Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

calme

  • Définitions #116

    définitions,pause,nostalgie,stop,rupture,mouvement,humeur,calme,leshaker,flolou,cyril balayn,blog,agir,faire,action,choses,Il faudrait : Que je décide vraiment d’arrêter ou de partir vers des horizons nouveaux. J’ai de plus en plus de mal à définir cette aventure que je traîne depuis 7 ans avec vous. Mon blog aujourd’hui est un immense salle d’archives de mes comptes, de mes projets et de mes envies. Et pourtant. Je ressens de moins en moins le besoin de venir vous parler et vous écrire. Je ne sais pas pourquoi et je ne cherche pas à le comprendre. Une personne très importante à mes yeux aujourd’hui, demain et à l’infini m’a dit que je n’allais pas assez loin, qu’elle ne serait jamais tombée en harmonie avec mon univers. Elle a raison. Mon blog reflète ce que je suis finalement, un début d’une chose sans jamais aller assez loin pour justement faire d’une idée une action. Pourtant au milieu de tout cela y’a vous, les gens que j’ai rencontré, les choses que j’ai eu envie de créer. Les heures passées devant l’écran pour effacer l’absence de ma fille, les heures à tenter d’échapper au quotidien. On se démerde tous pour tenter d’être bien. Y’a 7 ans j’ai commencé cette aventure. L’envie de vous écrire reviendra probablement, aujourd’hui les mots, les envies de taper avec rage sur le clavier s’exprime autrement. Si vous saviez. Si vous pouviez deviner ce que je ne peux vous raconter ici.  Il va me falloir du temps et un jour je viendrais vous raconter la plus grande aventure de toute ma vie… chiche.

    Je devrais : Ne rien supprimer. Tout garder. L’empreinte ADN de mon univers reste et restera. J’ai toujours l’envie de vous découvrir, de continuer les entrevues, de développer mes idées de demain, de laisser la liberté à vos contributions comme depuis des années. Jamais je ne viendrais effacer tout ça. Jamais. Puis je me dis que ça va être super fun de relire tout cela quand j’aurais 60 piges et tenter de me remettre dans la situation du moment. J’aime bien la nostalgie quand elle nous pousse vers demain.

    Je vais faire : Et agir. Je crois que j’ai enfin compris qui je suis, ce que je vais devoir faire pour être moi véritablement. J’ai décidé d’arrêter de courir une bonne fois pour toute, j’emmène avec moi mes souvenirs et vos regards, tous ceux que j’ai rencontré. Je garde un œil sur vous. Si vous saviez ce qui brûle en moi, si vous saviez la puissance et l’intensité que cela représente.

    Dans cette pause je n’ai jamais autant avancé qu’aujourd’hui. Les définitions #116 sont donc les dernières. Les entrevues vont continuer, les projets aussi, les photos sur Instagram, Facebook pour vous parler. Une pause avec des choses en mouvement.

    J’ai décidé d’être. Elle se reconnaîtra.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Définitions #72.

    calme,silence,evreux,mode,stromae,leshaker,définitions,talent,solitude,abstinence,mail,cursus,Calme : … et silence règne en cette période estivale.

    Mode : Serait-il possible d’envisager un projet de loi pour interdire les pantacourts (c’est moi ou c’est l’anti-mojo total !).

    J’aime pas : Ma ville en août ressemble à rien, mais à rien du tout. Des tonnes de travaux dans les rues, les magasins fermés, prix de la ville déserte 2013.

    Entreprise : Je ne pensais pas qu’on puisse être à ce point un enculé avec les anciens collaborateurs, décidément l’humain me surprendra toujours et encore plus dans le monde du travail.

    Cursus : Y’a une école pour devenir rentier ?

    Talent : Je découvre Stromae avec un plaisir de plus en plus grand, puis là, la claque, le texte, la voix, le clip ici.

    Des bulles de solitude : On va fêter l’évènement. Celui de l’abstinence. De sa solitude. Des années sans plaisir, sans bisous, sans contact, sans chaleur, sans une rencontre, un verre, un dîner, un regard. J’apporte une bouteille de champagne le 17 août, il va lever son verre, je lui souhaiterais le meilleur. Un pote.

    Mail : J’ai reçu un mail « ton blog il sert à rien », j’ai répondu à l’expéditeur avec un mail vide, je reste dans le concept.

    Photo : Barneville-Carteret (manche), cet été, photo de Lou avec des petites biquettes dedans (tu peux cliquer la photo)

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 6 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne #20. Un pansement pour rien.

    pansement,rien,calme plat,se faire chier,ras le bol,nada,calme,le shaker de cyril,les chroniques de lisianne,le shaker de cyril,pansement,coucher un soir,one shotIl ne se passe rien. Rien du tout. Dans ma vie, dans mes rencontres, dans mes choix, dans mes envies, mes désirs, mes conversations, mes lectures, mon travail, il ne se passe rien, rien du tout, comme un silence, un long silence.

    Nous sommes lundi, il est 15h04, je suis assise dans mon fauteuil, pas envie d’écouter de la musique, pas envie de lire, et même pas envie de sortir juste un instant goûter le monde.

    Je suis à fleur de peau. Je le sais, je me connais, dans mon silence je rêve d’un mouvement, je rêve que mon téléphone sonne et que mes amis me parlent, que je serais invitée à une expo dans la demie heure et que je devrais choisir vite entre la couleur du gloss et la hauteur de mes talons. Mais rien. Il ne se passe rien.

    C’est peut-être la période, le hasard, le manque de chance. Pourtant je suis une amie fidèle, je donne de mes nouvelles, j’ai soif d’entendre les autres, mais mon action ne vogue que dans un sens, rien ne reviens vers moi. Dois-je me remettre en question ? C’est certain définitivement il ne se passe rien.

    Ce matin vers 10h00 un sms, celui d’une connaissance, un amant avec qui j’avais partagé ma couche il y a environ trois semaines. Un pansement. J’ai fait ma fille, je suis resté silencieuse, il devait me recontacter pour se revoir, j’avais hâte, la légèreté c’est aussi un bon compromis. Puis ce matin le sms « salut toi ça va ? J’ai réfléchi je préfère ne plus te revoir, c’est mieux ainsi, pas envie de me prendre la tête, j’espère que tu comprendras ».

    Moi qui pensais avoir au moins un moment d’action avec un pansement pour le cœur. Même pas ! Décidément il ne se passe rien.

    [Lisianne/leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 0 commentaire