Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collaboration

  • T'es au courant ? #10

    On se retrouve autour de cette rubrique qui fait peau neuve après la participation d'Harold. Deux femmes, Forinda et Irma. Une vision, un regard, mes questions, leur réponse, notre collaboration.


    T’es au courant que la télé va nous intoxiquer de reportage sur « les skins party – le Spring break… » Pour vous c’est une nouvelle tendance ou une suite logique de vos années libertaires ?

    On n'est pas responsables !

    Il y a une poussée libertaire qui s'exprime par le corps. Le désir d'envoyer promener tous les déterminismes sociaux en commençant par le premier : les vêtements. Les Marques nous marquent, quand elles ne nous tracent pas. Nous qui vivons cachées (pour vivre heureuses vivons cachées disait Épicure), loin de toute agglomération de gens entassés les uns sur les autres, la nudité totale n'est ni une revendication, ni un style de vie, c'est une évidence. Et à 56 et 57 ans, nous n'avons plus rien à prouver, personne à séduire, rien à montrer...

    leshaker,glory hole,t'es au courant,sorcière,les mamelles de tiresias,collaboration,libertin,échangiste,sexualité,sexuel,pénis,pénitent,magie,sorcellerie,J'ai (Irma) e des « années libertaires » et encore plus « libertines ». Florinda a été « sage », son mari était un homme « sage » : rangé, conformiste, fidèle, ponctuel, travailleur acharné. Il est mort en ayant oublié de vivre. Avant de me connaître, elle ne s'était jamais mise nue en public, sur une plage, dans un vestiaire. Moi, ma tante Arie m'a appris mon corps, m'a obligée à vivre nue et à ne pas avoir honte ni sentir aucune gêne. Anecdote qui en dit long sur ma « formation » de sorcière (et qui est vraie, sinon ça n'aurait pas de sens) : Vers 15 ans, elle m'a emmenée un soir dans les bois à quelques kilomètres de chez nous, m'a faite entièrement déshabiller dans la voiture (la culotte aussi ? - La culotte aussi!), m'a demandé d'aller jusqu'à un gros chêne et quand j'ai été là, elle m'a criée de rentrer seule à la maison, a démarré et m'a laissée sur place. Je savais qu'elle ne rigolait pas, qu'elle ne reviendrait pas. En passant par les champs, par les haies, je suis rentrée. J'avais peur que quelqu'un me voit. Et j'ai surmonté ma peur. Au fond, je ne risquais rien dans cette campagne déserte, elle le savait et je le savais. La peur est notre grande ennemie. Alors, les hommes se mettent ensemble pour la vaincre. Serrés les uns contre les autres comme des animaux peureux. Nus, oui, mais nus en groupe. Dans les spring breaks, les plages naturistes, les saunas... Mais se mettre nue sur une falaise avec le vent qui souffle, absolument seule, dans un espace vide, ce n'est pas si simple. C'est de la solitude l'immensité que nous avons peur. Se mettre nue au milieu d'une foule habillée, c'est être absolument isolée. Ce n'est pas pour rien que nous rêvons souvent de cela...

    T’es au courant que je me demande vivement comment s’est passé votre dernière soirée ?

    Laquelle ?

    Hier, on a pris une tisane en regardant Miss Fisher sur la 3 et ensuite un Barnaby hilarant où un prêtre décapitait ses ouailles au sabre. Ces villages anglais du Lake district, on dirait notre patelin. Mais Ecueillé est moins dangereux, il n'y a pas trois crimes par semaines...

    Les autres ? Avec le Pénitent ? On vérifie les pubs : Par exemple, le « shampooing expert longueur et pointes » de Franck Provost qui « nourrit les pointes sans alourdir les longueurs » (C'est marqué sur la bouteille). Et le Pénitent, question longueur, il en connaît un rayon : il n'est pas du tout dégarni. C'est un expert...

    Avec notre amie Lysandre ? Elle est coiffeuse de métier. Très douée pour faire mousser le shampoing avec ses petits doigts de fée.

    leshaker,glory hole,t'es au courant,sorcière,les mamelles de tiresias,collaboration,libertin,échangiste,sexualité,sexuel,pénis,pénitent,magie,sorcellerie,Quand on sort en « boîte » ? Les clubs « échangistes » sont devenus sinistres. La chair est triste, flasque et peu réactive. Le seul truc qui me fait hurler de rire, ce sont les glory holes. Et de voir ces femmes agenouillées devant un mur... Je serais un homme, j'aurais peur de passer la partie la plus importante de ma personne dans un trou sans savoir qui est de l'autre côté. Et puis, les cloisons sont souvent bien épaisses. Il ne nous reste plus grand chose pour jouer de l'autre côté. Le degré zéro d'une relation en quelque sorte. La désincarnation totale. Visiblement, ça ne dérange pas les messieurs d'être réduits à être des « bites sur pattes ». Mais je suis une vieille idéaliste romantique, je suppose, même dans les boîtes à partouze. Quant aux échanges... Ils se bornent à trois questions : « Tu baises ? » « Tu suces ? » « Tu te fais enculer ? ». Non non. Je suis juste venue dire bonjour en passant ! Il y a longtemps que je ne suis pas allée sur Paris, mais ça ne doit pas être beaucoup plus festif, non ?

