire.

     

     

    Telephone-2.jpgLa suite dans un magasin du centre-ville. Deux hommes discutent à la caisse. "Moi d'mon temps les gamins ils avaient un sac plastique en guise de cartable. Aujourd'hui ils veulent plus plus plus..." - "T'as raison ils veulent des chaussures à 90 euros...et encore. Moi gamin je me trimballais avec des bottes" - "Sinon t'as vu j'ai fais mon renouvellement de portable" -"ah oui t'as pris le HTC, tu vas savoir t'en servir ?" - "J'en sais rien, mais mon gendre me dis que c'est le top du top..." .

    Chronique du paradoxe.

     

     

    deux-enfants.1189860902.jpgFin d'après-midi au parc. Ma fille rencontre une petite fille. En général quand les enfants ne se connaissent pas et veulent jouer ensemble ils courent. Elles vont jouer durant 1h30. En se respectant, en se parlant, en rigolant. Elles vont finir par se quitter et se dire au revoir (comme des grandes).

    Chronique du respect et de l'échange.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires