Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

drame

  • Lettre ouverte à Valérie #6

    leshaker,shake la lettre ouverte,lettre ouverte,première dame,valérie,valérie trierweiler,francois hollande,tromper,adultère,flolou,cyril balayn,rupture,séparation,drame,Valérie. Valérie. Valérie. Il est loin le temps où je te regardais dans ton maillot noir, lui avec ce bermuda, les mains croisées, le regard amoureux, Brégançon en toile de fond. C’est avec une profonde nostalgie que ce souvenir vient m’envahir. On a tous des images de bonheur, des instants ou le temps s’arrête, il faut les savourer, l’éphémère n’est jamais loin. Loin du sable fin, du soleil sur ta peau tu vas t’engouffre dans la froideur de la toile et tweeter. Une rupture sans préavis. Comment te croire Valérie ?

    Tu ne sentais pas les prémices de la séparation ? Tu ne regardais rien en face ? Tu jouissais en le regardant dans les yeux comme pour le défier ?

    Comment te croire Valérie. Ils sont nombreux à fermer les yeux, à ne jamais regarder les problèmes pour mieux avancer, pour reculer l’échéance de la solitude et l’effondrement économique. Je te pensais plus forte Valérie. De cet amour normal tu as connu une rupture normale. La logique est donc respectée jusqu’au bout de l’abandon.

    Valérie tu savais. Tu le sentais. La cause de ton immobilisme est cette rupture. Plus tard tu reliras Closer, ton sourire viendra esquisser un léger sourire et te demander comment tu as pu aimer un ventre si rond et un bermuda si bleu. Les autres ne regardent plus, ne s’attachent plus, ne détaillent plus, ils restent, c’est comme ça et c’est ainsi. Fermer les yeux c’est simple, c’est doux, mais c’est violent.

    Valérie je voulais te rassurer. Dans une vie normale il serait resté, tu as eu de la chance. Je t’embrasse.

    Lien permanent Catégories : Shake la lettre ouverte... 2 commentaires
  • Retour sur... 11-01-2001.

    Le samedi c'est "retour sur..." une note mais il y a un an, une note à faire découvrir, partager ou évoluer. Il ma fallait piocher dans une note du 5 au 11 septembre 2009.

    La date ne pouvait pas mieux tomber pour me souvenir de cette note, symbolique du 11 septembre, ou j'étais jeune et frisé. Voici la note.

    11-01-2001 In remenber. Il parait qu'on se souvient de ce qu'on faisait le 11 septembre date de l'attaque contre le World Trade Center. Moi j'ai le souvenir que je travaillais dans une école, que j'ai eu un message de ma copine Jennifer qui me disais qu'on vivait dans un monde de fou (mais je savais pas encore pourquoi !), que j'ai fais des courses chez Carrefour, et qu'au final je termine chez ma mère (dire bonjour je pense) et que j'ai vu le World trade en flamme à la Tv. Et vous ?

    Voici deux photos de l'époque, une époque ou le World Trade existait et ou j'avais des cheveux (le premier qui balance sur mon splendide K-way je lui lance une malédiction !). Clique les photos pour agrandir.

    881480717.JPG

    184251443.JPG

     La note d'origine.

     

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 16 commentaires
  • Un geste pour Haïti.

    Juste une petite chose, car c'est inutile de tirer sur l'ambulance. Ce petit clip n'a rien d'exceptionnelle, l'intérêt c'est de ramener des fonds c'est bien le principal. On pourra s'interroger sur la motivation des artistes qui montrent leurs frimousses mais cela aussi c'est un autre débat.

    Néanmoins au-delà du drame et de l'horreur de ce tremblement de terre (à croire que notre bonne vieille planète s'acharne sur les mêmes), y'a bien une chose qui me dérange particulièrement dans ce clip. Ce sont les références à dieu. Je ne vois pas bien ce que vient faire cette petite dose d'obscurantisme ici-même. Voila je te laisse.

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 3 commentaires