Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cinéma

  • Pourquoi il faut aimer Orelsan !

    comment c'est loin,orelsan,gringe,pathécaen,caen,ville de caen,tournage,film,caen,leshaker,flolou,cyril balayn,critique,comment c'est loin,cinéma,avant première,Comment c’est chiant, comment c’est long. Comment je vais faire ? Comment vais-je supporter ? Au final Comment c’est loin l’ovni cinématographique d’Orelsan n’est rien de tout cela.

    Je ne partais pas perdant car je n’ai jamais véritablement détesté l’univers de ce dernier, j’ai fini par m’intéresser à cet artiste très souvent attaqué par la violence de ces textes et là aussi je ne comprenais pas. Mercredi dernier, 20 heures, j’avais le cul assis sur le fauteuil de l’avant-première de Comment c’est loin pour tenter de comprendre finalement.

    La résonance du film est plus forte chez les caennais, le film étant tourné dans notre jolie ville #pasobjectif. Pourtant je me suis laissé entrainer dans l’univers d’Orelsan, je suis bien plus vieux que lui mais pourtant il reflète une certaine génération, les galères, les orientations, les envies, l’éphémère, la quête de l’identité, les réussites et les échecs dans le même sac.

    comment c'est loin,orelsan,gringe,pathécaen,caen,ville de caen,tournage,film,caen,leshaker,flolou,cyril balayn,critique,comment c'est loin,cinéma,avant première,On se marre bien aussi dans ce film (et c’était pas gagné). Acheter un portable pour se faire passer pour une fille et converser avec son pote pour analyser sa rhétorique des sms, j’ai trouvé l’idée très amusante. A ce titre l’idée n’est pas nouvelle, j’ai dialogué par mail avec un mec (un canadien) durant des mois (j’étais jeune mais le web existait déjà), juste pour voir comment les choses peuvent se passer dans la tête des garçons. Mon côté féminin je l’exploitais déjà. Tu vois quand je te dis que ce film parle à ma génération, aussi.

    Comment c’est loin n’est pas un grand film, mais il a un avantage sur les autres. Il est fabriqué par des gens passionnés, avec les moyens du bord. Le film se termine d’un coup, rapide, comme une impression d’inachevé et c’est d’ailleurs l’idée centrale du film.

    Orelsan, Gringe et l’équipe du film arrivent sur scène. Merci. Comment c’est loin est une photocopie d’un bout de vie. A découvrir "éventuellement" (sortie le 9 décembre).

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Les garçons et Guillaume, à table !

    guillaume gallienne,leshaker,flolou,les garcons et guillaume à table,chef d'oeurvre,cinéma,leshaker,génie,Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie

    Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie

    Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie

    Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie

    Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie Guillaume Gallienne est un génie

    Il est inutile d’aller plus loin, les mots ici ne suffiront pas. Que de résonance pour moi dans ce film. Certainement la plus belle déclaration faite aux femmes. La scène de la description du souffle des femmes est un bonheur et d’une réalité évidente. Le montage et la bande son une tuerie (la scène avec « don’t leave me now » de Supertramp certainement la plus belle scène du film. Ce film intelligent, formidablement bien joué et parfaitement écrit a de l'écho en cette période d'incompréhension. Bref j’ai ri, j’ai pleuré, et rien que pour ça merci pour ce cadeau. Bordel, j'aime ce mec !

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne #2. Le complexe du cinéma.

    princesses,cinéma,complexe,seule au cinéma,cycle,le shaker de cyril,sereine,solitudeA l'heure ou tu liras ces lignes (enfin si c'est le jour de la publication de cette note) je serais loin, très loin, et autant te dire que cette perpective me comble de joie. Ma direction à décidé de me proposer de nouveau la reprise des vols longs-courrier, que j'avais "stupidement" arrêtés pour me consacrer à ma vie de couple avec le "truc-machin-chose".

