Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

déprime

  • Être père #2

    Le mardi au sein de cette rubrique vous allez découvrir dix portraits de pères. Des gens différents, des situations différentes, des galères, des joies, des concessions et du bonheur aussi. Merci à eux.

    Pour ce second opus je suis allé voir un papa que je connaissais déjà, j’avais au sein d’une note évoqué cette rencontre puissante et dérangeante #distance. Focus sur Thierry (Créteil),  37 ans, papa de Manon 12 ans.

    papa solo,distance,chine,père,être père,célibataire,séparation,souffrance,seul,flolou,leshaker,cyril balayn,entretien,déprime,justice,cyril balayn,être père,papa,Thierry nous nous sommes déjà rencontré, je connais ton parcours, résume nous la situation.

    J’ai 37 ans et j’ai rencontré une femme avec qui j’ai eu le désir de faire un enfant. Une petite fille Manon. Quand ma fille a eu trois ans la maman est retournée dans son pays d’origine. Depuis j’ai plus de nouvelle. Je sais que ma fille à 12 aujourd’hui je comptabilise 9 années de séparation.

    Juridiquement rien à faire ?

    Le pays en question c’est la Chine. Autant te dire que c’est compliqué et que l’ambassade a un mal fou pour m’aider. Des procédures je dois en avoir des tonnes dans mes archives, mais y’a rien, rien ne bouge, rien, je vais pas mentir je ne crois en rien en la justice actuellement elle ne pourra plus m’aider.

    As-tu fait le déplacement là-bas ?

    Bien évidement et plusieurs fois. J’ai tenté de mettre la main sur mon ex-compagne mais je perds sa trace à chaque fois. La belle-famille ne m’aide pas et je suis très mal reçu en général. La situation à souvent dégénérée d’ailleurs. Les autorités sur place prennent pourtant les plaintes, j’avais un peu la sensation d’être entendu et écouté mais rien n’a bougé, je ne sais même pas si elle est vivante. Mon dernier voyage remonte à trois ans.

    Et les détectives ?

    Ils perdent la trace car elle ne fait que bouger. Le dernier parcours que je connaisse remonte à deux ans. Aujourd’hui tout est suspendu car j’ai des gros soucis financiers à cause des nombreux voyages, des détectives et des frais juridiques. Je suis complètement bloqué, la famille aussi, cette histoire nous à tous mis dans une situation très délicate. Je souffre pour mes parents qui vieillissent et dont la situation ne fait que les tuer à petit feux.

    En écoutant ton témoignage je me demande comment tu fais pour tenir, pour avoir encore l’espoir de la revoir et de la serrer contre toi.

    Si tu savais. Ce n’est pas vivre c’est subir, c’est très différent. Depuis cette histoire j’ai perdu le goût, c’est un truc incroyable ça. Le corps lui aussi me dit qu’il n’est pas content. Les médicaments me tiennent debout et calme ma haine. J’aimerais bien arrêter pour tout défoncer mais j’ai besoin de dormir. Au tout début de cette histoire je n’ai pas fermé l’œil durant deux ans. Deux putains d’années à me réveiller toute les nuits. Je veux plus revivre ça.

    Dans cet enfer que tu vis tu as déjà pensé… au pire ?

    Plusieurs fois sans vraiment passer de l’autre côté. Je me dis qu’un jour je la retrouverais. Ma crainte c’est qu’elle va oublier mon visage, mon obstination pour la retrouver si ça se trouve elle n’en entendra jamais parler. De temps en temps je fini par me dire qu’il faut tourner la page, je tente de prendre quelques minutes de bonheur mais dans l’instant je plonge. Je sais pas combien de temps je vais tenir. Je suis un père avec des médocs pour ne pas penser. T’as vu ça c’est une putain de vie. Une putain de vie de père.

    Lien permanent Catégories : Shake les daddy's [entrevue]. 0 commentaire
  • Définitions #71.

    Reprise : Beurk, Grrrrrrr, mouais, bof !

    Sun : Validation depuis des années de mon propre record, trois semaines sous le soleil, rien que du soleil.

    Garde alternée : Je récupère le chat pour le mois d’août, il est en forme, il a grossi, il perd ses poils, il est trop kiffant. C’est le plus beau (objectivité).

    Cindy : Un grand merci pour les stats de juillet, les aventures de Cindy c’était votre rendez-vous, il continuera car tout simplement elle a envie, merci à elle.

    Surbooking : Je fuck Air France et son bordel de surbooking. Petite info pour les travelers (que tu connais peut-être) quand tu as ton billet électronique tu files 72h avant sur le site air France et tu valides ton billet ça t’évites le risque du « stand-by » petite frayeur lors de mon départ.

    BCN : C’est une ville palpitante, qui vit la nuit, y’a du monde sur le sable, des baigneurs, Barcelone s’anime la nuit, la jeunesse du monde entier se donne rendez-vous pour faire la fête, ça reste très impressionnant. Destination à faire si tu ne connais pas et avec les enfants c’est le top.

    barcelone, BCN, nuit,fête,animation,définition,leshaker,définitions,sun cindy,reprise,déprime,surbooking,air france,

    barcelone, BCN, nuit,fête,animation,définition,leshaker,définitions,sun cindy,reprise,déprime,surbooking,air france,

    barcelone, BCN, nuit,fête,animation,définition,leshaker,définitions,sun cindy,reprise,déprime,surbooking,air france,

    barcelone, BCN, nuit,fête,animation,définition,leshaker,définitions,sun cindy,reprise,déprime,surbooking,air france,

    barcelone, BCN, nuit,fête,animation,définition,leshaker,définitions,sun cindy,reprise,déprime,surbooking,air france,

    barcelone, BCN, nuit,fête,animation,définition,leshaker,définitions,sun cindy,reprise,déprime,surbooking,air france,

    barcelone, BCN, nuit,fête,animation,définition,leshaker,définitions,sun cindy,reprise,déprime,surbooking,air france,

    barcelone, BCN, nuit,fête,animation,définition,leshaker,définitions,sun cindy,reprise,déprime,surbooking,air france,

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • Comme une envie...

    recommencer,balayer,petite forme,deprime,se sentir mal,magie,le shaker de cyril

    Comme une envie de tout bousculer, de tout changer, de modifier, de casser les habitudes, de prendre l’air, de respirer, de fonctionner autrement, de tourner des pages, de palpiter un jour, de vibrer, de créer des rencontres, d’écouter, de prendre le temps, imaginer les horizons, de voyager, de me laisser guider, de rêver, d’être dans l’action, sentir la progression, d’évoluer, de me surprendre, d’avoir une surprise, me sentir bien, être léger, se propulser…

     Oui mais…

    C’est le calme plat.

    Ici. Et là.

    Comme une envie de tout supprimer pour tout recommencer. Je suis statique et je n’aime pas ça. Un jour peut-être je pourrais suivre une route proche de ce que je suis.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires
  • Les chroniques de Lisianne #5. Je suis une fille sans saveur.

    monsieur-papa-1977-03-g.jpgC'est un exercice compliqué d'écrire. Je partais avec des envies, des désirs, je me retrouve sans rien, sans énergie, sans passion. Début de semaine par un coup de téléphone à Cyril, lui faire comprendre que je ne suis pas prête pour surmonter mes démons, que je suis pas une princesse forte comme je me définissais.

    Il m'invite à continuer. Il ne dit rien de plus, il me dit que c'est moi qui décide, que l'envie de partager et d'écrire c'est moi qui la contrôle, je dois donc m'inviter à continuer et me demander si ma motivation reste entière. Il m'interroge sur l'origine de ma déprime. Silence. je raccroche.

    J'avais tellement envie de donner un ton décalé à cette rubrique moi la "Fashion Girly From Paris", moi qui voyage, moi qui désire apprendre et comprendre, pleurer et rigoler, me voir heureuse et émotive.

    Bordel je suis toujours à fleur de peau il m'est impossible de me sortir de ce chemin sans fin. Et s'il avait raison, si je devais m'interroger sur l'origine de ma déprime, dépasser ma séparation qui n'est qu'un évenement dans ma vie. Et puis je dois quand même te faire rire, tu vas finir par penser que je suis une fille sans saveur... c'est déjà le cas, bon d'accord. Je m'envole.

    [Lisianne/Leshaker]

     

    PS - J'ai appris y'a deux ans que l'homme que je pensais être mon père n'est pas "mon père". L'origine de ma déprime... tu es au courant Cyril, et toi aussi derrière ton clavier.

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 3 commentaires
  • A propos.

    Tu sais quoi ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires