Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dîner

  • Définitions #70.

    Bilan : 70 semaines les définitions. Tenter de rédiger le plus fidèlement possible mes sensations de la semaine, l’exercice n’est pas toujours évident. J’ai hâte de la déconnection de Juillet. En ce moment je suis vide, vide des mots. Mes escapades sur Paris pour le mag « parents » prennent fin, on recommence fin septembre. J’ai rencontré deux nanas terribles, Irma et Florinda, elles collaborent au blog, elles plaisent, elles donnent une vision différente des choses et ce n’est que le début.

    Japan Expo : j’y serais dimanche 7 juillet. Je me réserve un Cosplay spécial Leshaker. Si t’es dans le coin pense à venir me dire bonjour.

    Diner : On a cherché à savoir comment les gens perçoivent ce que nous sommes. Au bilan, je passe pour un mec marié avec des enfants. Je suis séparé et j’ai une fille. Il est intéressant de comprendre ce que nous dégageons et comment en faire une force. J’aime bien diner avec elle.

    Jeunesse : Tom (que  j’ai croisé à la kermesse et meilleur copain de ma fille) a dit à cette dernière que j’avais 20 ans. Bon techniquement c’est pas possible mais c’est tellement mignon.

    Soleil : Enfin un ciel digne de ce nom, alors pour la peine on a eu la chance de faire une sortie en hélicoptère, survolant cette bien belle ville ou je vis. C’était beau, c’était chouette, j’ai même une vidéo, c’est juste en bas.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • J'ai testé la Saint Valentin.

    saint valentin,amoureux,leshaker,amies,copine,restaurant,coeur,dîner,J’ai testé la Saint Valentin. Comme un célibataire. Ce jeudi soir j’ai donc testé la Saint Valentin en célibataire avec une amie. Oui j’ai des amies avec un « e », c’est un vaste débat, je pratique depuis des années, sensibilité féminine, élevé par une femme, ceci expliquant cela. Mes amies je peux les trouver jolies, sensuelles, souriante, mais je ne désire pas. Jamais. L’amitié c’est bien la seule chose qui puisse nous rester. Mais je suis ouvert et diplomate (à la différence de mes amies) et je peux comprendre que tu ne puisses pas comprendre. Je disais c’est la Saint Valentin et jeudi soir, donc, j’ai testé la chose.

    Trouver une place n’est pas une chose facile après 20h30, j’ai fini par croire que les gens sortent le soir de la fête des amoureux, et en effet, la crise n’affecte pas le centre-ville et les restaurants qui débordent d’amoureux. On trouve place dans un endroit que nous connaissons, une toute petite table, toute mini rikiki, ça va pas être facile pour déconner ce soir.

    On jette un œil. Je pense que nous sommes les seuls à nous présenter en jean-pull-classique-après le travail. On rigole. Je jette encore un œil. Je suis étonné. Je vois que des jeunes gens, 20-25 ans en moyenne, j’ai l’air vieux, je suis vieux. Le couple à côté de nous ne parle pas. Le couple mange. J’évite d’ailleurs de trop regarder la jeune fille et son décolleté ultra-hyper plongeant. On rigole. Ceci étant il dit rien le couple, il mange, il parle pas. On décide de faire péter l’unique menu « Saint Valentin » de la soirée. J’ai faim mais ce soir il va falloir être patient, et être patient quand t’es pas amoureux, c’est chiant. On rigole.

    Au fond y’a un mec tout seul. On rigole plus. On imagine pourquoi. On invente sa vie. On se trompe certainement.

    On rigole beaucoup à l’arrivée du dessert, un superbe mille-feuille en forme de cœur. On va lui faire sa fête avec notre cuillère, pas de sentiments nous sommes célibataires. On divise la note. Le serveur me regarde étonné. Je dis rien. Ce soir fallait pas diviser mec. Moi je m’en fou je suis un rebelle ce soir.

    Y’a une fille avec une poitrine vertigineuse qui file vers les toilettes au moment de notre sortie. On fait le tour du restaurant pour voir la tronche du mec. On rigole.

    J’ai passé une merveilleuse soirée en toute amitié et j’adore la saint Valentin pour ça !

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 12 commentaires
  • Définitions #15.

    définitions,eux,amis,chaleur,coup de vieux,apprendre,plaisir féminin,dîner,verre,boire,cyril balayn,le shaker de cyril,leshakerMardi : Un dîner très agréable avec une femme très agréable.

    Mercredi : Un verre pas agréable avec une femme pas agréable.

    Eux : Je fais souvent un focus sur les autres dans mes entrevues il est temps de remercier ceux de mon blog. Sand Angel fidèle lectrice depuis le départ et à qui je donne la parole au travers de sa propre rubrique dans la « playlist ». Une fille bien. Harold mon fidèle destrier, des heures souvent au téléphone à converser et surtout celui avec lequel je développe des notes et bien plus encore…une écriture de l’ombre. Un gars bien. Et bien évidement Emilie avec qui je travaille sur un projet ambitieux qu’on aime ou qu’on déteste. Notre devise c’était le plaisir partagé. Une fille bien. Il m’est impossible d’oublier Lisianne mais aussi impossible de vous la présenter. Une fille bien je pense.

    Chaleur : Samedi soir 27° dans l’appart. Je déteste ça !

    Coup de vieux : Ma fille va rentrer en CM1 en septembre. Mon bébé, ma choupinette, tout petite, que j’aime, heureusement je peux encore te câliner, te dorlotter, te porter (plus dur quand même). Le temps de ton enfance passe trop vite ma fille.

    Entrevue : J’aime cette rubrique, j’aime les rencontres, j’aime préparer mes petites notes et mes petites questions, c’est un rendez-vous privilégié j’en ai bien conscience. Mais bordel c’est du travail !

    Apprendre : Très longue discussion avec ma copine Cindy résidente Newyorkaise sur le plaisir féminin. A l’aube de mes 40 ans j’ai appris un truc, un secret, un mystère.

    Santé : Dans les définitions n°14 j’avais craqué mon pantalon, dans la cabine d’essayage le 42 était trop grand, un seul mot… Youpi !

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 7 commentaires
  • Leshaker&Mimilie #4. Hier soir ils ont dîné ensemble.

    C'est un rendez vous hebdomadaire dorénavant, le mercredi, collaboration étroite avec Mimilie du blog La maison de Mimilie. Notre envie, nous poser une question, y répondre en nous invitant dans nos blogs respectifs, permettant ainsi aux lecteurs de surfer entre les deux blogs et de découvrir deux réponses, deux sentiments différents... ou pas.

    Cette semaine nous parlons de notre "rencontre" avec nos deux visions, il est interressant d'y percevoir les différences et les points communs, sachant que nous découvrons comme vous nos collaborations. Pour le fun Mimilie est moi devions ajouter 5 mots obligatoires fraise, castor, abribus, nuage, vodka - (merci à Véro pour le choix des mots ainsi qu'à Carole pour l'idée du thème).

    Vous pouvez retrouver ma contribution chez Mimilie ici-même.

     

     

    dîné,diner,manger ensemble,fébrile,stressé,avoir peur,castor,abribus,rencontre,leshaker&mimilie,le shaker de cyril,première rencontreChers lecteurs,

     

    Je dois vous avouer un truc, hier soir j’ai dîné avec Cyril. Première rencontre en tête à tête et pour de vrai avec LeShaker. Ce n’est pas rien, et j’étai à la fois heureuse de le voir et stressée. Plusieurs fois, nous nous sommes longuement parlé au téléphone, nous échangions aussi très souvent (surtout depuis notre courrier interposé LeShaker&Mimilie). Un soir, enfin disons une nuit, je regardais les nuages sombres par ma fenêtre. Quand  LeShaker m’appelle, nous parlions, nous nous amusions de la situation virtuelle facebookienne qui nous avait pour le coup rapproché. Nous partagions comme d’habitude avec beaucoup de sensualité dans notre tonalité, dans le choix de nos mots … Puis une envie de se rencontrer en vrai. Oui / non, oui /non, grosse hésitations réciproque. Nous n’avions pas envie de gâcher ce plaisir partagé virtuel par du réel. Je vous l’accorde, nous sommes très fantasmatiques tous les deux.

    Hier soir, il devait venir me chercher sous un abribus (hors de question qu’il vienne chez moi pour l’instant) vers 21h. Je me prépare mais avec une sensation bizarre. Je projetais dans ma tête des tas de situations comme pour me conforter dans l’idée qu’il n’y aurait aucun souci entre nous, que le virtuel et le réel sont deux mondes liés, sans réel dissociation. Je tenais à me rassurez, vous comprenez, LeShaker et moi, nous ne sommes pas des amis, nous ne sommes pas des amants, nous ne sommes que nous ensemble. L’étiquette nous définissant n’existe pas ! 

    Je m’épile (c’est juste une habitude, n’y voyait rien de je ne sais quoi), file sous une douche, me passe de la crème sur le corps … Coiffage rapide, à savoir une barrette dans les cheveux, un brin de maquillage, un peu de vernis histoire de faire un peu fille. Je m’habille, me regarde dans le miroir. Aie, je commence à faiblir. Je sors une vodka, et me sert un verre glacée. J’allume ma clope et envoi un sms à Cyril, juste pour savoir s’il était bientôt là. (Je suis lucide, je cherchais complètement à être rassurée, disons plutôt je cherchais un soutien de sa part, une façon comme une autre de se rassurer).
    Réponse : j’arrive dans 5 minutes …
    Bon là il ne me rassure absolument pas, je bois d’une traite ma vodka, déchire mon paquet de Fraise Tagada, et avale une poignée complète.

    Je manque de m’étouffer. Je rallume une cigarette, j’inspire, je sourie, me tapote les joues, et met mon manteau en poil de castor et ferme à clé mon appart. 

    Mimilie.

    Lien permanent Catégories : Shake Mimilie & Leshaker 8 commentaires