Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cathy colin

  • Miniq et Marsupio.

    On pourrait le croire mais ce n'est pas une note sponsorisée. C'est juste une rencontre. C'est juste l'envie pour moi de m'interesser à une personne qui developpe son entreprise, avec les reussites et les difficultés, et c'est juste l'envie pour moi de vous faire découvrir Cathy et sa boutique...

    miniq et marsupio,le shaker de cyril,coupellle,tampon,cathy colin,coline kifouine,milf,coupelle menstruelle

     

    1/ Cathy parle nous de ta boutique. Elle s'adresse à qui et on y trouve quoi ?

     Ma boutique s'adresse plus particulièrement aux futurs et jeunes parents, sensibles à l'environnement et aux produits naturels. On y trouve tout ce qui concerne le maternage, la puériculture naturelle (couches lavables, lingettes lavables, écharpes de portage et porte-bébés physiologiques, chaussons en cuir souple, baignoire shantala, etc etc... ) et aussi tout pour la future et jeune maman (tout pour l'allaitement, intimité naturelle, etc...)

    2/ cette volonté de t'orienter vers le "bio" vers le "recyclable" t'es venue comment ?

    A la naissance de mon premier bébé, comme de nombreux parents j'ai acheté "tout le nécessaire" soit disant vital... et je me suis vite rendue compte qu'au final on n'avait pas besoin de tout ça et que tout était fait pour faire consommer les gens... J'ai commencé les couches lavables car je voulais éviter les produits chimiques sur les fesses de mon bébé. On a essayé et on a adopté le système qui n'est pas contraignant, rien à voir avec les langes de nos grand-mères! Et niveau déchets cela représente quand même 1 tonnes 1/2 de déchets en moins par bébé... 800 000 naissances par an cela n'est pas négligeable. Et les économies? 800 à 1000€ pour le premier bébé... (eau, électricité, lessive compris)

    3/ Au départ cette boutique c'est un site internet. Une raison particulière d'avoir envie d'un magasin physique ?

    J'ai commencé sur internet pour pouvoir "tester" le terrain avant d'investir un budget plus conséquent. Et puis au fur et à mesure le site a grandi et mon salon s'est rempli! La boutique est devenue nécessaire, la décision s'est prise en 24h lorsqu'un local juste en face de l'école s'est libéré! Et puis je souhaitais pouvoir accueillir les clients, montrer, expliquer, le contact humain est très important, les gens sur internet oublient souvent que derrière un site il y a des personnes en chair et en os.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues., Shake mes découvertes. 10 commentaires