    Rien n'a changé durant cette semaine, je suis toujours aussi seule et l'appartement me semble démesurement grand. Une impression fausse tellement il est petit. C'est ma vie qui me semble petite, mes doutes et mes peurs reprennent le dessus, il va donc falloir lutter. Je n'aime pas la solitude. Alors ni une ni deux j'ai décidé de me faire une petite séance cinéma mercredi. Oui mais voila !

    "allo Nathy ça te dis une petite séance ce soir...?"

    "désolé ma belle je suis prise."

    "allo Ludivine ça te dis une petite séan...."

    "tu m'excuses mais les gosses....les gosses...les gosses... a bientôt"

    Finalement Mr destin à décidé de m'envoyer seule au cinéma. Oui cela va te surprendre mais je ne vais jamais au cinéma seule, je sais c'est pathétique mais c'est ainsi. Impression énorme de solitude au moment de l'achat du ticket. Impression énorme de solitude au moment de passer par la case des toilettes (toujours le petit pipi avant !). Et surtout impression énorme de solitude au moment de rentrer dans la salle, toute seule, toute seule bordel !.

    Les gens me regardent, je le sais, je le sens, ils me regardent, me dévisagent, ils se disent "encore une gonzesse qu'est toute seule dans la vie" - "la pauvre personne pour l'accompagner" - "doit pas être facile cette fille pour être seule comme ça !"... l'horreur.

    L'écran fixe "The end", je me lève, fière comme je ne sais quoi, je suis sereine, j'ai passé un agréable moment, j'ai réalisé que la solitude ce n'est rien qu'une impression. Je vais même me surprendre à me ballader dans les rues de la capitale et pour une fille comme moi c'est assez rare (oui je deteste marcher).

    Je suis une princesse qui vient d'affronter le complexe du cinéma et je suis fière de moi.

    [Lisianne/Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 2 commentaires
  • A l'affiche.

    Je suis très fan de ces clichés. En voici une selection en bas de note vous pouvez en retouver plus. Et je pense que vous allez retrouver les titres des films...

    affiche,cinéma,le shaker de cyril,faust,tron,superman,réalisateur,rewind,vintage

    affiche,cinéma,le shaker de cyril,faust,tron,superman,réalisateur,rewind,vintage

    affiche,cinéma,le shaker de cyril,faust,tron,superman,réalisateur,rewind,vintage

    affiche,cinéma,le shaker de cyril,faust,tron,superman,réalisateur,rewind,vintage

    affiche,cinéma,le shaker de cyril,faust,tron,superman,réalisateur,rewind,vintage

    affiche,cinéma,le shaker de cyril,faust,tron,superman,réalisateur,rewind,vintage

    affiche,cinéma,le shaker de cyril,faust,tron,superman,réalisateur,rewind,vintage

    En voir plus direction ici.

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 2 commentaires
  • Hollywood ne fait pas de cadeaux.

    Hollywood ne fait pas de cadeaux, je pense que seul le titre de cette note résume parfaitement la suite. En fin de note je ne me suis pas oublié j'ai aussi participé au déclin ;

    Roger Moore.

    imagesrogermoore.jpg

    Pierce Brosnan.

    imagesbrosnan.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Val Kilmer.

    imagesvalkilmer-small.jpg

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 7 commentaires
  • Ordonnance pour améliorer les Césars.

    581-1232719145-cesar---465fx349f.jpg

    Afin d'éviter une soirée interminable. Afin d'éviter de s'adresser a des gens pas drôles (qui ne rêvent que de Fouquet's). Et surtout afin d'éviter que Laetitia Casta ne soit plus jamais moche dans une cérémonie (bah oui c'est vrai en plus !).

    Etant donné que les Césars c'est un prix, que c'est une liste des "gagnants" du cinéma. Je propose que cette dernière soit affichée le soir même devant le théâtre du Châtelet (comme pour un examen)...à la limite je tolère une webcam "canal+".

     

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires