Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dessinateur

  • Thurb en entrevue.

    Cet artiste que je viens de rencontrer à 16 ans. C'est un graffeur, un passionné. J'ai découvert Thurb via Instagram et j'ai fini par apprendre qui est Caennais. Il bosse comme un pro, il aime ce qu'il fait, il aime la culture "street" le rap, le gaffiti et le skate. Focus autour de ce jeune homme. Thurb en entrevue [facebook] [site] [instagram]

     

    thurb,graffeur,graphiste,graffe,artiste,dessinateur,caen,caennais,ville de caen,entrevue,leshaker,spay,street,culture,graffiti,skate,rue,flolou,cyril balayn,sreet art,culture street,art,sprayThurb, tu es graphiste, dessinateur, artiste, comment te définir en une présentation rapide ?

    Ce serait difficile pour moi de me donner une qualification étant donné que je ne suis encore qu'au lycée et je pratique cette activité en tant que passion et non en tant que métier ! Je laisse le public me définir. Je suis passionné par tout ce qui touche de près ou de loin à la culture « street » (rap, graffiti ,skate .) donc c’est depuis maintenant 4 ans que j'ai commencé à dessiner plus sérieusement.

    Pourquoi ce pseudo ?

    Je ne pourrais pas dire d'où vient ce blaze, il n'y a pas vraiment d'histoire.  Je l'ai inventé il y a un an et demi car j'en cherchais un nouveau ! Et au final je ne suis pas mécontent de ce pseudo.

    Tu es jeune et tu fais du graff quelle est ta position concernant cette activité, t’arrives-t-il de graffer sur Caen ?

    Oui en effet, j'ai commencé il y a déjà une ou deux années. Mais je ne m'y suis mis sérieusement il n'y a pas longtemps. J'ai commencé à rencontrer des graffeurs de Caen et de fil en aiguille je posais avec eux le week-end ou pendant les vacances. J'ai réalisé déjà plusieurs fresques à l'université de Caen (notamment pour Noël). J'aime vraiment que ce soit des sessions posées avec des potes sans avoir à se dépêcher. Mais cependant Il y a des choses que je garderais secrètes haha.

    Tu te diversifies aussi dans le graphisme sur textile (tee-shirts etc…) ou l’on peut porter sur toi tes œuvres, une suite logique de ton travail ?

    Non pas forcément mais c'est vrai que je voulais depuis un moment imprimer et porter mes propres t-shirts. Mais je ne m'imaginais pas tenir un shop en ligne un jour. Mais comme je l'ai dit dans ma FAQ, je ne prétends pas avoir une "marque". Ma boutique est juste faite pour partager mes dessins sur textile ! Je ne veux pas que ça devienne une marque, j'ai plus envie de me concentrer sur le dessin et l'art en général. J'ai aucune envie que ma marque prenne le dessus sur mon travail. (Comme ça a pu arriver à Shepard Fairey avec OBEY). Mais cela n'empêche pas que je sois super heureux de vous voir avec vos t-shirts, et de m'occuper à fond de ma boutique !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Kinou en entrevue.

    Kinou est Caennais et il dessine. Avec une très belle idée, tirer le portrait de ses followers sur Instagram. Ils sont plus de 3000 aujourd’hui. Il vient se présenter au travers de cette très sympathique entrevue, en espérant vous donner envie de le suivre et de lui demander de vous dessiner. Toujours ma volonté de vous présenter les acteurs passionnés de la ville de Caen, Kinou en entrevue c’est maintenant. [Son Instagram] - [Son SoundCloud]

     

    kinou,kinougram,graphisme,dessinateur,caen,caennais,ville de caen,auteur,instagram,kinou en entrevue,kinou,dessinateur kinou,entrevue,flolou,leshaker,cyril balayn,followers,talent,dessin,Kinou tu dessines tes followers sur Instagram (tu en as plus de 3000 actuellement), comment est venue cette très belle idée ?

    Ça c'est fait naturellement, je n'utilisais Instagram que très peu avant de me lancer dans cette aventure. Je dois même avouer que je ne trouvais pas grand intérêt à ce réseau. Je risque de me faire des ennemis mais je trouve dommage de découvrir qu'une majorité des utilisateurs passent leurs journées à faire des selfies ou à prendre en photo leurs plats de nouilles, je ne trouve pas cela très créatif... mais bon, je dois être un vieux con... Le monde s'est transformé depuis l'arrivée du net dans nos foyers, il faut que je m'y fasse. Aujourd’hui tout le monde peux facilement s'afficher à la manière d'une star, et donc, on s'amuse à le faire, on joue à plaire, à essayer de se rendre intéressant. L'arrivée de tous ces nouveaux outils, Facebook, twitter, etc... Nous permettent de le faire, alors pourquoi s'en priver, c'est dans l'air du temps... Bref, pour en revenir à ta question, j'avais au tout début justement fait quelques portraits de célébrités que j'avais publié sur insta, moi aussi j'aime bien montrer que je sais faire des trucs bien et me la raconter! Lol. Mais voilà, faire des choses, c'est bien, mais partager des choses, c'est mieux. Créer de vrais liens avec mes followers est pour moi bien plus enrichissant que de m'afficher. Voilà pourquoi je me suis mis à les dessiner, c'est ma manière de faire pour créer un lien affectif réel avec les personnes qui suivent mon travail. Je suis conscient qu'il y a de plus en plus de monde à me suivre et que c'est assez difficile de pouvoir répondre à tout le monde, mais j'essaie constamment de faire de mon mieux.

    Tu as une parcours de dessinateur, comment est née cette envie et cette passion du dessin ?

    Je n'ai pas du tout un parcours de dessinateur, ce n'est pas du tout mon métier mais l'une de mes passion, je travaille dans l'industrie. J'ai toujours eu une âme d'artiste, et j'ai toujours été passionné par l'art sous toutes ses formes, par la création et l'innovation. Et aujourd’hui je m'y mets un peu plus sérieusement.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 2 commentaires
  • Once Upon a Time.

    J’ai connu une période associative quand j’étais jeune. Une époque où le net n’existait pas et où nous devions nous organiser pour diffuser l’information. Une période sympa et constructive ou nous vivions dans une forme d’insouciance artistique. Un de mes amis ne cessait de dessiner, une manière d’illustrer les moments et d’en garder l’empreinte (le Facebook ou Twitter de l’époque en quelque sorte). Il vient de mettre la main sur des anciens croquis qui résument assez bien l’ambiance de cette époque. Les planches sont très référentielles mais ça va parler à celles et ceux qui bossent en groupe. Nous étions jeunes, les dessins datent de 1994, nous avions 20 ans… et des bananes. (N'oubliez pas de cliquer les pages pour un affichage sympa sauf si vous avez les yeux de Steve Austin)

    vintage,planche bd,dessins,dessinateur,époque,référence,souvenirs,flolou,cyril balayn,david rault,leshaker,se souvenir,période,once upon a time

    vintage,planche bd,dessins,dessinateur,époque,référence,souvenirs,flolou,cyril balayn,david rault,leshaker,se souvenir,période,once upon a time

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire