Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

changer de travail

  • Les chroniques de Lisianne #18. M.Pokora et moi.

    les chroniques de lisianne,le shaker de cyril,embauche,hotesse de l'air,changer de travail,immobilisme,bousculer,basculer,confiance,m.pokora,mat pokora,fesses d'hotesse de l'air,montrer son culCela commence par un ras le bol. Une envie de donner un énorme coup de pied dans les habitudes. Une énorme et intense envie de me tenir à distance des gens qui pouvaient gravir autour de moi. J’y reviendrais plus tard, dans une prochaine note, ou pas du tout. Cette dernière option me semble la plus raisonnable, mais je ne le suis pas.

    Si tu connais mes chroniques tu vas donc te souvenir que je suis hôtesse de l’air. J’ai toujours aimé les voyages et marquer les distances, ce métier était donc un très bon compromis. Mais j’ai décidé de frapper un grand coup, de changer de compagnie, de bousculer mon immobilisme chronique.

    A 34 ans j’ai décidé de me proposer pour le même métier mais vers une autre compagnie. A l’heure où tu liras ces lignes autant te dire que je suis passée à l’action. J’ai toujours détesté le suspens donc autant te dire que j’ai décroché le poste. Je n’en suis pas fière, juste cette fierté ridicule de bousculer les habitudes. Je dois avouer que je dois un grand merci à celui énoncé dans le titre mon éventuelle « nouvelle » embauche. Ne va pas croire non plus que j’ai eu une aventure avec lui tu ne me croirais pas (c’est dingue j’hésite à employer son nom, comme une espèce de honte… et pourtant).

    Digne de ma confiance très intérieure je me prépare pour le rendez-vous. Un petit entretien afin de me présenter et surtout dévoiler ma motivation. Merde ma motivation ! J’avais oublié un instant que la motivation reste l’élément essentiel pour se vendre, se présenter, et décrocher le Graal. Mon côté rebelle prenant le dessus, je file à l’entretien, avec mes petites ballerines, et autant te dire que mettre des ballerines  c’est se présenter sur son plus mauvais jour. L’œil de l’expert a besoin de te voir sur talons hauts, et en plus moi qui suis plutôt petite c’est augmenter mon potentiel. Je garde mes ballerines, je file, je vole, je coure même, je suis bien, je m’en fou, m’en fiche, je suis là pour gagner, seul mon charisme va me porter très haut.

    Devant le recruteur plus rien. Absence de motivation, de ballerine, de charisme, rien, juste un petit son de présentation. Il me pose la question – « Pourquoi souhaitez-vous rester hôtesse ? ».

    Le con.

    Je le fixe. J’ai le souvenir de mon passage chez mon dentiste mardi dernier. J’ai le souvenir du Closer que j’ai lu.

    « J’ai lu que M.Pokora avait le fantasme de faire l’amour en plein vol avec une hôtesse de l’air ».

    Il esquisse un large sourire.

    Je quitte la pièce et quelques jours plus tard j’ai la réponse positive. Merci Mat.

    PS - Avant de te quitter dans le #17 je sais que je ne devais pas revenir. Tu me manquais. J’avais soif d’écrire et de tout bousculer. Leshaker me précisant que je devais donner un ton glamour et sexy à ma note j’ai décidé de montrer mes fesses, ne cherche pas le rapport avec ma note, j’ai juste envie de tout bousculer.

    [lisianne]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 2 commentaires