    T’es au courant que le soleil tarde… une incantation ?

    Que pourrait-on se souhaiter mutuellement pour cet été qui arrive prochainement ?

    T'es pas au courant que l'été est en grève ? Et le soleil en avait marre de voir tous ces corps fatigués exhibés nus devant sa face...

    Nous te souhaitons un été occupé avec ta petite princesse.

    Une incantation ?

    Les présentatrices de la météo à la télé pourraient travailler nues. Ça ne ferait pas revenir le soleil, mais ça ferait monter la température...

    Lien permanent Catégories : Shake si t'es au courant ! 6 commentaires
  • T'es au courant ?#9

    On se retrouve autour de cette rubrique qui fait peau neuve après la participation d'Harold. Deux femmes, Forinda et Irma. Une vision, un regard, mes questions, leur réponse, notre collaboration.

     

    leshaker,mordor,collaboration,irma et florinda,les mamelles de tiresias,t'es au courant ?,vision,regard,différent,T’es au courant que le Mordor nous gagne ?

    Oui, mais avec le vent d'ouest le lilas est fleuri. Rien n'est perdu.

    Tu écrivais dernièrement que  « Nous glissons lentement de nouveau, vers l'ennui, la tentation du vide que les partis politique reflètent bien. Les petits coqs se battent pour les poulettes. Pendant ce temps, le renard veille, lui. », Mais encore ?

    Frère Renard, que tu ne peux entendre glapir dans ta ville mais que nous entendons dans notre campagne, la nuit. Il veille quand les hommes dorment. Et les coqs (de ville ou de village ?) se croient protégés par leur importance. Un jour, comme un voleur, Frère Renard se glisse dans le poulailler et fait un carnage...

    Ce sera peut-être une renarde, digne fille de son Goupil de père. Les femelles sont encore plus rusées que les mâles !

    De quoi suis-je donc en train de parler ?

    Est-il possible de nous réveiller, de créer une nouvelle vision, par quoi commencer ?

    Nous ne dormons pas. Nous avons juste du caca de poule dans les yeux !

    Il faut commencer par « VOIR ». Castaneda en a parlé en son temps, Gurdjieff et Crowley aussi (J'ai cité volontairement les trois plus polémiques). Pour VOIR, il suffit de faire un pas de côté. Et le monde change. Il faut le vouloir. La volonté est tout. Et ne pas se laisser enfermer dans les préjugés hérités de l'éducation. Il faut être rationnel, logique et scientifique pour construire un avion ou un pont, pas pour VOIR une fleur. Pour commencer, on peut essayer de VOIR le ciel d'un jour sans nuage. Impressionnant quand on y arrive.

    J’ai souvent besoin de silence, le vide et la nature sont rarement un refuge pour moi, paradoxalement j’aime la quiétude de la ville, si tu devais me conseiller un coin, loin, au calme, ou tu m’emmènerais ?

    Le silence, il hurle en toi. Tu fais du bruit pour ne pas l'entendre.

    Partout, il y a des « lieux ». Il faut les chercher. On s’assoit par terre dans sa chambre, dans la cuisine, et on se déplace centimètre par centimètre, jusqu'à VOIR un changement. On est bien, on est LA. Et ça parle en nous. La bouche d'ombre parle...

    Un Lieu donc ? La falaise d'Hendaye, du côté de la baie de Loya. Il y a deux ou trois Lieux, dont un entre les Jumeaux qui sont particulièrement parlants. C'est là où mes cendres et celles de Florinda reposeront quand nous seront parties rêver une autre histoire.

    leshaker,mordor,collaboration,irma et florinda,les mamelles de tiresias,t'es au courant ?,vision,regard,différent,Souvent l’envie de tout recommencer frapper l’esprit, changer de cap, d’orientation, changer son identité dans les cas les plus radicaux, mon corps n’est-il véritablement qu’une enveloppe dont il est facile de me défaire ?

    L'erreur est de s'assimiler à son corps, de se prendre pour son corps. J'ai mal, j'ai chaud, j'ai faim : Mon corps a mal, mon corps a chaud, mon corps a faim. J'ai déchiré la manche de mon pull, pas je me suis déchiré.

    Paradoxe (nous deux ne sommes que paradoxe) : Ton corps est ton esprit, ton esprit est ton corps. Il y a tellement de niveaux d'être. Personne ne confond le côté pile et le côté face d'une pièce de monnaie. On ne doit pas le faire non plus pour son corps et son esprit...

    J'arrête, je deviens sentencieuse et pontifiante, donc chiante. Et pas drôle.

    « Rien n'empêche de dire la vérité en riant » Horace. Je ferais bien de ne pas l'oublier sinon ta chronique va virer au cours de FAC. Tout ce que je déteste.

    Tu reviendras parler avec moi ici-même ? T’as pris du plaisir ?

    Demande à ma petite culotte !

    Lien permanent Catégories : Shake si t'es au courant ! 11 commentaires